ACMV | Table des matières et résumés
CVMA-ACMV

Table des matières et résumésjanvier, Vol. 86, No. 1

Articles

Modulation of mTOR signaling by radiation and rapamycin treatment in canine mast cell cancer cells

Morla Phan, Changseok Kim, Anthony Mutsaers, Valerie Poirier, Brenda Coomber (page 3)

Il a été rapporté que la rapamycine réduisait la survie des cellules cancéreuses dans certaines tumeurs après une radiothérapie, mais les mécanismes à l’origine de ce phénomène ne sont pas clairs. La rapamycine inhibe la signalisation mTOR, une voie responsable de plusieurs fonctions cellulaires essentielles. L’objectif de cette étude était d’étudier les effets de la rapamycine et des radiations sur l’activation et l’inhibition de la signalisation mTOR et la relation entre la signalisation mTOR et la réponse aux dommages à l’ADN in vitro à l’aide de lignées cellulaires cancéreuses de tumeurs mastocytaires canines (MCT). La rapamycine a rapidement inhibé la phosphorylation de S6K de manière dose-dépendante. Le rayonnement ionisant (3, 6 ou 10 Gy) a pu activer la signalisation mTOR, mais la combinaison de rayonnement et de rapamycine a maintenu l’inhibition de mTOR. Le test des comètes a révélé que le co-traitement avec la rapamycine induisait des augmentations modestes de la gravité des dommages à l’ADN des cellules MCT, mais que ces différences n’étaient pas statistiquement significatives. Bien que la relation entre mTOR et la réponse aux dommages à l’ADN dans les lignées cellulaires cancéreuses MCT reste incertaine, nos résultats suggèrent la possibilité d’une interaction, conduisant à une amélioration de la réponse aux radiations.

Identification of the interleukin-8 (CXCL-8) pathway in feline oral squamous cell carcinoma — A pilot study

Leah H. Ackerman, Carlos H. de Mello Souza, Galaxia Cortés-Hinojosa, Marc E. Salute, Alexa A. Stephen, Elizabeth Anthony, Keijiro Shiomitsu, Rowan J. Milner (page 13)

Le but de cette étude pilote était de détecter la présence d’interleukine-8 (IL-8) et les effets potentiels en aval de l’activation du récepteur IL-8 dans deux lignées cellulaires de carcinome épidermoïde oral félin (SCCF1 et SCCF2) précédemment caractérisées. L’ARN messager de l’interleukine-8 (ARNm) a été initialement détecté par amplification en chaîne par la polymérase à transcription inverse quantitative (qRT-PCR). Un test immuno-enzymatique ELISA précédemment validé et disponible dans le commerce a été utilisé pour mesurer la production d’IL-8 dans le surnageant des deux lignées cellulaires. L’immunobuvardage a été utilisé pour détecter la phosphorylation des protéines (AKT, ERK1/2, JAK2, STAT3 et Src), connues pour être en aval de l’activation du récepteur de l’interleukine-8. Les antagonistes spécifiques du récepteur IL-8, Reparixin et SCH527123, ont été utilisés pour identifier les effets sur la phosphorylation de ces protéines. L’ARNm et la protéine de l’interleukine-8 ont été détectés dans SCCF1 et SCCF2 par RT-PCR et ELISA, respectivement. La phosphorylation de ERK1/2, STAT3 et Src a été détectée dans les deux lignées cellulaires. L’inhibition du récepteur IL-8 a conduit à une diminution de la phosphorylation de Src, mais pas ERK1/2 ou STAT3. En conclusion, les lignées cellulaires de carcinome épidermoïde félin sont capables de produire de l’IL-8. La phosphorylation de Src semble, au moins en partie, une conséquence de l’activation du récepteur IL-8. La phosphorylation de ERK1/2 et STAT3, bien que présente, semble indépendante de l’activation du récepteur IL-8. En raison de ses effets potentiels sur le micro-environnement tumoral, en plus de ses effets autocrines sur la phosphorylation de Src, l’inhibition du récepteur IL-8 peut devenir un outil thérapeutique bénéfique. L’évaluation de la présence à la fois d’IL-8 et de Src dans un grand nombre de cas devrait élucider leur importance.

