CVMA-ACMV

Table des matières et résumésoctobre 2018, Vol. 82, No. 4

Articles

Oscillometric and Doppler arterial blood pressure measurement in conscious goats

Olga Szalus-Jordanow, Michal Czopowicz, Anna Swierk, Oktawia Szpinda, Magdalena Garncarz, Marcin Mickiewicz, Agata Moroz, Emilia Bagnicka, Jaroslaw Kaba (page 244)

L'objectif de cette étude était de caractériser les mesures de pression artérielle (PA) obtenues en utilisant deux méthodes indirectes, l'oscillométrie et la sphygmomanométrie à ultrasons Doppler, chez des chèvres conscientes. L'accord entre la PA systolique produite par ces deux méthodes a ensuite été évalué. Soixante chèvres laitières âgées de 1,5 à 11,8 ans (médiane : 5,5 ans) ont été examinées en position debout avec un brassard placé sur la queue. Toutes les chèvres avaient une forme d'arthrite sévère de l'arthrite-encéphalite caprine. La moyenne de trois à cinq mesures répétées de chaque type de PA a été obtenue pour chaque chèvre et était considérée comme une mesure finale. Avec l'oscillométrie, la pression artérielle systolique (O-PAS), la pression artérielle diastolique et la tension artérielle moyenne, ainsi que la fréquence cardiaque (FC) ont été mesurées, seule la pression artérielle systolique a été mesurée par Doppler (D-PAS). L'O-PAS n'a pas de corrélation avec D-PAS [coefficient de corrélation (r) = 0,24, P = 0,067]; la différence moyenne (± écart type) était de 24,5 ± 26,3 mmHg et les limites d'accord étaient de −27,2 mmHg [intervalle de confiance à 95 % (IC) : −39,0, −15,4 mmHg] à 76,1 mmHg (IC à 95 % : 64,3, 87,9 mmHg). Aucune corrélation linéaire significative n'a été trouvée entre les PA et les FC (r : −0,10 à 0,22) ou l'âge (r : −0,26 à 0,07) des chèvres. L'étude a montré que, bien que la PA puisse être mesurée chez des chèvres conscientes en utilisant à la fois l'oscillométrie et la sphygmomanométrie à ultrasons Doppler, les résultats obtenus étaient si incohérents que ces méthodes ne pouvaient pas être utilisées de façon interchangeable.

Salmonella fecal shedding in pigs from birth to market and its association with the presence of Salmonella in palatine tonsils and submandibular lymph nodes at slaughter

Margaret H. Ainslie-Garcia, Abdolvahab Farzan, Jane E. Newman, Robert M. Friendship, Brandon N. Lillie (page 249)

Salmonella est une cause importante de maladies d'origine alimentaire chez les humains. Les animaux de rente, incluant le porc, sont une source majeure de Salmonella dans les produits alimentaires. Au cours de la présente étude nous avons examiné l'excrétion fécale de Salmonella à la ferme à différents stades de la production — du sevrage jusqu'à la mise en marché — et sont association avec la présence de Salmonella dans les tissus au moment de l'abattage. Quatorze groupes provenant de huit sources commerciales de mise-bas (N = 809 porcs) ont été surveillés cinq fois entre la naissance et l'abattage. Des échantillons de fèces et de tissus ont été prélevés des porcs et cultivés pour Salmonella. Un sondage a été mené pour amasser des informations sur la gestion de la ferme. Une méthode de modélisation de régression logistique à effets mixtes de niveaux multiples a été utilisée pour analyser l'excrétion de Salmonella dans le temps et l'association entre l'excrétion de Salmonella et la présence de Salmonella dans les échantillons de tissus. Salmonella a été isolé de 13 % (421/3339) des échantillons de fèces prélevés des 809 porcs durant la durée de cette étude. Au total, 35 % (284) des porcs ont excrété Salmonella au moins une fois, alors que 12 % (99) ont excrété plus d'une fois. L'excrétion de Salmonella augmentait à mesure que les porcs vieillissaient (P = 0,01) et augmentait durant les mois d'été (P < 0,01). Salmonella a été isolé d'échantillons de tissu prélevés de 23 % (134/580) des porcs; toutefois, la présence de Salmonella au moment de l'abattage n'était pas associée avec l'excrétion à la ferme. La tendance saisonnière dans l'excrétion de Salmonella et son association avec l'âge pourraient être utilisées afin d'identifier les groupes à risque élevé et mettre en place selon le cas des méthodes de maitrise plus efficaces. L'identification d'excréteurs à répétition justifie des interventions qui ciblent cette source d'infection sur les fermes porcines.

