Élevage des chiens – Énoncé de position

Le 12 juillet 2012

Position

L’ACMV appuie l’élevage responsable des chiens de race afin que seuls les chiens présentant un bon tempérament et une structure saine et n’ayant pas de problèmes de santé ni d’autres troubles héréditaires nuisibles connus soient sélectionnés pour l’accouplement. L’ACMV encourage les éleveurs à se renseigner sur les affections héréditaires documentées pour leur race (1,2) et à se servir de tous les registres de races et tests de dépistage reconnus pour déceler ces troubles (p. ex., 3,4). Cela minimisera la transmission des troubles héréditaires. 
 
L’ACMV croit que l’élevage est une responsabilité sérieuse et que les éleveurs ont l’obligation de fournir un niveau élevé de soins à leurs chiens afin d’assurer leur bien-être physique, psychologique et comportemental, conformément au Code de pratiques recommandées aux chenils du Canada de l’ACMV. Cela inclut l’accouplement des chiennes lorsqu’elles ne sont pas trop jeunes ni trop vieilles, et la limitation de la fréquence de leur accouplement. Les éleveurs doivent aussi fournir une garantie raisonnable de santé pour les chiens qu’ils vendent et valider avec diligence les propriétaires afin de garantir que les chiots iront dans des foyers appropriés. 
 
L’ACMV s’oppose à l’accouplement sélectif des chiens pour produire des changements au niveau du corps, de la fonction ou du tempérament qui sont néfastes pour la santé et la qualité de vie du chien ou qui ont une incidence négative sur son comportement envers les personnes ou les autres chiens. 
 
Contexte
 
  1. L’ACMV s’inquiète de l’élevage de chiens ayant une prédisposition génétique connue ou fortement suspectée par rapport à des troubles héréditaires particuliers, comme la dysplasie de la hanche, l’atrophie rétinienne progressive et la cardiomyopathie. L’ACMV s’inquiète aussi de l’impact de l’élevage en consanguinité et de la sélection familiale sur la diversité génétique, particulièrement chez les races qui possèdent un patrimoine génétique très restreint. Ces pratiques d’accouplement des parents proches peuvent accroître l’incidence de troubles génétiques chez les petits. L’ACMV encourage l’élaboration et l’utilisation de registres de races ainsi que de la recherche sur les pratiques d’élevage afin d’éviter des troubles héréditaires chez les chiens. 
  2. L’ACMV s’inquiète aussi à propos de la continuation des races dont la structure ou les caractéristiques causent des problèmes de santé inhérents. Citons entre autres la grande structure brachycéphale de la tête du bouledogue anglais, qui peut causer une dystocie attribuable à la grande taille du fœtus ainsi que des troubles respiratoires permanents; la cardiomyopathie du Doberman Pinscher et du Boxer; la maladie des disques intervertébraux chez les races atteintes de la chrondrodysplasie, comme les Dachshund, Corgi et Bassett Hound; et l’angulation postérieure extrême chez le Berger allemand qui cause une démarche ataxique.
  3. L’ACMV encourage un examen des standards des races sous l’égide du Club canin canadien afin d’insister sur le bien-être des chiens et de réviser les critères qui suscitent des problèmes liés au bien-être (p. ex., les bouledogues) (5). 
  4. L’ACMV s’oppose aussi à la coupe des oreilles et à l’amputation de la queue pour des raisons esthétiques et encourage les clubs d’élevage à modifier les standards des races afin de décourager ces pratiques. (Voir l’énoncé de position sur la chirurgie esthétique.)
  5. L’ACMV encourage la stérilisation des chiens qui ont un mauvais tempérament, ne possèdent pas une structure saine ou présentent des troubles de santé ou des troubles héréditaires nuisibles connus. (Voir l’énoncé de position sur la stérilisation des chiens et des chats.)
Bibliographie
 
  1. CROOK, A. et al. 2011 Canine Inherited Disorders Database. Disponible en anglais seulement au: www.upei.ca/cidd dernière consultation le 23 mai 2012.
  2. SARGAN, D.R. Inherited diseases in dogs 2002-201. Disponible en anglais seulement au: www.vet.cam.ac.uk/idid/ dernière consultation le 23 mai 2012.
  3. ORTHOPEDIC FOUNDATION FOR ANIMALS. Disponible en anglais seulement au: www.offa.org  dernière consultation le 23 mai 2012.
  4. CANINE EYE REGISTRY FOUNDATION. Disponible en anglais seulement au: http://web.vmdb.org/home/ dernière consultation le 30 avril 2013.
  5. Standards des races du Club canin canadien, bouledogue. Disponible en anglais seulement au http://www.ckc.ca/en/Default.aspx?tabid=99&BreedCode=BLD dernière consultation le 23 mai 2012.
Tête : La tête et la face doivent être couvertes de rides profondes. Le crâne doit être très large et la circonférence, devant les oreilles, doit mesurer au moins la hauteur du chien aux épaules....Vue de côté, la tête doit sembler très haute et très courte du bout du museau jusqu’à l’occiput.
 
Museau : La face, mesurée de l’avant de l’os malaire jusqu’au bout du nez, doit être extrêmement courte, le museau étant très court, large, retroussé vers le haut et très profond du coin de l’œil jusqu’au coin de la gueule.
 
(Révisé en juillet 2012)