Comparison of 2 blind approaches to the paravertebral brachial plexus regional block in canine cadavers

Maria Podsiedlik, Erik H. Hofmeister, Tanya Duke-Novakovski (page 20)

Le bloc du plexus brachial paravertébral (PVB) fournit une analgésie du membre thoracique. L’objectif était de décrire une approche cranio-caudale (CC) aveugle du PVB et de comparer sa précision, son temps et sa difficulté de performance avec une approche dorso-ventrale (DV) aveugle. L’opérateur a été initialement formé par des cliniciens expérimentés pour effectuer les deux approches sur cinq cadavres. Ensuite, une approche CC ou DV du PVB a été réalisée sur les deux membres thoraciques de 20 cadavres (20 pour chaque approche). Le colorant bleu de méthylène a été divisé de manière égale en quatre aliquotes pour colorer les branches ventrales des sixième à huitième nerfs cervicaux et rachidiens thoraciques. Les nerfs spinaux colorés avec succès (coloration ≥ 1 cm) ont été comptés. Le temps d’exécution de chaque approche a été enregistré et la facilité d’exécution a été notée à l’aide d’une échelle numérique (1 « facile » à 4 « difficile »). Le nerf phrénique a été vérifié pour la coloration. Un test des rangs signés de Wilcoxon a été utilisé pour comparer les approches. Les données sont présentées sous forme de médiane (intervalle interquartile; intervalle minimum à maximum). Le nombre de nerfs colorés avec l’approche CC 3 (1; 2 à 4) était plus élevé que l’approche DV 2 (2; 0 à 4) (P = 0,002). Le temps (en secondes) pour effectuer l’approche CC 125 (79; 70 à 194) n’était pas différent de l’approche DV 142 (54; 101 à 232) (P = 0,084). L’approche CC 2 (2; 1 à 4) était plus facile à réaliser que l’approche DV 3 (1; 2 à 4) (P = 0,024). Aucune coloration du nerf phrénique n’a été observée avec l’une ou l’autre approche. L’approche CC est une alternative à l’approche DV pour réaliser le PVB chez le chien.

Computed tomography features of presumed normal mandibular and medial retropharyngeal lymph nodes in dogs

Alexandra F. Belotta, Sally Sukut, Candace Lowe, Cheryl Waldner, Elissa K. Randall, Valerie S. MacDonald, Jerome Gagnon, Monique N. Mayer (page 27)

Les caractéristiques tomodensitométriques (CT) des ganglions lymphatiques sont utilisées pour le diagnostic, la stadification et l’évaluation de la réponse chez les patients vétérinaires. Les objectifs de cette étude étaient de décrire les diamètres transversaux maximaux à axe court et long (SATD et LATD, respectivement), le volume et l’atténuation des ganglions lymphatiques mandibulaires canins (MLN) et des ganglions lymphatiques rétropharyngés médians (MRLN) présumés normaux, afin d’étudier l’effet de variables sur ces caractéristiques, et pour décrire la fiabilité inter-observateur de la mesure du diamètre transversal et de l’atténuation. Des études de tomodensitométrie de 161 chiens ont été examinées rétrospectivement. Les valeurs médianes pour la SATD étaient de 5,2 et 5,4 mm, les valeurs médianes pour le volume étaient de 0,26 et 0,54 cm3, et les valeurs médianes pour l’atténuation étaient de 32,3 et 31,8 unités Hounsfield (HU) pour MLN et MRLN, respectivement. Le LATD médian était de 11 mm pour les MLN. La hauteur de la première vertèbre cervicale (VHC1) et le poids étaient positivement associés aux diamètres transversaux des MLN et des MRLN (P < 0,001). Le grade de maladie dentaire était négativement associé aux diamètres transversaux des MLN (P = 0,001) et des MRLN (P < 0,03). Le coefficient de corrélation intraclasse (ICC) était de 0,94 [intervalle de confiance (IC) à 95 % : 0,94 à 0,95] pour la mesure du diamètre transversal. Cette étude fournit des données descriptives sur les caractéristiques CT des MLN et MRLN présumés normaux chez le chien et décrit une méthode très fiable de mesure du diamètre transversal.

