Table des matières et résumésjanvier 2017, Vol. 81, No. 1

Articles

Induction of humoral immune response in piglets after perinatal or post-weaning immunization against porcine circovirus type-2 or keyhole limpet hemocyanin

Jessica Law, UCVM Class of 2015*, Robert McCorkell, Greg Muench, Katherine Wynne-Edwards, Hermann M. Schaetzl, Cristina Solis, Narges Nourozieh, Regula Waeckerlin, Michael Eschbaumer, Shawn Horsman, Markus Czub (page 5)

L'objectif de la présente étude était de vérifier l'hypothèse que la vaccination contre le circovirus porcin de type 2 (CVP2) est efficace lorsqu'administrée durant la première semaine de vie. Trois groupes de porcs ont été vaccinés avec Circumvent soit hâtivement (à la fin de la semaine 1), tardivement (à la fin de la semaine 4), ou pas du tout. Les trois groupes ont plus tard été inoculés par voie intranasale avec CVP2 (à la fin de la semaine 5). Deux autres groupes ont été immunisés avec de l'hémocyanine de patelle (KLH) à titre de nouvel antigène à la fin de soit la semaine 1 ou la semaine 4. Le poids, le nombre de copies du génome de CVP2 dans le sérum et la salive, le titre d'anticorps anti-KLH, et le titre d'anticorps sériques neutralisants CVP2 ont été mesurés à chaque semaine. La vaccination tôt contre CVP2 ou l'exposition à l'antigène KLH a donné des réponses humorales plus hâtives qui étaient plus lentes à se développer que chez les porcs plus vieux, mais qui convergeaient vers les réponses de la vaccination tardive à l'intérieur d'un délai de 5 sem. Les deux groupes de porcelets vaccinés avaient des périodes de titres d'anticorps neutralisants contre CVP2 plus élevés et des charges virales plus basses peu de temps après le sevrage et le challenge avec CVP2, soutenant ainsi l'étiquetage récent d'un vaccin canadien contre CVP2 pour utilisation dans la semaine 1 et suggérant qu'une vaccination tôt contre CVP2 peut réduire la manipulation des porcelets sans compromettre l'efficacité du vaccin. (Traduit par Docteur Serge Messier)

Evaluation of the new commercial recombinant chimeric subunit vaccine PRRSFREE in challenge with heterologous types 1 and 2 porcine reproductive and respiratory syndrome virus

Jiwoon Jeong, Changhoon Park, Kyuhyung Choi, Chanhee Chae (page 12)

L'objectif de la présente étude était d'évaluer un nouveau vaccin recombinant chimérique contre le virus du syndrome reproducteur et respiratoire porcin (VSRRP). Le vaccin sous-unitaire, PRRSFREE, de Reber Genetics, Taïwan, République de Chine, est basé sur un plasmide contenant une exotoxine de Pseudomonas détoxifiée portant les cadres de lecture ouverts (ORF) 7, 1b, et 5 et 6 unités chimériques des types 1 et 2 du VSRRP. Les porcs ont été injectés par voie intramusculaire avec 2,0 mL du vaccin à 21 et 42 j d'âge, selon les recommandations du manufacturier. À l'âge de 63 j les porcs ont été inoculés par voie intra-nasale avec le type 1 ou le type 2 du VSRRP. Indépendamment du génotype du VSRRP utilisé pour l'infection défi, des données significativement moindres (P < 0,05) étaient notées chez les porcs vaccinés et infectés comparativement aux animaux non-vaccinés et infectés quant à la température rectale moyenne, le pointage respiratoire, le pointage de lésions pulmonaires, et la quantité d'antigènes du VSRRP dans les sites de pneumonie interstitielle, de même que pour le degré de virémie dû au type 1 ou au type 2 du VSRRP. Les porcs vaccinés et challengés avaient également une quantité significativement plus grande (P < 0,05) de cellules secrétant de l'interféron-γ comparativement aux porcs non-vaccinés et infectés. Cette étude démontre chez des porcs en croissance que le nouveau vaccin fourni une protection contre les problèmes respiratoires causés par une infection défi hétérologue avec les types 1 et 2 du VSRRP. (Traduit par Docteur Serge Messier)

