Stérilisation des chiens et des chats – Énoncé de position

Le 30 juillet 2012

Position

L’ACMV croit que la stérilisation est un aspect important des soins responsables des animaux de compagnie parce qu’elle sert à lutter contre le problème de surpopulation de chiens et de chats et procure de nombreux avantages à l’égard de la santé et du comportement. L’ACMV recommande fortement que tous les chiens et chats qui ne font pas partie d’un programme d’élevage responsable soient stérilisés avant l’âge de la maturité sexuelle, sauf s’il y a des bienfaits valables pour la santé ou le comportement justifiant le report de l’intervention.

Contexte

  1. L’ACMV préconise la stérilisation prépubertaire des chats et des chiens de compagnie, sauf lorsqu’il y des raisons valables pour retarder l’intervention. Comme pour toute intervention vétérinaire, la décision de stériliser l’animal doit être prise par le propriétaire de l’animal en s’appuyant sur une discussion avec le vétérinaire.
  2. L’ACMV suggère que, dans la plupart des cas, les chats mâles et femelles soient stérilisés avant l’âge de cinq mois.
  3. Des travaux de recherche montrent une réduction importante des tumeurs des glandes mammaires chez les chiennes et les chattes qui sont stérilisées avant la maturité sexuelle (1,2). Les bienfaits de la stérilisation précoce des chats mâles incluent la prévention de la naissance de chatons qui peuvent contribuer à la crise de surpopulation ainsi qu’une atténuation de l’agression et du comportement de marquage (3).
  4. Pour les chiens mâles, en plus de prévenir les gestations non désirées, la stérilisation réduit l’agression entre mâles. Il y a des études qui suggèrent un impact négatif sur la croissance des os attribuable à une stérilisation précoce, particulièrement chez les animaux de grande race (4,5). De nouvelles études sont requises pour explorer cette question.
  5. L’ACMV appuie vivement la stérilisation précoce (de 6 à 16 semaines) des chats et des chiens dans les refuges d’animaux. Cela garantit que tous les animaux sont stérilisés avant l’adoption et qu’ils ne contribuent pas au problème de surpopulation des animaux.
  6. L’ovarioectomie seule est communément réalisée pour les animaux de compagnie dans certaines régions de l’Europe. Les avantages potentiels comprennent la minimisation des interventions effractives, des interventions chirurgicales plus rapides et un rétablissement accéléré (6,7). De nouvelles études sont requises pour déterminer s’il s’agit d’une méthode de remplacement privilégiée à une ovariohystérectomie de routine.
  7. L’ACMV appuie tous les efforts de sensibilisation faisant la promotion d’une possession responsable des animaux de compagnie, y compris ceux qui mentionnent que la stérilisation fait partie d’une possession responsable des animaux de compagnie.
  8. L’ACMV appuie vivement la recherche sur des méthodes de stérilisation non chirurgicales qui sont sûres.

Bibliographie :

  1. ROOT KUSTRITZ, M.V. « Determining the optimal age for gonadectomy of dogs and cats », J Am Vet Med Assoc, 2007, no 231, p. 1665-1675.
  2. BUSHBY, P.A. et B. GRIFFIN. Veterinary Medicine : An overview of pediatric spay and neuter benefits and techniques. Disponible en anglais seulement. www.dvm360.com février 2011.
  3. HOWE, L.M., M.R. SLATER, H.W. BOOTHE et al. « Long-term outcome of gonadectomy performed at an early age or traditional age in cats », J Am Vet Med Assoc, 2000, no 217, p. 1661-1665.
  4. ZINK, C. Early Spay-Neuter Considerations for the Canine Athlete. [page sur Internet] Disponible en anglais seulement au : http://www.caninesports.com/uploads/1/5/3/1/15319800/spay_neuter_considerations_2013.pdf[dernière consultation le 26 avril 2013].
  5. HOWE, L.M. Rebuttal to “Early Spay-Neuter Considerations for the Canine Athlete”. [page sur Internet] Disponible en anglais seulement au : http://www.columbusdogconnection.com/Documents/PedRebuttal%20.pdf [dernière consultation le 26 avril 2013].
  6. VAN GOETHEM, A. SCHAEFERS-OKKENS et J. KIRPENSETIJN. « Making a rational choice between ovariectomy and ovariohysterectomy in the dog: a discussion of the benefits of either technique », Vet Surg, 2006, vol. 35, no 2, p. 136-143.
  7. COE, R.J., N.J. GRINT, M.S. TIVERS, A. HOTSTON MOORE et P.E. HOLT. « Cat neutering practices in the UK », JFMS, 2006, vol. 159, no 309-13, p. 56-57.

(Adopté en juillet 2012)