Effects of the number and the position of transfixation pins in acrylic connecting bars

Claire Leriquier, Florence Audet-Robin, Guy Beauchamp, Xavier Montasell (page 35)

Les colonnes d’acrylique sont couramment utilisées dans les fixateurs externes, notamment pour la gestion des fractures ou les fixations trans-articulaires. Selon les auteurs, aucune étude ne démontre si le nombre ou le positionnement des broches de transfixation influence la résistance ultime et la rigidité de la colonne d’acrylique. Les objectifs de cette étude étaient d’évaluer l’effet du nombre et du positionnement des broches de transfixation (concentriques versus excentriques) sur la résistance et la rigidité des colonnes d’acryliques placées en compression axiale. Nous avons émis l’hypothèse que la résistance et la rigidité des colonnes d’acryliques en compression axiale ne seraient pas affectées par le nombre ou le positionnement des broches de transfixation à travers la colonne. Trois groupes différents de douze colonnes acryliques ont été construits avec quatre, six, et huit broches. Dans chaque groupe, six colonnes ont été construites avec les broches placées concentriquement et les six colonnes restantes avec les broches placées de manière excentrique. Chaque colonne a ensuite été placée sous compression axiale à l’aide d’une machine de tests biomécaniques. Aucune différence significative n’a été observée pour la résistance ultime selon le nombre ou le positionnement des broches de transfixation (P = 0,83 et P = 0,27, respectivement). Cependant, la rigidité a été significativement diminuée pour les colonnes avec quatre broches excentriques par rapport aux colonnes avec six et huit broches excentriques (P < 0,01) et avec les colonnes avec quatre broches concentriques (P < 0,001). Bien que les effets des broches de transfixation sur la rigidité des colonnes acryliques ne semblent pas être cliniquement significatifs, ces tests ont été effectués uniquement en compression et les résultats pourraient différer si des systèmes complets de fixateurs externes sont utilisés avec différents modèles de test. De futures études sont recommandées.

Serum C-reactive protein and iron levels following gonadectomy are not modified by perioperative administration of robenacoxib to dogs

Verónica Vieitez, Victor López-Rámis, Rafael Barrera, Ignacio A. Gómez de Segura (page 40)

Le but de cette étude était d’évaluer les effets périopératoires du robenacoxib sur les concentrations sériques de protéine C réactive (CRP) et de fer chez des chiens subissant une gonadectomie. Dans un essai clinique prospectif, en aveugle et contrôlé, 60 chiens en bonne santé ont été randomisés pour recevoir une injection sous-cutanée préopératoire de robenacoxib [2 mg/kg de poids corporel (PC)], de méloxicam (0,2 mg/kg de poids corporel) ou de solution saline (0,04 mL/kg de poids corporel), suivie d’une administration orale pendant 72 h (robenacoxib : 2 à 4 mg/kg de poids corporel; méloxicam : 0,1 mg/kg de poids corporel; saline : gélules). Des échantillons de sang ont été prélevés avant la chirurgie et 12, 24, 48, 72 h et 7 jours après la chirurgie. Les pointages de douleur ont été évalués via l’échelle abrégée Glasgow Composite Pain Scale sur 72 h après l’opération. Les taux sériques de CRP et de fer ont augmenté et diminué (P < 0,01, les deux), respectivement, après la chirurgie et sont revenus à la valeur de base en 1 semaine. Aucune différence n’a été observée entre les traitements (P > 0,05) ou en fonction de la chirurgie/du sexe (P > 0,05). L’évaluation de la douleur a révélé une incidence plus élevée d’échec du traitement avec la saline (6 femelles contre 2 et 1 femelles pour le robenacoxib et le méloxicam, respectivement). En conclusion, le robenacoxib et le méloxicam n’ont eu aucune influence sur la CRP ou le fer postopératoire chez le chien, ce qui suggère que ces anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) n’ont pas d’effet pertinent sur ces biomarqueurs.