Analysis of efficacy obtained with a trivalent inactivated Haemophilus parasuis serovars 4, 5, and 12 vaccine and commercial vaccines against Glässer's disease in piglets

Zhanqin Zhao, Huisheng Liu, Yun Xue, Kunpeng Chen, Zhijun Liu, Qiao Xue, Chen Wang (page 22)

L'objectif de la présente étude était d'évaluer l'efficacité d'un vaccin inactivé trivalent contre Haemophilus parasuis contenant les sérovars 4, 5 et 12 avec un adjuvant en gel polymérique (GEL) et des vaccins commerciaux contre la maladie de Glässer chez des porcelets. Des vaccins commerciaux contenant du H. parasuis inactivé sérovars 4 et 5 (Chine), du H. parasuis inactivé sérovars 1 et 6 (Espagne), et du H. parasuis inactivé sérovar 5 (États-Unis) ont également été évalués. Nos résultats démontrent que le vaccin inactivé trivalent contenant H. parasuis sérovars 4, 5 et 12 avec l'adjuvant GEL peut fournir une meilleure protection contre les trois sérovars les plus fréquents circulant en Chine que les autres vaccins commerciaux testés. Nos trouvailles indiquent également que le vaccin contenant H. parasuis inactivé sérovars 1 et 6 offre une protection croisée contre H. parasuis sérovars 4 et 5; le vaccin inactivé H. parasuis sérovar 5 offre une protection croisée contre un challenge avec H. parasuis sérovar 4; mais qu'aucun des vaccins commerciaux testés dans l'étude ne protège les porcelets contre H. parasuis sérovar 12. Nos résultats fournissent une base pour l'identification future d'antigènes protecteurs communs qui peuvent induire une protection contre des sérovars hétérologues. (Traduit par Docteur Serge Messier)

Phylogenetic analysis of Escherichia coli isolated from broilers with colibacillosis based on gyrA gene sequences

Hamid Shamsi, Karim Mardani, Abdolghaffar Ownagh (page 28)

Les isolats d'Escherichia coli provenant de poulets avec colibacillose ont été assignés à des groupes phylogénétiques sur la base d'une réaction d'amplification en chaine par la polymérase multiplex (ACP) et la résistance antimicrobienne des E. coli appartenant à ces groupes a été examinée. De plus, le gène gyrA des isolats a été séquencé et un arbre phylogénétique a été généré. Un total de 84 isolats a été groupé à l'aide de l'ACP multiplex utilisant les marqueurs moléculaires TSPE4.C2, chuA, yjaA et gadA. Quatre groupes phylogénétiques ont été identifiés et les souches réparties comme suit : 16 dans le groupe A (19,05 %), 17 dans le groupe B1 (20,24 %), 23 dans le groupe B2 (27,38 %), et 28 dans le groupe D (33,33 %). Les isolats d'E. coli appartenant aux groups phylogénétiques B2 et D étaient résistants au Soltrim et à la fluméquine contrairement à la majorité des isolats d'E. coli appartenant aux groupes A et B1, qui étaient sensibles à ces antibiotiques. Les résultats phylogénétiques basés sur les séquences du gène gyrA provenant de l'ACP multiplex ont révélé que le regroupement phylogénétique des E. coli était en accord avec les groupes obtenus dans l'arbre phylogénétique. En conclusion, l'analyse comparative des séquences gyrA fourni un patron solide pour une classification précise des E. coli et taxons associés et pourrait constituer un marqueur phylogénétique pertinent pour les isolats d'E. coli. (Traduit par Docteur Serge Messier)

