ACMV | Table des matières et résumés
CVMA-ACMV

Table des matières et résumésavril 2021, Vol. 85, No. 2

Articles

Classification of porcine reproductive and respiratory syndrome virus in Ontario using Bayesian phylogenetics and assessment of temporal trends

Dylan John Melmer, Robert Friendship, Terri L. O’Sullivan, Amy L. Greer, Dinko Novosel, Davor Ojkic, Zvonimir Poljak (page 83)

Le virus du syndrome reproducteur et respiratoire porcin (VSRRP) est l’un des virus porcins les plus importants au monde, y compris en Ontario, au Canada. Comprendre l’évolution et la relation des divers génotypes du VSRRP en Ontario peut donner un aperçu de l’épidémiologie du virus. Les objectifs de cette étude étaient de i) décrire la variabilité des génotypes du VSRRP dans les troupeaux de porcs de l’Ontario et ii) évaluer les regroupements possibles en fonction des données génomiques du VSRRP. Les séquences du cadre de lecture ouvert 5 du virus (ORF-5) recueillis de 2010 à 2018 ont été obtenues auprès du Laboratoire de santé animale de l’Université de Guelph et des modèles phylogénétiques bayésiens ont été créés à partir de ceux-ci. La population de VSRRP de l’Ontario a ensuite été classée en 10 clades distincts. Les comparaisons de modèles ont indiqué que le modèle avec une hypothèse de population constante correspondait le mieux aux données, ce qui suggère que le changement net de la variation du virus SRRP de l’ensemble de la population au cours de la dernière décennie était faible. Néanmoins, les virus regroupés en clades individuels ont montré un regroupement temporel à des intervalles de temps distincts de toute la période d’étude (P < 0,01).

A comparative efficacy test of 1 versus 2 doses of CIRCOQ PCV2 subunit vaccine against naturally occurring PCV2-type d in piglets with high maternally derived antibodies (MDAs) on a Vietnamese swine farm

Duy Tien Do , Khanh Doan Vinh Tran, Anh Tuyet Quach , David Lee, Frank CJ Chang, Carol PY Wu, Toan Nguyen Tat, Chanhee Chae (page 93)

Le but de la présente étude était d’évaluer l’efficacité protectrice du vaccin sous-unitaire CIRCOQ du circovirus porcin de type 2 (PCV2) chez les porcelets ayant une grande quantité d’anticorps d’origine maternelle (MDA) contre la maladie causée par une infection naturelle par le PCV2d. Un total de 130 porcs sains sevrés âgés de 21 jours a été réparti dans trois groupes d’essai. Les signes de troubles respiratoires étaient plus élevés chez les porcs non vaccinés que chez les porcs vaccinés âgés de 13 à 17 semaines (P < 0,05), de 18 à 22 semaines (P < 0,001) et de 23 à 27 semaines (P < 0,01). Les porcs non vaccinés avaient un taux précoce de dermatite entre 8 et 12 semaines (10,0 %), 13 à 17 semaines (30,0 %), 18 à 22 semaines (46,7 %) et 23 à 27 semaines (33,3 %), alors qu’il n’y a eu aucun cas de dermatite chez les porcs vaccinés. Il y avait une différence significative (P < 0,05) dans la mortalité des porcs dans le groupe non vacciné et le groupe vacciné à deux doses. La virémie du PCV2 a été détectée dans le sang et a atteint un pic à 105 jours chez les porcs non vaccinés (Ct-adj = 8,40) et les porcs vaccinés avec une dose (Ct-adj = 6,37), tandis qu’aucun virus PCV2 détectable n’a été détecté dans le sang des porcs vacciné avec deux doses. À 77 et 105 jours, la charge de virémie PCV2 (Ct-adj) des porcs non vaccinés et de ceux vaccinés avec une dose était significativement plus élevée (P < 0,05) que celle des porcs vaccinés à deux doses. Le poids corporel (BW), le gain de poids moyen (AWG) et le gain quotidien moyen (ADG) dans les deux groupes de porcs vaccinés étaient significativement plus élevés (P < 0,05) que ceux des porcs non vaccinés. Le vaccin de l’étude s’est avéré significativement efficace pour protéger les porcs vaccinés contre les symptômes cliniques, la charge virale sanguine et la mortalité, ainsi que pour améliorer la productivité, par rapport aux porcs non vaccinés.