Hematology of dairy cows with purulent-necrotic processes in the digital area treated with Subtilin ointment

Valiyan Gimranov, Evgeny Skovorodin, Ilshat Giniyatullin, Azamat Mirzin, Oleg Dyudbin (page 48)

L’objectif de cette étude était d’étudier l’effet de la pommade Subtilin sur l’hématologie des vaches laitières lorsqu’elle est utilisée pour traiter l’inflammation et les tissus nécrotiques dans la zone digitale. Des vaches Holstein-Friesian ont été réparties en deux groupes de 10 animaux chacun. Le premier groupe était constitué de vaches cliniquement saines et le deuxième groupe de vaches présentant une lésion purulente-nécrotique dans la zone digitale. Pour faire une analyse comparative, des échantillons de sang de vaches saines et malades ont été prélevés et testés avant le traitement avec la pommade Subtilin et 10 jours après le traitement. Le sang des vaches malades avait plus de leucocytes (53,38 %), de lymphocytes (46,81 %), d’érythrocytes (15,78 %), de granulocytes (64,56 %) et de plaquettes (34,76 %), et un volume cellulaire moyen plus élevé (de 8,37 %) et un niveau accru de monocytes/éosinophiles (65,12 %) que le sang de vaches cliniquement en bonne santé. En même temps, il n’y a eu aucun changement évident dans le taux d’érythrocytes, d’hémoglobine, d’hémoglobine cellulaire moyenne, de concentration moyenne d’hémoglobine cellulaire et de pourcentage de lymphocytes chez les vaches cliniquement saines ou malades. L’hématologie des vaches malades traitées avec la pommade Subtilin a démontré une dynamique positive dans la guérison des processus ulcéreux.

Evaluation of bexagliflozin in cats with poorly regulated diabetes mellitus

Suzanne L. Benedict, Orla M. Mahony, Talon S. McKee, Philip J. Bergman (page 52)

Le but de cette étude était d’étudier l’effet de la bexagliflozine sur la maitrise de la glycémie chez les chats diabétiques mal régulés et d’évaluer les événements indésirables associés à ce médicament.

Les inhibiteurs du cotransporteur sodium-glucose 2 sont une nouvelle classe de médicaments utilisés dans la prise en charge des personnes atteintes de diabète de type 2. L’objectif de cette étude était d’évaluer l’effet du médicament administré par voie orale, la bexagliflozine, dans un groupe de chats diabétiques mal régulés sur une période d’étude de 4 semaines. Cinq chats appartenant à des clients atteints de diabète sucré mal maitrisé et recevant une insulinothérapie ont été inclus. La bexagliflozine a été administrée une fois par jour. La fructosamine sérique, le profil biochimique sérique et les courbes de glycémie sur 10 heures ont été évalués au départ (jour 0), au jour 14 et au jour 28. Tous les chats ont présenté une réduction significative de la dose d’insuline requise (P = 0,015) et l’insuline a été interrompue chez deux chats. Il y avait une diminution significative de la concentration de glucose dans le sang obtenue à partir des courbes de concentration de glucose dans le sang au cours de la période d’étude (P = 0,022). La fructosamine sérique a diminué chez 4 des 5 chats avec une diminution médiane de 152 µmol/L (plage : 103 à 241 µmol/L), ce qui n’était pas statistiquement significatif (P = 0,117). Aucun chat n’a eu d’épisodes documentés d’hypoglycémie. Les effets indésirables étaient légers. L’ajout de bexagliflozine a considérablement amélioré la gestion du diabète dans ce groupe de chats.