Molecular epidemiology, antimicrobial susceptibility, and pulsed-field gel electrophoresis genotyping of Pseudomonas aeruginosa isolates from mink

Yongda Zhao, Lili Guo, Jie Li, Binghu Fang, Xianhui Huang (page 256)

Pseudomonas aeruginosa est un agent pathogène animal important et contribue à la pneumonie hémorragique du vison. Entre avril 2011 et décembre 2016, des échantillons de poumon, foie, et rate ont été prélevés de visons avec cette condition dans 11 élevages retrouvés dans cinq provinces chinoises. À partir de ces échantillons nous avons obtenu 98 isolats de P. aeruginosa qui appartenaient à cinq sérotypes : G (n = 58), I (n = 15), C (n = 8), M (n = 5), et B (n = 2); 10 isolats étaient non-typables (10/98). Plus de 90 % des isolats produisaient du biofilm, et 85 % produisaient de la substance visqueuse. Les 98 isolats étaient résistants à 10 antibiotiques (oxacilline, ampicilline, pénicilline G, amoxicilline, ceftriaxone, céfazolin, céfaclor, tilmicosine, tildipirosine, et sulfonamide). Toutefois, presque tous étaient sensibles à la gentamycine, la polymyxine B, et l'amikacine. Nous avons identifié 56 génotypes uniques par électrophorèse en champs pulsés. Ces résultats ont révélé une diversité génétique et une résistance élevée aux antibiotiques chez les isolats de P. aeruginosa provenant de visons avec la pneumonie hémorragique et faciliteront la prévention et la maitrise de cette maladie.

Use of platelet-rich plasma for the treatment of prostatic cysts in dogs

Enrico Bigliardi, Anna Maria Cantoni, Valeria De Cesaris, Laura Denti, Virna Conti, Mara Bertocchi, Francesco Di Ianni, Enrico Parmigiani, Stefano Grolli (page 264)

Les anomalies de la prostate chez le chien, plus particulièrement l'hyperplasie bénigne et les kystes, sont fréquentes chez les chiens âgés de 5 ans ou plus. Les stratégies de traitement pour les chiens avec des kystes prostatiques incluent le drainage transcutané par échographie guidée avec sclérothérapie à l'alcool, chirurgie de réduction, et omentalisation. Le but de la présente étude était d'évaluer l'utilisation de plasma enrichi de plaquettes (PEP) pour le traitement de kystes prostatiques chez des chiens. Dix chiens mâles adultes de race mélangée ont été inclus dans l'étude. Le drainage transcutané a été effectué avant l'injection par échographie guidée de PEP avec une aiguille spinale de 21G. La dose de PEP contenait la moitié de la solution drainée du kyste. Des suivis ont été faits à 6, 12, 24, et 60 j suivant le traitement. Dix kystes prostatiques ont été traités avec succès avec le PEP suite au drainage des cavités kystiques par échographie guidée. Aucun effet secondaire ne fut observé durant les procédures. Après l'introduction du PEP, les kystes détestés par échographie apparaissaient hypoéchogène. Au sixième jour, l'apparence hypoéchogène était maintenue et les bordures étaient toujours identifiables. Lors des suivis aux jours 24 et 60, les kystes n'étaient plus détectables par échographie. Un des dix chiens dû être euthanasié à cause de la présence d'un néoplasme mésenchymateux malin de la cavité orale (sarcome fibroblastique) et l'examen histologique de sections sériées de la prostate a été effectué. L'évaluation histologique 1 an après le traitement a montré une régression de la lésion kystique injectée avec du PEP. La thérapie, qui utilise l'injection de PEP en combinaison avec un drainage par échographie guidée, peut être considérée comme une stratégie sécuritaire et efficace pour le traitement de kystes prostatiques chez le chien.