Impact of meloxicam on respiratory virus titers and health outcomes when administered concurrently with a modified live respiratory vaccine in abruptly weaned beef steers

Elizabeth R. Homerosky, Michael J. Jelinski, Craig Dorin (page 101)

Des bouvillons croisés sevrés rapidement (N = 271) ont été utilisés dans un essai clinique randomisé en aveugle à deux bras pour évaluer l’impact d’un anti-inflammatoire non stéroïdien à action prolongée sur les titres du virus de la rhinotrachéite infectieuse bovine, du virus respiratoire syncytial bovin, du virus parainfluenza 3 et du coronavirus, et les résultats pour la santé lorsqu’administré en même temps qu’un vaccin vivant modifié respiratoire à l’arrivée dans un parc d’engraissement. Les groupes de traitement comprenaient un témoin (solution saline; n = 135) et un groupe expérimental (méloxicam injectable; n = 136). Les titres d’anticorps viraux et le poids corporel ont été mesurés à l’arrivée, au jour 7 et au jour 21, ainsi qu’un poids final au jour 45. Le poids corporel et les titres d’anticorps pour tous les virus ont augmenté avec le temps (P < 0,001); cependant, il n’y avait aucune différence selon le groupe de traitement ou une interaction groupe × temps significative lors de l’évaluation à l’aide de mesures répétées d’analyse de la variance. Fait intéressant, l’utilisation du méloxicam était associée à un risque de traitement accru (P < 0,05). En conclusion, l’administration de méloxicam peut nuire à la santé; cependant, une réponse vaccinale réduite n’est probablement pas un facteur contributif.

Pre-warming following premedication limits hypothermia before and during anesthesia in Sprague-Dawley rats (Rattus norvegicus)

Maxime Rufiange, Vivian S.Y. Leung, Keith Simpson, Daniel S.J. Pang (page 106)

Chez l’humain et les autres mammifères, l’anesthésie générale perturbe la thermorégulation, menant au sang chaud interne se redistribuant vers la périphérie. Cette redistribution est une composante majeure de l’hypothermie et peut être réduite par le réchauffement préemptif. De plus, la sédation suivant la prémédication a été associé à l’hypothermie chez les chiens. Dans cette étude prospective, randomisée et croisée, 8 rats adultes mâles et femelles (388 à 755 g) ont été sédationnés avec ketamine-midazolam-hydromorphone au niveau intramusculaire puis placés dans une cage non-chauffée ou une boîte réchauffée durant 14 minutes, suivi d’une période d’anesthésie générale de 30 minutes sur tapis chauffant. La température interne a été suivi tout au long de l’expérimentation. Après la sédation, les rats réchauffés ont gagné 0,28 °C ± 0,13 °C alors que les rats non-réchauffés ont perdu 0,19 °C ± 0,43 °C, une différence significative entre les groupes (P = 0,004). Après l’anesthésie, les rats réchauffés ont maintenu une température interne supérieure (P < 0,0001) avec 2/8 et 6/8 des rats réchauffés et non-réchauffés hypothermes, respectivement. Le réchauffement préemptif durant la sédation suivi de réchauffement actif durant l’anesthésie générale est efficace pour minimiser l’hypothermie.

Impact of selected individual dog traits on echocardiographic parameters obtained in 1-dimensional (M-mode) and 2-dimensional (2D) imaging

Oktawia Szpinda, Marta Parzeniecka-Jaworska, Michal Jank, Magdalena Garncarz, Michal Czopowicz (page 112)

La popularité et la disponibilité de l’échocardiographie dans la pratique vétérinaire pour les animaux de compagnie ont considérablement augmenté ces dernières années. Les résultats obtenus au cours de la procédure sont comparés à des valeurs de référence établies pour la population canine générale ou à des normes développées pour une race de chien spécifique. Le but de cette étude était de déterminer si les caractéristiques individuelles du chien, tels que le poids corporel, la structure de la poitrine et le niveau d’activité physique et de performance, affectent les valeurs de référence des paramètres échocardiographiques. Les valeurs de référence publiées pour les paramètres d’examen échocardiographique pour 32 races de chiens ont été analysées et la relation entre les paramètres échocardiographiques individuels et le poids corporel, la structure thoracique et le niveau d’activité physique et de performance a ensuite été analysée statistiquement. Il a été constaté que les paramètres échocardiographiques sont affectés par le poids et l’activité physique du chien. Il n’y avait pas de relation significative entre la taille du cœur et la structure thoracique. La grande variété des races de chiens signifie que les résultats échocardiographiques devraient être interprétés individuellement plutôt que d’établir des plages de référence pour chaque race dans des études de population. Cela permettra une interprétation plus précise des résultats obtenus à l’examen échocardiographique et conduira par conséquent à un diagnostic plus précoce des modifications de la morphologie myocardique.