In vitro antimicrobial activity of equine platelet lysate and mesenchymal stromal cells against common clinical pathogens

Haileigh K. Avellar, John D. Lutter, Charan K. Ganta, Warren Beard, Joseph R. Smith, Naveen Jonnalagadda, Sarah Peloquin, Qing Kang, Kanwal Ayub (page 59)

L’arthrite septique est considérée comme une urgence médicale. La maladie consécutive à une colonisation bactérienne peut entraîner une morbidité et une mortalité importantes et nécessite un traitement coûteux. Les propriétés antimicrobiennes des thérapies régénératives, y compris les cellules stromales mésenchymateuses et les produits plaquettaires, ont fait l’objet de recherches approfondies en médecine humaine. Bien que moins d’études aient été menées chez les espèces animales, elles ont montré des résultats prometteurs. Le but de cette étude était d’évaluer la suppression bactérienne par le lysat plaquettaire équin (EPL) et les cellules stromales mésenchymateuses adipeuses (ASC) in vitro. Nous avons émis l’hypothèse que les deux produits inhiberaient de manière significative la croissance de Staphylococcus aureus et d’Escherichia coli. Un pool de sang de 10 chevaux a été utilisé pour la production d’EPL. Des cellules stromales mésenchymateuses ont été isolées à partir de tissu adipeux prélevé dans la région fessière de trois chevaux. L’étude a évalué trois groupes de traitement : 10 × EPL, 1,6 million d’ASC et un témoin, en utilisant un design en blocs non équilibrés incomplets avec des mesures répétées. Les lectures de densité optique et les unités formatrices de colonie/mL ont été calculées à 0, 3, 6, 9, 12, 18 et 24 heures. Une diminution de la croissance bactérienne a été observée à plusieurs moments pour les traitements S. aureus-ASC et S. aureus-EPL, soutenant notre hypothèse. Une croissance bactérienne accrue a été remarquée dans le groupe E. coli-EPL, sans différence dans le traitement E. coli-ASC, ce qui s’opposait à notre hypothèse. Une conclusion claire des effets antimicrobiens de l’EPL et des ASC ne peut pas être tirée de cette étude in vitro. Bien qu’il semble que les ASC aient un effet significatif sur la diminution de la croissance de S. aureus, d’autres études sont nécessaires pour explorer ces effets, en particulier chez les bactéries à Gram positif.

Histological and histochemical characteristics of lacrimal glands in beluga whales (Delphinapterus leucas)

Bactelius Turicea, Chantale L. Pinard, Emily R. Brouwer, Stéphane Lair, Geoffrey A. Wood, Marie-Odile Benoit-Biancamano (page 65)

L’objectif de cette étude était de décrire les caractéristiques histologiques et histochimiques des glandes lacrymales des bélugas. L’étude a été réalisée sur les globes oculaires fixés au formol de 96 carcasses de bélugas trouvées échouées dans l’estuaire du Saint-Laurent au Québec, Canada. Des lames colorées à l’hématoxyline et à l’éosine (H&E) des yeux de chaque baleine ont été examinées pour la présence de glandes lacrymales. La description histologique a été réalisée avec des colorations H&E et trichrome de Masson (MT). Les colorations Periodic acid-Schiff (PAS), au bleu Alcian (AB) pH 1,0 et 2,5, et diamine à haute teneur en fer (HID) ont été utilisées pour la caractérisation histochimique des glycoprotéines. Treize échantillons oculaires provenant d’animaux allant du nouveau-né à 48 ans comprenaient des sections de glandes lacrymales. La coloration H&E a révélé une architecture de glande tubulo-alvéolaire, séparée en lobules par un tissu conjonctif dense. Chaque lobule contenait un mélange d’acini et de tubules avec des ductules. Les petits et les grands acini étaient respectivement composés de cellules cylindriques basses et hautes. Les cellules acinaires contenaient des granules cytoplasmiques basophiles. Les canaux étaient tapissés d’un épithélium cuboïde à squameux bicouche. La coloration MT a mis en évidence le tissu conjonctif séparant les canaux et les acini. Les grands acini étaient positifs pour le PAS et certains petits acini avaient une absorption inégale. Une coloration positive pour AB pH 1,0 et 2,5 a été principalement observée dans les cellules cylindriques hautes par rapport aux petits acini qui avaient une absorption de coloration faible ou nulle. La coloration HDI a révélé une coloration de 90 % de toutes les cellules acinaires, 10 % présentant une teinte mixte bleu-noir. Il a été conclu que les glandes lacrymales des bélugas présentent des résultats histologiques et histochimiques similaires à ceux des ordres des artiodactyles et des carnivores.

