Castration des porcelets – Énoncé de position

Le 21 septembre 2016

Position

L’Association canadienne des médecins vétérinaires (ACMV) maintient que la castration des porcelets pour prévenir une mauvaise odeur et l’agression chez les verrats postpubertaires est une intervention douloureuse à n’importe quel âge et qu’une anesthésie et une analgésie efficaces sont requises à tout âge pour les porcs. L’ACMV encourage l’élaboration et la mise en œuvre de protocoles d’analgésie et d’anesthésie pratiques pour la castration des porcs ainsi que de méthodes de remplacement. 

Sommaire

  • La castration des porcelets est utilisée afin d’aider à éviter des comportements non souhaitables et de prévenir des problèmes de qualité du porc.

    La castration est une intervention douloureuse.

    Une gestion de la douleur efficace comportant l’analgésie et/ou l’anesthésie est requise.

    Les vétérinaires devraient offrir de la formation aux producteurs.

    Il existe des méthodes de remplacement à la castration chirurgicale.

Contexte 

  1. En Amérique du Nord, les porcs sont commercialisés entre l’âge de 5 et 6 mois et à un poids vif d’environ 120 kg (265 lb). Les verrats intacts qui ont atteint le poids du marché sont postpubertaires et l’activité sexuelle et l’agression peuvent causer des blessures, de la douleur et de l’inconfort. La castration des porcelets représente une méthode d’éviter le comportement postpubertaire non souhaitable et de contrôler l’odeur des verrats, qui cause une odeur et une saveur désagréables dans le porc cuit.
  1. La castration chirurgicale est habituellement réalisée par les producteurs. Cette intervention chirurgicale est très douloureuse et comporte l’incision de la peau et la manipulation de tissus sensibles ainsi qu’une inflammation subséquente (1-3). Il y a des risques d’hémorragie, d’infection et d’éviscération (4).
  1. La castration induit un inconfort qui peut durer pendant deux jours (5). L’anesthésie locale injectée dans les testicules et par voie sous-cutanée dans le scrotum atteint le cordon spermatique dans un délai de quelques minutes (6) et peut réduire certaines réactions à la castration (7,8).
  1. Même s’il n’y a pas d’effet associé à l’âge sur les réactions des porcelets face à la douleur de la castration (9), le code de pratiques révisé destiné aux producteurs exige l’administration de l’analgésie pour la castration à tous les âges ainsi que l’anesthésie et l’analgésie pour les porcelets âgés de plus de 10 jours (10).
  1. Certains anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) ont été homologués pour utilisation chez les porcelets au Canada et peuvent réduire les réactions pour la douleur postopératoire (11). L’ACMV reconnaît que les producteurs de porcs engagent des dépenses additionnelles en raison du coût des médicaments antidouleur et du temps requis pour l’administration.
  1. L’administration de seulement l’analgésie (plutôt que d’une anesthésie et analgésie efficaces) est moins longue que l’administration de l’anesthésie locale et l’attente de l’effet (12). Même si l’élément de preuve a été remis en question (13) et qu’il y a un stress associé à la manipulation supplémentaire et à l’administration de l’anesthésie locale (2), l’administration de l’anesthésie locale et de l’analgésie est nécessaire afin de réduire efficacement la réaction de douleur durant la castration chirurgicale et après cette dernière (14-16).
  1. Les vétérinaires devraient offrir une formation aux producteurs sur la reconnaissance de la cryptorchidie et de l’herniation ainsi que pour la manipulation, les procédures chirurgicales et des protocoles d’anesthésie et d’analgésie appropriées à suivre lors de la castration.
  1. Il existe des méthodes de remplacement à la castration chirurgicale au Canada, dont l’immunocastration (12) et l’élevage de porcs mâles intacts qui sont commercialisés avant la maturité sexuelle.
     