Antiviral activity of a novel composition of peracetic acid disinfectant on parvoviruses

Fadi Dagher, Jun Jiang, Peter Tijssen, Jean-François Laliberté (page 33)

Les parvovirus porcins (PVP) sont reconnus pour être particulièrement résistants à plusieurs désinfectants utilisés pour éliminer d'autres virus non-enveloppés. Toutefois, les désinfectants efficaces utilisés contre le PVP sont rudes et corrosifs pour les installations de santé animale et l'environnement. Nous proposons un désinfectant «vert» et non-corrosif qui génère de l'acide peracétique in situ et qui est capable d'inactiver le PVP complètement lorsqu'utilisé à une concentration de 1 % pour un temps de contact de 10 minutes. (Traduit par Docteur Serge Messier)

Evaluation of serum myeloperoxidase concentration in dogs with heart failure due to chronic mitral valvular insufficiency

Jong-In Park, Sang-IL Suh, Changbaig Hyun (page 37)

La myéloperoxydase (MPO) est une enzyme dérivée des leucocytes impliquée dans le processus d'une défaillance cardiaque et est reconnue pour avoir une bonne valeur pour le diagnostic et le pronostic chez les humains souffrant d'insuffisance cardiaque chronique. La présente étude a évalué la relation entre les niveaux sériques de MPO et la sévérité de défaillance cardiaque (DC) due à une insuffisance chronique de la valvule mitrale (ICVM) chez des chiens. Quatre-vingt-deux chiens propriété de clients, dont 69 avec différents stades de DC due à une ICVM et 13 chiens en santé jumelés pour l'âge, ont été inclus dans cette étude. Les concentrations sériques de MPO chez les chiens en santé et les groupes de chiens avec ICVM ont été déterminées par épreuve immuno-enzymatique (ELISA) en utilisant un anticorps monoclonal anti-MPO spécifique à l'espèce canine. Les concentrations sériques de MPO étaient de 273,3 ± 179,6 ng/L chez les témoins, de 140,8 ± 114,1 ng/L dans le groupe I du Conseil International de la Santé Cardiaque des Animaux de Compagnie (CISCAS), de 109,0 ± 85,2 ng/L dans le groupe II du CISCAS, et de 106,0 ± 42,3 ng/L dans le groupe III du CISCAS. Une tendance vers une corrélation négative avec la concentration sérique de MPO a été trouvée dans la sévérité de la défaillance cardiaque (stade selon le CISCAS). Bien que dans cette étude une relation modeste entre le niveau sérique de MPO et la sévérité de DC due à une ICVM chez les chiens fut trouvée, il est aussi suggéré que les niveaux sériques de MPO diminuaient à mesure que la sévérité de la DC augmentait. (Traduit par Docteur Serge Messier)

The effects of oral administration of Yunnan Baiyao on blood coagulation in beagle dogs as measured by kaolin-activated thromboelastography and buccal mucosal bleeding times

Jami Frederick, Søren Boysen, Catherine Wagg, Serge Chalhoub (page 41)

Nous avons examiné les effets de l'administration orale de Yunnan Baiyao (YB) sur l'hémostase en mesurant le temps de saignement de la muqueuse buccale (TSMB) et en faisant une thromboélastographie (TEG) de sang entier après activation par de la kaoline citratée. Lors d'un essai en croisé randomisé et contrôlé, huit chiens beagle ont reçu soit un placebo ou 1000 mg de YB par voie orale à chaque 12 h pour cinq traitements consécutifs. Du sang a été prélevé 24 h avant le traitement et 2 et 24 h après le dernier traitement, et le TSMB mesuré dans chaque échantillon en duplicata. L'analyse TEG a été faite en duplicata 60 ± 5 min après le prélèvement de l'échantillon. Il n'y eut aucun effet néfaste du traitement et aucune différence significative entre le groupe témoin et le groupe traité pour ce qui est des TSMBs ou des paramètres de la TEG à tous les points d'échantillonnage. Des différences significatives ont été trouvées entre les valeurs de base et 24 h après le dernier traitement à l'intérieur du groupe traité pour les paramètres LY30 et LY60 de la TEG et à l'intérieur du groupe témoin pour les paramètres MA, G, LY30 et LY60 de la TEG. Ainsi, à la dose et à la fréquence d'administration utilisées dans la présente étude, YB ne semble pas avoir d'effet clinique significatif sur les paramètres de coagulation mesurés. Les différences dans le groupe traité sont fort probablement dues à une erreur analytique car des différences similaires ont été notées dans le groupe témoin. Des études supplémentaires avec un échantillonnage plus grand, ainsi que des mesures plus directes de la fonction des plaquettes sont requises. (Traduit par Docteur Serge Messier)