Comparison of saphenous and cephalic blood lactate concentrations in dogs with gastric dilatation and volvulus: 45 cases

Liron D. Oron, Sigal Klainbart, Yaron Bruchim, Jantina McMurray, Søren Boysen, Matan Saar, Efrat Kelmer (page 271)

La dilatation gastrique et le volvulus (DGV) est une condition potentiellement mortelle, suspectée de causer une perfusion tissulaire différentielle dans différentes régions du corps. Le lactate est un marqueur d'hypoperfusion qui est corrélé avec l'issu du traitement chez les chiens avec DGV. Cette étude prospective observationnelle visait à comparer les valeurs de lactate obtenues à partir d'échantillons de sang pris dans la veine saphène et la veine céphalique chez 45 chiens avec DGV appartenant à des clients, à évaluer leur association avec les résultats du traitement (survie, complications chirurgicales, et durée de l'hospitalisation) et évaluer la corrélation entre le lactate et d'autres paramètres biochimiques.

Les concentrations de lactate des veines saphène et céphalique étaient significativement plus élevées chez les non-survivants (P = 0,01). Aucune différence statistique ne fut trouvée entre les concentrations de lactate des échantillons de la veine saphène versus la veine céphalique (P = 0,480). Pour chaque chien, la différence en lactate entre les veines saphène et céphalique fut calculée (Δlactate = saphène − céphalique); elle n'était pas associée à la survie (P = 0,198); complications chirurgicales (P = 0,346), ou durée de l'hospitalisation (P = 0,803). Une valeur de lactate plus élevée et de glucose plus basse (veine saphène) étaient associées avec un hématocrite plus faible et une valeur de créatinine plus élevée, au moment de la présentation.

Les résultats de la présente étude n'ont pas permis de démontrer une association entre les concentrations de Δlactate et l'issues des traitements chez des chiens avec DGV; toutefois, en accord avec les études antérieures, un niveau plus faible de lactate était associé avec une réduction du taux de mortalité.

Effects of immunosuppressive prednisolone therapy on pancreatic tissue and concentration of canine pancreatic lipase immunoreactivity in healthy dogs

Hiroshi Ohta, Kazuki Kojima, Nozomu Yokoyama, Noboru Sasaki, Yumiko Kagawa, Kiwamu Hanazono, Tomohito Ishizuka, Keitaro Morishita, Kensuke Nakamura, Satoshi Takagi, Mitsuyoshi Takiguchi (page 278)

L'objectif de la présente étude était d'examiner les effets d'une thérapie immunosuppressive par la prednisolone sur le tissu pancréatique et la concentration sérique canine de lipase pancréatique immunoréactive (cPLI) chez des chiens en santé. Six chiens beagle en santé ont reçu par voie sous-cutanée une dose immunosuppressive de prednisolone [4 mg/kg de poids corporel (PC)] une fois par jour pendant 2 ou 3 semaines. La concentration sérique de cPLI a été mesurée avant et après le traitement. Un examen échographique du pancréas et une biopsie suivie d'un examen histopathologique d'échantillons du lobe pancréatique droit ainsi que du foie obtenus par laparoscopie ont également été faits avant et après le traitement. L'expression de l'ARNm de la lipase pancréatique dans le pancréas et le foie a été examinée par réaction d'amplification en chaine par la polymérase. Bien que la concentration sérique de cPLI fût significativement plus élevée au jour 14 et le jour de la seconde laparoscopie qu'avant le traitement, elle était classée comme normale (≤ 200 µg/L) chez cinq chiens et comme anormale (≥ 400 µg/L) chez seulement un chien. Aucun des six chiens n'a présenté de signes cliniques de pancréatite durant la période d'étude. Après le traitement, l'examen échographique du pancréas ne démontrait aucun changement sauf pour un pancréas hypoéchogène chez un chien. L'examen histopathologique du lobe pancréatique droit chez tous les chiens n'a pas permis de mettre en évidence de pancréatite après le traitement. L'expression d'ARNm de lipase pancréatique fut détectée dans le pancréas, mais pas dans le foie, avant et après le traitement. L'administration de 4 mg/kg de PC par jour de prednisolone pendant 2 ou 3 semaines a fait augmenter la concentration sérique de cPLI sans signe clinique de pancréatite, bien qu'une concentration anormale de cPLI (≥ 400 µg/L) fût obtenue chez un chien. Aucune évidence échographique ou histologique de pancréatite ne fût observée chez les chiens de cette étude.