A genome-wide analysis of cardiac lesions of pigs that die during transport: Is heart failure of in-transit-loss pigs associated with a heritable cardiomyopathy?

Katherine Zurbrigg, Francesca Bertolini, Muhammed Walugembe, Toni van Dreumel, David Alves, Robert Friendship, Terri L. O’Sullivan, Max F. Rothschild (page 119)

Bien que l’insuffisance cardiaque soit la principale cause de décès chez de nombreux porcs perdus en transit (ITL), la cause sous-jacente de ces décès n’est pas connue. Les cardiomyopathies sont considérées comme une cause fréquente d’insuffisance cardiaque chez l’homme et ont souvent une composante génétique. L’objectif de cette étude était de déterminer si des gènes associés aux cardiomyopathies pouvaient être identifiés chez les porcs ITL. Des échantillons de cœurs de porcs morts pendant le transport vers un abattoir en Ontario, au Canada, ont été prélevés et génotypés avec des échantillons de porcs qui ne sont pas morts pendant le transport (cœurs ILT : n = 149; cœurs non ITL/témoins : n = 387). Des analyses à l’échelle du génome ont été effectuées sur chacun des phénotypes déterminés (lésions cardiaques macroscopiques) en utilisant une puce de polymorphisme nucléotidique unique (SNP) de densité moyenne et des fenêtres/régions de 500 kb pour l’analyse, avec des régions de chevauchement de 250 kb. La distribution dérivée par une analyse de mise à l’échelle multidimensionnelle (MDS) de tous les phénotypes a démontré un manque de séparation complète entre les phénotypes des animaux affectés et non affectés, ce qui a rendu le diagnostic difficile. Bien que les différences génétiques soient minimes, quelques gènes associés à la cardiomyopathie dilatée (DCM) et à la cardiomyopathie arythmogène ventriculaire droite (ARVM) ont été identifiés. De plus, plusieurs gènes associés aux arythmies cardiaques et à l’hypertrophie ventriculaire ont été identifiés, pouvant éventuellement entraîner une insuffisance cardiaque. Les résultats de cette étude préliminaire n’ont pas fourni de preuves convaincantes qu’une seule cardiomyopathie héréditaire est la cause de l’insuffisance cardiaque chez les porcs ITL.

Effects of head position on internal and external carotid pressures in standing sedated horses

Stacy R. Caffey, Caleb M. Lund, Kelly D. Farnsworth, Boel A. Fransson, Claude A. Ragle (page 127)

Cette étude a évalué les effets de la position de la tête sur la pression artérielle au niveau de l’artère carotide interne (ICA) et de l’artère carotide externe (ECA) chez des chevaux sous sedation debout. L’artère carotide commune (CCA) a été cathétérisée chez six chevaux en utilisant une technique échoguidée pour faciliter le placement d’un transducteur de pression dans l’ICA et l’ECA au niveau de la poche gutturale. La position du transducteur a été confirmée par endoscopie. La pression artérielle moyenne (MAP) a été mesurée chez les chevaux avec la tête en position haute et en position basse. L’artère métatarsienne dorsale a été cathétérisée et a servi comme témoin. Les MAP enregistrées au niveau de l’ICA (médiane: 75,21 mmHg) et de l’ECA (médiane: 79,43 mmHg) lorsque la tête est en position élevée sont plus faibles que celles enregistrées lorsque la tête est en position basse (médiane ICA: 104,65 mmHg; médiane ECA: 102,26 mmHg). La MAP de l’artère métatarsienne dorsale n’a pas été affectée par la position de la tête. En conclusion, chez les chevaux sédatés et debout, la position élevée de la tête produit des pressions artérielles plus faibles au niveau de ICA et ECA (P = 0,03) que celles obtenues lorsque la tête est en position basse.