Association of gingivitis with dental calculus thickness or dental calculus coverage and subgingival bacteria in feline leukemia virus- and feline immunodeficiency virus-negative cats

Naris Thengchaisri, Jörg M. Steiner, Jan S Suchodolski, Panpicha Sattasathuchana (page 46)

La maladie parodontale est la maladie orale la plus fréquente chez les chats. Les objectifs de la présente étude étaient de déterminer les relations entre la gingivite et l'épaisseur du tartre dentaire (ETD), ou la couverture du tartre dentaire (CTD); déterminer l'association des pointages de gingivite et les types de bactéries orales; et d'évaluer les co-infections bactériennes chez les chats avec maladie parodontale. Douze chats qui n'étaient pas infectés par le virus de la leucémie féline ou le virus de l'immunodéficience féline ont été recrutés pour cette étude. La gingivite, l'ETD, et la CTD ont été évalués et notés. Un test de Kruskal-Wallis a permis de comparer les pointages parmi les dents canines, 2e prémolaires, 3e prémolaires, 4e prémolaires et 1ère molaires. La relation entre la gingivite et les pointages d'ETD ou de CTD a été déterminée à l'aide du test de corrélation de Spearman (ρ). Les bactéries sous-gingivales ont été cultivées et l'association entre les espèces bactériennes et le pointage de gingivite a été évaluée à l'aide du test exact de Fisher. Les pointages moyens de gingivite, d'ETD, et de CTD pour les dents maxillaires caudales étaient plus élevés que pour les dents mandibulaires caudales et plus sévères pour les dents 3e prémolaires, 4e prémolaires, et 1ère molaires que pour les canines. Une forte relation entre les pointages moyens d'ETD et de CTD et les pointages moyens de gingivite a été trouvée (ρ = 0,96 et 1, respectivement). Des infections bactériennes aérobies et anaérobies ont été identifiées chez un grand nombre de chats avec maladie parodontale (71,1 % et 28,9 %, respectivement). En conclusion, des pointages élevés de gingivite étaient associés avec des infections par des bactéries anaérobiques. Les dents caudales étaient plus sévèrement affectées de gingivite, d'ETD, et de CTD que les autres dents. Une antibiothérapie prophylactique devrait être prescrite pour des chats avec maladie parodontale. (Traduit par Docteur Serge Messier)

Computed tomographic assessment of a new nonsurgical sinus trephination technique using a medical bone marrow drill

Victor Caudal, Elisabeth C. Snead, Gregory S. Starrak, Suresh Sathya, Cindy X. Feng (page 53)

