CVMA-ACMV

Bilan annuel

Cette dernière année a été importante pour la profession vétérinaire au Canada. En tant qu’étudiante en fin de deuxième année du programme de médecine vétérinaire et de représentante des étudiants de l’ACMV pour l’Atlantic Veterinary College (AVC) terminant la deuxième et dernière année de son mandat, j’ai eu le privilège d’en faire l’expérience à la fois dans mon école et à l’échelle nationale. Je veux être vétérinaire depuis aussi longtemps que je me souvienne, inspirée dès mon plus jeune âge par les histoires du vétérinaire britannique James Herriot et par l’assortiment hétéroclite d’animaux de ferme de ma famille. Au fil des ans, j’ai été passionnée par la santé et le bien-être des animaux ainsi que le sport – je me suis engagée activement et j’ai fait preuve de leadership au sein de mon club 4-H local et j’ai participé à des concours de dressage un peu partout en Amérique du Nord avec ma jument Sophie. C’est avec bonheur que j’ai commencé ma formation à l’AVC à l’automne 2018, et j’ai tout de suite su que je voulais m’impliquer dans la communauté vétérinaire. L’opportunité d’écrire, de voyager, de réseauter et de faire entendre ma voix à l’échelle nationale a rendu le travail avec les ÉACMV très attrayant, et j’ai été ravie qu’on me confie un mandat de deux ans en tant que représentante de l’AVC au sein du Comité des ÉACMV. La deuxième année de ce mandat a débuté par ma participation au Congrès annuel de l’ACMV à Toronto en juillet 2019, qui a été pour moi une occasion incroyable de nouer des relations, d’échanger avec d’autres représentants et étudiants et de réseauter avec des leaders dans le domaine vétérinaire. Avoir eu la chance N de rencontrer autant de professionnels influents et passionnés a été très inspirant. Cela m’a également permis d’assister à des discussions d’experts, à des conférences, à des réunions, et aussi de participer au programme des futurs leaders. Ces activités m’ont aidée à développer ma voix et à préciser mes objectifs liés à la profession vétérinaire en discutant avec les membres de l’ACMV et des ÉACMV. Ces expériences m’ont incitée à m’impliquer davantage dans ma communauté vétérinaire scolaire. De retour à l’école à l’automne, j’ai établi un partenariat avec la Dre Karen MacMillan, représentante du groupe consultatif de l’ACMV de liaison avec les étudiants pour l’AVC, dans le but d’organiser la conférence « Une voix ». Cette conférence donne aux étudiants un aperçu de l’ACMV et de ses initiatives et comprend une discussion sur un sujet d’actualité, qui était cette année l’utilisation des animaux pour les sports et la compétition, en particulier dans les rodéos, ce qui a généré des échanges animés et intéressants entre les présentateurs et les étudiants. Le semestre d’hiver a été encore plus excitant alors que plusieurs étudiants en médecine vétérinaire se sont rendus à Saskatoon, en Saskatchewan, pour assister au Symposium annuel. Cet événement est spécial et important, car il est organisé pour les étudiants, par les étudiants. Le Symposium de cette année, dont le thème était axé sur le bien-être et la santé, a réuni plus de 200 étudiants. J’ai assisté à des conférences sur des sujets allant du bien-être des animaux et du mieux-être des médecins vétérinaires à la recherche sur les chevaux de l’île de Sable en passant par la santé des abeilles et un atelier sur l’insémination artificielle chez les bovins. À ce stade de mes études, il s’agissait pour moi d’une exploration de différentes facettes de la formation et de nouvelles expériences pratiques, qui a piqué mon intérêt concernant les possibilités de recherche au Canada et ce que je peux anticiper au cours de mes prochaines années d’études. Mon point culminant personnel de l’événement a été « l’expérience culturelle » vécue à Saskatoon par des activités hors de l’ordinaire, comme faire de la raquette à 240 °C et en apprendre davantage sur la culture autochtone au Wanuskewin Heritage Park. Un grand merci à Vanessa Fussell et à Svetlana Ponsin, représentantes du WCVM au Comité des ÉACMV, d’avoir organisé ce Symposium très attendu! Après ces moments forts, l’année scolaire s’est terminée de manière inattendue et difficile avec la COVID-19 qui a provoqué une transition subite vers l’apprentissage virtuel en ligne. Ce n’était pas la façon dont j’avais prévu de terminer ma deuxième année, et je sympathise avec tous les étudiants qui commencent leurs stages ou terminent leur formation d’une façon aussi déconcertante. Cependant, malgré la tristesse du deuil des remises de diplômes et des adieux, j’ai eu la chance d’être témoin du dévouement de nombreux professionnels, professeurs et étudiants. Même si nous sommes déçus, nous devons garder espoir que nous serons bientôt de nouveau réunis et trouver du réconfort dans le fait que nous nous soutenons tous les uns les autres. Je tiens à remercier l’ACMV et le Comité des ÉACMV du fond du cœur pour les expériences incroyables que j’ai vécues grâce au poste de représentante que j’ai occupé durant deux ans. Les relations que j’ai tissées sont inestimables et seront à jamais chéries. Merci à mes consœurs représentantes des ÉACMV Audrey Roy (FMV), Meredith Garcia (OVC), Vanessa Fussell (WCVM) et Rachel Loppe (UCVM) pour leur amitié et leur dévouement partagé pour la reconnaissance et l’amélioration de notre future profession. J’encourage toute personne intéressée à s’impliquer – si c’est votre cas, communiquez avec votre représentant actuel. Je suis reconnaissante pour les souvenirs impérissables, les amitiés à vie et les nombreuses opportunités que ma participation au Comité des ÉACMV m’a apportés. (par Emma Bush, représentante de l’AVC au Comité des ÉACMV, promotion de 2022)