Retrospective analysis of use of fluorine-18 fluorodeoxyglucose-positron emission tomography/computed tomography (18F-FDG PET/CT) for detection of metastatic lymph nodes in dogs diagnosed with appendicular osteosarcoma

Powell T. Slinkard, Elissa K. Randall, Lynn R. Griffin (page 131)

Le but de cette analyse rétrospective était de déterminer si la tomographie par émission de positons avec le fluor-18 fluorodésoxyglucose/tomodensitométrie (18F-FDG TEP/CT) pourrait potentiellement être un outil de stadification précis pour la détection des ganglions lymphatiques métastatiques chez les chiens atteints d’ostéosarcome appendiculaire basé sur la quantification de la valeur standard maximale d’absorption (SUVmax) des ganglions lymphatiques. Les auteurs ont identifié 53 chiens qui furent classifiés avec le 18F-FDG TEP/CT pour l’ostéosarcome appendiculaire primaire. Les patients ont été classés, selon l’état des ganglions lymphatiques, à avoir des ganglions métastatiques ou non métastatiques sur la base d’une analyse cytologique ou histologique. Les valeurs d’absorption standard maximale (SUVmax) du ou des ganglions lymphatiques échantillonnés ont été enregistrées et 3/77 (3,9 %) des ganglions lymphatiques échantillonnés ont été confirmés métastatiques. Un test de Mann-Whitney a révélé une différence statistique du SUVmax des ganglions lymphatiques métastatiques versus non métastatiques [médiane : 6,6 à 95 % intervalle de confiance (IC) : 2,56 à 14,37 versus 2,18 IC à 95 % : 2,32 à 3,17, respectivement, valeur de P = 0,05]. Cette analyse rétrospective a révélé une différence significative dans le SUVmax tel que mesuré sur 18F-FDG TEP/CT entre les ganglions lymphatiques métastatiques et les ganglions lymphatiques non métastatiques chez les patients canins atteints d’ostéosarcome appendiculaire, malgré le petit nombre analysé. Bien que ces résultats soient prometteurs, ils doivent être interprétés avec prudence et des études complémentaires sont justifiées.

Assessment of neutrophil function in canine cancer patients undergoing chemotherapy and correlation with neutrophil numbers

Arefeh Ravanbakhsh, Khawaja Ashfaque Ahmed, Valerie MacDonald-Dickinson, Nicole J. Fernandez, Melissa D. Meachem, Ryan M. Dickinson (page 137)

Une diminution de la fonction des neutrophiles après l’administration d’une chimiothérapie a été rapportée chez des chiens atteints de lymphome. Le premier objectif de notre étude était de déterminer si la stimulation oxydative des neutrophiles et l’activité phagocytaire sont affectées par la chimiothérapie 7 à 10 jours après le début du traitement chez les chiens atteints de lymphomes et de tumeurs malignes non lymphomateuses. Le deuxième objectif était de déterminer s’il existe une corrélation entre les nombres de neutrophiles et la fonction des neutrophiles avant ou après le début de la chimiothérapie. L’évaluation par cytométrie en flux de la stimulation oxydative des neutrophiles et de la phagocytose après stimulation par Escherichia coli a été réalisée chez neuf chiens diagnostiqués avec un lymphome et 17 chiens avec des tumeurs non lymphomateuses avant et après la chimiothérapie, ainsi que 14 chiens témoins sans tumeur. Une corrélation des rangs de Spearman a été effectuée pour déterminer si les nombres de neutrophiles sanguins et la fonction des neutrophiles étaient significativement corrélés. Les patients atteints de lymphome ont montré un pourcentage significativement réduit de stimulation oxydative des neutrophiles après la chimiothérapie par rapport aux témoins sains ainsi que par rapport aux valeurs pré-chimiothérapie (P = 0,0022 et P = 0,0020, respectivement). Les patients atteints de lymphome ont également présenté une activité de phagocytose par les neutrophiles significativement réduite après la chimiothérapie par rapport aux témoins et aux valeurs pré-chimiothérapie (P = 0,0016 et P = 0,014, respectivement). Les chiens atteints de tumeurs malignes non lymphomateuses ont également montré une diminution significative du pourcentage de stimulation oxydative et de la phagocytose post-chimiothérapie par rapport aux valeurs pré-chimiothérapie (P = 0,00040 et P = 0,029, respectivement). Les nombres et la fonction des neutrophiles n’étaient pas significativement corrélés. Les résultats de l’étude suggèrent que le traitement chimiothérapeutique diminue la poussée oxydative des neutrophiles et l’activité phagocytaire 7 à 10 jours après le traitement chez les chiens atteints de diverses tumeurs malignes. De plus, les nombres de neutrophiles ne peuvent pas être utilisés pour prédire la fonction des neutrophiles.