L'objectif de cette étude est d'évaluer l'utilisation d'une perceuse de moelle osseuse pour la trépanation du sinus frontal et l'injection de crème antifungique chez le chien. Les résultats sont comparés à la trépanation du sinus par une technique chirurgicale classique. Les sinus frontaux de 11 têtes de cadavres de chiens ont été trépanés, en utilisant une perceuse pour moelle osseuse ou un trépan chirurgical. La durée de la procédure avec chaque technique est comparée. Les sinus frontaux sont examinés par tomodensitométrie avant et après injection de crème antifungique, afin de noter de potentielles lésions iatrogéniques, d'évaluer le degré de remplissage du sinus frontal pour chaque technique, et d'apprécier la diffusion de la crème dans les cavité nasales pour chaque chien. Le volume moyen des sinus était de 8,8 ml (3,1 à 14,3 ml). La trépanation, le flush et l'injection de crème antifungique étaient significativement plus rapide avec la perceuse médicale. Il n'y avait pas de différence significative entre le remplissage moyen des sinus par la technique médicale (82,7 %) ou chirurgicale (82,4 %) (P = 0,3). Le remplissage des cavités nasales était qualifié de très bon dans 6 cas sur 11. Une lésion iatrogénique fut constatée dans un cas, avec la technique chirurgicale. Ces résultats semblent montrer qu'une perceuse médicale pour moelle osseuse est facilement utilisable pour trépaner le sinus frontal chez le chien. L'injection de crème dans le sinus frontal par le trocart de la perceuse pour moelle osseuse permet un bon remplissage de la cavité nasale ipsilatérale, et pourrait donc être utilisée dans le cadre du traitement de l'aspergillose canine, dans les cas où un débridement du sinus n'est pas nécessaire. (Traduit par Docteur Serge Messier)

Nasopharyngeal temperature measurement in sheep during general anesthesia

Tabita Tan, Jonathon Tuke, Gabrielle C. Musk (page 64)

L'objectif de la présente étude était de comparer les mesures des températures nasopharyngiennes et œsophagiennes chez des moutons anesthésiés avec une variation du flux de gaz frais (1 à 6 L/min) à travers le système respiratoire. Les données ont été comparées à l'aide d'un graphique de Bland-Altman et des coefficients de corrélation, et les erreurs de mesure ont été calculées. Cent quatre-vingt-quinze paires de données ont été obtenues de 20 moutons pesant en moyenne 41 kg (31 à 51,5 kg). Le biais (limite d'accord de 95 %), le coefficient de corrélation, et l'erreur absolue de la température nasopharngienne comparée à la température œsophagienne étaient 0,04 °C (-0,77 °C à 0,85 °C), 0,92, et 0,29 °C ± 0,29 °C, respectivement. Le pourcentage de lecture de température nasopharyngienne à l'intérieur d'un écart de 0,5 °C de la température œsophagienne était de 77,44 %. L'erreur n'a pas augmenté de manière significative avec l'augmentation du flux de gaz frais. La mesure de la température nasopharyngienne est appropriée pour estimer la température œsophagienne lors de l'anesthésie générale de moutons lorsque le flux de gaz frais à travers le système respiratoire se situe entre 1 et 6 L/min. (Traduit par Docteur Serge Messier)

Characterization and therapeutic application of canine adipose mesenchymal stem cells to treat elbow osteoarthritis

Éva Kriston-Pál, Ágnes Czibula, Zoltán Gyuris, Gyula Balka, Antal Seregi, Farkas Sükösd, Miklós Süth, Endre Kiss-Tóth, Lajos Haracska, Ferenc Uher, Éva Monostori (page 73)

Du tissu adipeux viscéral (TA) obtenu de résidus chirurgicaux lors d'ovariectomies de routine a été utilisé comme source pour isoler des cellules souches mésenchymateuses canines (CSMs). Tel que déterminé par cytofluorométrie, les cellules du 2e passage exprimaient les marqueurs de CSM CD44 et CD90, et étaient négatives pour les marqueurs spécifiques de lignée CD34 et CD45. Les cellules se sont différenciées dans des directions ostéogéniques, adipogéniques, et chondrogéniques. À des fins thérapeutiques, 30 chiens (39 articulations) souffrant de dysplasie du coude (DC) et d'ostéoarthrite (OA) ont reçu une transplantation intra articulaire de CSMs allogéniques en suspension dans 0,5 % d'acide hyaluronique (AH). Une amélioration hautement significative a été obtenue sans aucune médication tel que démontré par le degré de boiterie durant la période de suivi de 1 an. Une arthroscopie de contrôle de un des chiens ayant reçu une transplantation montrait que le cartilage s'était régénéré. L'analyse histologique de la biopsie du cartilage a confirmé que le cartilage régénéré était de type hyalin. Ces résultats démontrent que la transplantation de cellules souches mésenchymateuses dérivées de tissu adipeux allogène est un outil thérapeutique novateur, non-invasif, et très efficace pour traiter la dysplasie du coude chez le chien. (Traduit par Docteur Serge Messier)