Bibliographie

  1. TAYLOR, A.A. et D.M. WEARY. « Vocal responses of piglets to castration: Identifying procedural sources of pain », Appl Anim Behav Sci, 2000, vol. 70, p. 17-26.
  1. VON BORELL, E., J. BAUMGARTNER, M. GIERSING et al. « Animal welfare implications of surgical castration and its alternatives in pigs », Animal, 2009, vol. 3, p. 1488-1496.
  1. RAULT, J., D.C. LAY Jr. et J.N. MARCHANT-FORDE. « Castration induced pain in pigs and other livestock», Appl Anim Behav Sci, 2011, vol. 135, p. 214-225.
  1. ST-JEAN, G. « Male reproductive surgery », The Veterinary Clinics of North America. Food animal practice, 1995, vol. 11, p. 55-93.
  1. HAY, M., A. VULIN, S. GÉNIN, P. SALES et A. PRUNIER. « Assessment of pain induced by castration in piglets: Behavioral and physiological responses over the subsequent 5 days », Appl Anim Behav Sci, 2003, vol. 82, p. 201-218.
  1. RANHEIM, B., H.A. HAGA et K. INGEBRIGTSEN. « Distribution of radioactive lidocaine injected into the testes in piglets », J Vet Pharmacol Ther, 2005, vol. 28, p. 481-483.
  1. MCGLONE, J.J. et J.M. HELLMAN. « Local and general anesthetic effects on behavior and performance of two- and seven-week-old castrated and uncastrated piglets », J Anim Sci, 1988, vol. 66, p. 3049-3058.
  1. KLUIVERS-POODT, M., B.B. HOUX, S.R.M. ROBBEN, G. KOOP, E. LAMBOOIJ et L.J. HELLEBREKERS. « Effects of a local anaesthetic and NSAID in castration of piglets, on the acute pain responses, growth and mortality », Animal, 2012, vol. 6, p. 1469-1475.
  1. MCGLONE, J.J., R.I. NICHOLSON, J.M. HELLMAN et D.N. HERZOG. « The development of pain in young pigs associated with castration and attempts to prevent castration-induced behavioral changes », J Anim Sci, 1993, vol. 71, p.1441-1446.
  1. CONSEIL NATIONAL POUR LES SOINS AUX ANIMAUX D’ÉLEVAGE. Code de pratiques pour le soin et la manipulation des porcs. CONSEIL NATIONAL POUR LES SOINS AUX ANIMAUX D’ÉLEVAGE, 2014.
  1. DZIKMUNHENGA, R.S., R. ANTHONY, J. COETZEE et al. « Pain management in the neonatal piglet during routine management procedures. Part 1: A systematic review of randomized and non-randomized intervention studies », Animal Health Research Reviews, 2014, vol. 15, p. 14-38.
  1. DE ROEST, K., C. MONTANARI, T. FOWLER et W. BALTUSSEN. « Resource efficiency and economic implications of alternatives to surgical castration without anaesthesia », Animal, 2009, vol. 3, p. 1522-1531.
  1. O'CONNOR, A., R. ANTHONY, L. BERGAMASCO et al. « Pain management in the neonatal piglet during routine management procedures. Part 2: Grading the quality of evidence and the strength of recommendations », Animal Health Research Reviews, 2014, vol.15, p.39-62.
  1. KEITA, A., E. PAGOT, A. PRUNIER et GUIDARINI. « Pre-emptive meloxicam for postoperative analgesia in piglets undergoing surgical castration », Vet Anaesth Analg, 2010, vol. 37, p. 367-74.
  1. HANSSON, M., N. LUNDEHEIM, G. NYMAN et G. JOHANSSON. « Effect of local anaesthesia and/or analgesia on pain responses induced by piglet castration », Acta Vet Sc, 2011, vol. 53, p. 34-34.
  1. PIG CODE OF PRACTICE SCIENTIFIC COMMITTEE. Code of Practice for the Care and Handling of Pigs: Review of Scientific Research on Priority Issues. Lacombe (Alberta), CONSEIL NATIONAL POUR LES SOINS AUX ANIMAUX D’ÉLEVAGE, 2012.

 

(Révisé en juillet 2016)