Communication Brève

Development of a SYBR Green-based real-time quantitative polymerase chain reaction assay to detect enzootic nasal tumor virus in goats

Rongze He, Yulan Du, Linli Gan, Muhammad Ali Mohsin, Bao-Xiang He (page 145)

L’adénocarcinome nasal enzootique est une maladie respiratoire contagieuse chez les chèvres qui est causé par le virus de la tumeur nasale enzootique 2 (ENTV-2). Afin d’augmenter le nombre de méthodes de détection disponibles pour ENTV-2, nous avons développé un test de réaction en chaîne par polymérase en temps réel SYBR Green (SGrPCR) qui cible le gène gag de ENTV-2. La limite basse de détection du test était de 3,68 × 101 copies/µL, cent fois plus sensible que la PCR conventionnelle. La courbe de fusion montrait un seul pic de fusion net à 83 °C, ce qui indiquait qu’il n’y avait pas d’amplification non spécifique ou de formation de dimère d’amorce. Les coefficients de variation intra-essai et inter-essai étaient respectivement de 1,58 % et 1,82 %. Il n’y avait pas de réactivité croisée avec les virus caprins étroitement apparentés (c’est-à-dire le virus orf, le virus de la peste des petits ruminants, le virus de la variole caprine, le virus de la fièvre aphteuse) et les rétrovirus endogènes. En conclusion, le test SGrPCR est spécifique du gène gag de l’ENTV-2 et fournit une approche rapide et sensible pour la détection d’ENTV-2 dans des échantillons cliniques.

Comparison of the bacteriostatic effects of quaternary ammonium compounds and their combinations on a dairy farm environment and the microbial contamination of dairy products

Nannan Chen, Shanshan Liu, Yu Liu, Tongtong Bai, Lihua Jia, Li Wang, Shan Yue, Chenhua Wu, Wenjing Huang, Li Gao, Jinlei Fu, Siyu Liu, Tong Zhao, Juan Li, Yuntao Zhang, Zhanbo Zhu (page 151)

La désinfection est essentielle pour maitriser la contamination microbienne et garantir une production sécuritaire de lait et de produits laitiers. Dans cette étude, nous avons développé une nouvelle méthode de désinfection utilisant l’ammonium quaternaire tensioactif d’acétamide de chlorure de N-dodécyl-2-(pyridin-1-yl) comme composant principal pour former un complexe bactéricide avec l’acétate de chlorhexidine ou le glutaraldéhyde, et nous avons évalué les effets bactéricides, la sécurité et la valeur d’application clinique des désinfectants composés. Un test de toxicité orale aiguë in vivo chez la souris a montré une DL50 > 5000 mg/kg de poids corporel sans anomalie pathologique dans les sections de tissus. La comparaison avec les produits disponibles dans le commerce a également montré qu’ils ont des effets bactéricides remarquables. Des essais cliniques ont démontré que les désinfectants composés ont d’excellents effets bactéricides sur l’air et le sol de la ferme laitière et sur la peau des bovins, en particulier dans un environnement de ferme laitière. Nos résultats confirment que les nouveaux désinfectants composés ont d’excellentes performances bactéricides et sont sécuritaires à utiliser comme désinfectants pour prévenir la mammite et la contamination de l’environnement de l’élevage bovin.

Preliminary study of urinary excretion of liver-type fatty acid-binding protein in a cat model of chronic kidney disease

Akiko Watanabe, Keiichi Ohata, Tsuyoshi Oikawa, Takeshi Sugaya, Masao Miyazaki, Hiroshi Satoh, Masaaki Katayama (page 156)

La protéine urinaire de liaison aux acides gras de type hépatique (uL-FABP) est un biomarqueur cliniquement utile pour la surveillance de l’insuffisance rénale chronique (MRC) chez l’homme. Cependant, aucune surveillance à long terme de l’uL-FABP chez les chats atteints d’IRC n’a été signalée. L’objectif de cette étude préliminaire était de déterminer si l’excrétion urinaire de L-FABP pouvait prédire la détérioration de la fonction rénale chez deux chats modèles de CKD. La protéine uL-FABP a augmenté avant les biomarqueurs rénaux standards, y compris la créatinine sérique, l’azote uréique sanguin et la diméthylarginine symétrique, chez un chat dont la fonction rénale se détériorait, mais est restée faible et relativement stable chez un autre chat dont la fonction rénale était stable. Nos résultats suggèrent que l’uL-FABP est un biomarqueur clinique potentiel pour prédire la progression de l’IRC chez le chat, comme c’est le cas chez l’homme.