Communication Brève

Escherichia coli isolated from feces of brown bears (Ursus arctos) have a lower prevalence of human extraintestinal pathogenic E. coli virulence-associated genes

Maruša Vadnov, Damjana Barbic, Darja Žgur-Bertok, Marjanca Starcic Erjavec (page 59)

Quatre-vingt-six souches d'Escherichia coli provenant de fèces d'ours brun vivant en nature ou dans un zoo ont été analysées pour déterminer les groupes phylogénétiques à l'aide de la méthode de phylotypage Clermont révisée et la prévalence de 24 gènes associés à la virulence (GAVs) d'E. coli pathogène extra-intestinal (ExPEC). Nos résultats ont montré que la plupart des souches d'E. coli chez les ours appartenaient aux groupes phylogénétiques III/IV/V (29 %) et B1 (26 %). Seulement la moitié des GAVs testés ont été trouvés dans les souches d'E. coli d'ours, fimH étant présent chez 72 %, ompT chez 63 %, et kpsMT chex 43 % de ces souches. Lorsque les résultats des souches d'E. coli obtenues des matières fécales d'ours brun ont été comparés aux données obtenues à partir de 90 souches fécales d'E. coli d'humains en santé, il n'y avait aucune différence significative dans la structure des populations d'E. coli entre les deux hôtes. (Traduit par Docteur Serge Messier)

Cleaning with a wet sterile gauze significantly reduces contamination of sutures, instruments, and surgical gloves in a ex-vivo pelvic flexure enterotomy model in horses

Gessica Giusto, Clara Tramuta, Vittorio Caramello, Francesco Comino, Patrizia Nebbia, Patrizia Robino, Ellen Singer, Elena Grego, Marco Gandini (page 69)

L'objectif de la présente étude était d'examiner si le nettoyage du matériel chirurgical utilisé pour fermer les entérotomies de la courbure pelvienne avec une gaze stérile mouillée réduisait la contamination et si l'utilisation d'un patron de suture d'apposition de la pleine épaisseur (F) ou d'un patron de suture inversé d'une épaisseur partielle (ou Cushing) (C) faisait une différence dans le degré de contamination. Des spécimens du gros côlon ont été assignés au groupe F ou C dans les sous-groupes N et G. Dans le groupe G, une gaze stérile mouillée a été passée par-dessus le matériel de suture, une autre par-dessus les instruments, et une autre par-dessus les gants. Dans le groupe N, aucun traitement ne fut effectué. Les concentrations bactériennes ont été mesurées par densité optique (DO) à 24 h. La DO du sous-groupe CG était inférieure à celle du sous-groupe CN (P = 0,019). La DO du sous-groupe FG était inférieure à celle du sous-groupe FN (P = 0,02). Les DO des sous-groupes CG, CN, FG, et FN étaient inférieures à celles des témoins négatifs (P < 0,003, P < 0,001, P < 0,001, et P < 0,00). L'utilisation d'une gaze stérile mouillée a réduit de manière significative la contamination de matériel de suture. Un patron de suture inversé avec épaisseur partielle n'a pas entrainé moins de contamination qu'un patron de suture par apposition avec pleine épaisseur. (Traduit par Docteur Serge Messier)