Intrauterine iodine administration is superior to antibiotics for reconception after late-embryonic losses in dairy cows

Mehmet Cengiz, Sarper Ozbek, Muhammad Furqan Asghar Chacher (page 74)

Cette étude sur le terrain a été menée pour comparer les réponses d’efficacité de conception et d’insémination aux traitements intra-utérins à la polyvinylpyrrolidone-iode (PVP-I) et aux antibiotiques (AB) chez les vaches laitières ayant avorté. Les données ont été recueillies auprès de vaches en lactation ayant des antécédents d’interruption de gestation 27 à 70 jours après l’insémination (n = 97) au cours de la 1ère à la 3e lactation (jours en lait = 196 ± 28). Les vaches ont été soumises à un des trois traitements : i) 50 mL de solution saline pour perfusion intra-utérine (S; n = 23); ii) 2 % de PVP-I (n = 42); ou iii) 150 mg d’amoxicilline trihydratée et 40 mg/mL de sulfate de gentamicine (n = 32). Toutes les vaches ont suivi le protocole d’insémination à temps fixe basé sur la progestérone. Les données ont été analysées par le test du Chi carré et l’analyse de la variance à un facteur. Le traitement PVP-I (n = 25; 59,5 %) était aussi efficace que le traitement AB (n = 19; 59,4 %), comparé au traitement S (n = 5; 21,7 %) pour obtenir une nouvelle conception. Les vaches du groupe PVP-I ont conçu en un temps plus court que celles du groupe AB (46,0 ± 8,7 jours versus 105,0 ± 10,0 jours; P < 0,05) avec un rapport insémination/conception plus efficace (2,32 ± 0,43 versus 4,10 ± 0,32; P < 0,05). Les données suggèrent que l’administration intra-utérine de PVP-I est supérieure à l’administration intra-utérine d’AB dans la reprogrammation du protocole de reproduction en cas de pertes embryonnaires et fœtales tardives.


Communication Brève

Distribution and characterization of Streptococcus suis serotypes isolated from January 2015 to June 2020 from diseased pigs in Québec, Canada

Sonia Lacouture, Yaindrys Rodriguez Olivera, Segura Mariela, Marcelo Gottschalk (page 78)

Streptococcus suis est l’un des agents pathogènes bactériens porcins les plus importants et qui cause d’importantes pertes économiques. Ce rapport présente la distribution des sérotypes isolés à partir de porcs malades au Québec de janvier 2015 à juin 2020. Les sérotypes 1/2 et 2 prédominent, suivis des sérotypes 7, 3, 5, 4, 9, 1, et 14. Peu de changements par rapport aux années précédentes ont pu être observés en ce qui concerne la distribution des sérotypes. Plus de la moitié des isolats n’appartenaient pas à l’espèce S. suis sensu stricto, selon la réaction en chaîne par polymérase recN. Moins de 10 % des isolats des « vrais » S. suis étaient non-typables. La diversité génétique des sérotypes 1, 2, et 14 de S. suis, telle qu’analysée par typage de séquences multilocus, était principalement représentée par les types de séquence (ST)1, ST28, ST25 et ST94. Tous les isolats ST1 (considérés comme hautement virulents) appartenaient aux sérotypes 1 ou 14.