Hematological and serum biochemical profile values in pregnant and non-pregnant mares

Babak Faramarzi, Lon J. Rich, Jolan Wu (page 287)

La gestation chez plusieurs mammifères, incluant les juments, est associée avec des changements physiologiques qui se reflètent dans les profils hématologiques et biochimiques. Comprendre ces changements physiologiques et les différencier des changements pathologiques est impératif afin de fournir les soins et thérapies médicales chez les juments gestantes. Notre objectif était de comparer les profils hématologiques et biochimiques chez des juments non-gestantes en santé ainsi que chez des juments gestantes en santé durant les 1er et 2e trimestres de gestation. Du sang fut prélevé par ponction de la veine jugulaire dans un tube avec anticoagulant (EDTA) ainsi que dans un tube pour sérum. Le sang entier fut analysé à l'aide d'un analyseur hématologiques ADVIA 120 et le sérum analysé avec un Beckman Coulter AU5400. Des différences statistiques furent détectées par analyse de variance (ANOVA) et par test de t indépendant de Student; une valeur de P < 0,05 était considérée significative. Les résultats montraient une augmentation du comptage d'érythrocytes et des concentrations d'hémoglobine plus élevées ainsi qu'un dénombrement d'éosinophiles plus bas (P < 0,001) chez les juments non-gestantes (n = 32) comparativement aux juments gestantes autant au 1er (n = 25) qu'au 2e (n = 17) trimestre. Les analyses biochimiques ont montré une diminution significative (P < 0,001) de l'albumine et de l'urée sanguine (P < 0,001) dans le 2e trimestre et des niveaux plus élevés de potassium chez les juments gestantes (P = 0,03). La compréhension de ces changements physiologiques est impérative afin de fournir les soins et traitements médicaux optimums chez les juments. Ces résultats aideront les cliniciens à mieux évaluer et traiter les juments gestantes.

The effect of graded concentrations of dietary tryptophan on canine behavior in response to the approach of a familiar or unfamiliar individual

James R. Templeman, Gary M. Davenport, John P. Cant, Vern R. Osborne, Anna-Kate Shoveller (page 294)

Le tryptophane (Trp) est un acide aminé alimentaire indispensable qui supporte la modulation de l'humeur et le comportement chez des espèces animales via son rôle dans le cycle sérotonergique. La présente étude a évalué les patrons de comportement de 36 chiennes adultes en santé de race mélangée de type chien de chasse nourries avec une diète contrôlée (tryptophane = 0,18 %, tel que nourri) ou 1 de plusieurs diètes expérimentales avec des concentrations graduées de tryptophane (0,05 %, 0,1 %, et 0,15 % de la diète totale) ajoutées en plus du niveau de base de 0,18 % de la diète. Au temps 0, et à toutes les 8 semaines pendant la période de 24 semaines de l'étude, les paramètres de comportement furent évalués pour chaque chien en réponse à l'approche d'un individu familier aux chiens et un autre individu qui n'était pas familier aux chiens. Les différences dans les pointages de comportement (activité, P = 0,0197; distance, P = 0,0358; confiance, P < 0,0001; et position des oreilles P < 0,0001) entre l'individu familier et le non-familier supporte l'efficacité de l'éthogramme de comportement utilisé. Aucune différence constante ou significative dans le comportement ne fut observée, toutefois, parmi les chiens nourris la diète témoin et ceux nourris avec une diète expérimentale quelque soit le niveau de Trp ajouté. Des recherches ultérieures devraient considérer le ratio tryptophan/gros acide aminé neutre et pas seulement les concentrations de tryptophane, essayer de comprendre la variation dans les besoins de tryptophane parmi les races, et voir à utiliser des marqueurs additionnels du statut de la sérotonine.

Correlation between transepidermal water loss (TEWL) and severity of clinical symptoms in cats with atopic dermatitis

Marcin P. Szczepanik, Piotr M Wilkolek, Lukasz R Adamek, Grzegorz Kalisz, Marcin Golynski, Wieslaw Sitkowski, Iwona Taszkun (page 306)

Les maladies allergéniques de la peau sont un problème très fréquent chez les chats. Les deux systèmes d'évaluation Scoring Feline Allergic Dermatitis (SCORFAD) et Feline Extent and Severity Index (FeDESI) utilisent l'évaluation clinique de la gravité des symptômes cliniques. Chez les humains et les chiens, il existe une corrélation entre la gravité des symptômes cliniques et le Transepidermal Water Loss (TEWL). Le but de l'étude était de démontrer si cette corrélation était observée chez les chats. Des mesures ont été réalisées dans 18 chats européens à courtes poils: 11 femelles, 7 mâles, SCORFAD et FeDESI ont été calculées, les mesures TEWL ont été effectuées dans 7 régions corporelles. Les corrélations entre SCORFAD et FeDESI et TEWL ont été calculées pour chaque région corporelle et entre la TEWL moyenne. Il y avait des corrélations positives entre TEWL et SCORFAD sur la poitrine: (r = 0,44, P = 0,02), alisselle (r = 0,39, P = 0,04) et avant bras (r = 0,55, P = 0,02). La corrélation entre TEWL moyen et SCORFAD a été montrée (r = 0,41, P = 0,03). FeDESI a été trouvé sur l'avant-bras (r = 0,53, P = 0,02). Les résultats montrent que TEWL est un paramètre qui peut être utilisé comme outil supplémentaire dans l'évaluation clinique de la dermatite atopique chez les chats. La pertinence de ce paramètre semble être plus faible chez le chat que chez les humains.


Communication Brève

A method to detect Escherichia coli carrying the colistin-resistance genes mcr-1 and mcr-2 using a single real-time polymerase chain reaction and its application to chicken cecal and porcine fecal samples

Gabhan Chalmers, Kristin E. Davis, Zvonimir Poljak, Robert Friendship, Michael R. Mulvey, Anne E. Deckert, Richard J. Reid-Smith, Patrick Boerlin (page 312)

La colistine est un des antibiotiques de dernier recours pour le traitement d'infections causées par des bactéries multi-résistantes chez l'humain, mais des gènes transmissibles de résistance à la colistine ont émergé chez des bactéries provenant d'animaux. La détection rapide et sensible parmi les animaux de la colonisation par ces bactéries porteuses de ces gènes est critique afin d'aider à limiter la propagation. Nous décrivons ici une méthode pour un enrichissement en bouillon des souches de Escherichia coli résistantes à la colistine provenant d'échantillons de fèces animales et de caecum suivi d'une réaction d'amplification en chaine par la polymérase (ACP) en temps réel pour la détection simultanée des deux gènes principaux de résistance à la colistine, mcr-1 et mcr-2. La réaction d'ACP utilise une seule série d'amorces non-dégénératives, et les variants de mcr peuvent être différenciés par l'analyse de la courbe de fusion. Une culture d'enrichissement d'une nuit était efficace pour amplifier les E. coli résistants à la colistine, même si présents initialement en quantité aussi faible que 10 bactéries par gramme d'échantillon. Les gènes mcr-1 et mcr-2 n'ont pas été trouvés dans aucun des échantillons porcins ou aviaires étudiés.

Competitive Luminex immunoassays for detection of antibodies to foot-and-mouth disease and vesicular stomatitis viruses in multiple susceptible hosts

Charles Nfon, Diana Lusansky, Melissa Goolia, Ming Yang, Kate Hole, Leanne McIntyre (page 316)

La fièvre aphteuse (FA) et la stomatite vésiculaire (SV) causent des signes cliniques et des lésions tellement similaires que des tests de laboratoire sont requis afin de distinguer entre les infections causées par chaque virus. En utilisant un anticorps monoclonal 3B de souris anti-virus de la fièvre aphteuse (VFA) ou un anticorps polyclonal anti-virus de stomatite vésiculaire-New Jersey (VSV-NJ) et des billes MagPlex enduites d'antigènes de VFA recombinant 3ABC ou de glycoprotéine G de VSV-NJ, des immuno-essais Luminex compétitifs (cLIAs) furent développés pour le VFA et le VSV-NJ, respectivement. Les cLIAs ont détecté avec succès des anticorps contre VFA 3ABC et VSV-NJ G dans le sérum d'animaux infectés. La sensibilité et spécificité diagnostiques étaient de 93 % et 98 %, respectivement pour le VFA et de 93 % et 95,4 %, respectivement pour le VSV-NJ. Ces cLIAs sont des alternatives potentielles pour les épreuves ELISA compétitives et fournissent l'opportunité de multiplexer afin de réduire le temps et la quantité de sérum requis pour les tests.