CVMA-ACMV

Table des matières et résumésJune 2018, Vol. 59, No. 6

Scientific

Articles

Os clitoridien chez les chiennes : 17 cas (2009–2017)

Scarlett M. Sumner, Janet A. Grimes, Mandy L. Wallace, Chad W. Schmiedt (page 606)

Les dossiers médicaux de 17 chiennes appartenant à des clients qui avaient été diagnostiquées avec l'os clitoridien lors de l'examen physique ont été étudiés afin de décrire les signes cliniques et la gestion chirurgicale de cette affection. Tous les chiens étaient phénotypiquement femelles. Les plaintes les plus communes à la présentation incluaient un clitoris élargi (n = 10), une infection des voies urinaires (n = 5) et le léchage de la vulve (n = 3). Les autres signes cliniques fréquemment signalés incluaient l'écoulement vaginal et/ou des symptômes des voies urinaires inférieures comme la pollakiurie. Dix chiennes ont été gérées chirurgicalement par une clitoridectomie. Les interventions concomitantes incluent la gonado-hystérectomie (n = 7) et l'épisioplastie (n = 3). La clitoridectomie chez les chiennes gérées par chirurgie a créé une anatomie femelle plus normale et a donné lieu à une résolution des signes cliniques associés au clitoris exposé.

Étude rétrospective de la protéinurie chez des chiens recevant du phosphate de tocéranibe

Sindy L. Piscoya, Kelly R. Hume, Cheryl E. Balkman (page 611)

L'incidence de protéinurie chez les humains recevant des inhibiteurs de la tyrosine kinase a été bien documentée. Les rapports de protéinurie avec cette classe de médicaments sont limités en médecine vétérinaire. Cette étude rétrospective décrit l'incidence, la gravité et la progression de la protéinurie chez 55 chiens traités à l'aide de phosphate de tocéranibe, avec ou sans des glucocorticoïdes ou des AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) concomitants. Six chiens étaient protéinuriques au point de référence. Douze des 49 chiens qui n'étaient pas protéinuriques au point de référence ont développé la protéinurie pendant qu'ils recevaient du phosphate de tocéranibe. Le ratio médian de protéine-créatinine au moment du développement de la protéinurie était de 0,75 (fourchette : de 0,6 à 4,9). Il n'y avait aucune association avec l'utilisation intermittente de glucocorticoïdes ou d'AINS et le développement de la protéinurie (P = 0,5 et P = 0,7, respectivement). La durée totale du traitement au phosphate de tocéranibe s'échelonnait de 70 à 802 jours chez les chiens protéinuriques et de 28 à 1285 jours chez les chiens non protéinuriques. Nos résultats indiquent qu'un sous-groupe de chiens recevant du phosphate de tocéranibe peut développer la protéinurie et une surveillance attentive à l'aide d'une série de ratios urinaires protéine-créatinine est recommandée.

Surveillance passive de l'antibiorésistance dans les isolats de Salmonella et d'Escherichia coli chez le bétail de l'Ontario, 2007–2015

Stefanie V. Kadykalo, Maureen E.C. Anderson, Janet E. Alsop (page 617)

Les isolats cliniques sont importants pour la surveillance de l'antibiorésistance parce que les animaux cliniquement malades sont les cibles directes des traitements antimicrobiens. Par conséquent, les données cliniques peuvent fournir un outil de surveillance pour identifier les nouvelles menaces de résistance. Le but de cette étude consistait à décrire dans le temps les tendances de résistance d'Escherichia coli et de Salmonella spp. chez les animaux cliniquement malades et d'évaluer l'utilité de ces données de laboratoire en tant qu'outil de surveillance passive. On a analysé les résultats de susceptibilité des isolats récupérés entre 2007 et 2015 auprès de poulets, de porcs et de bovins dans un grand laboratoire de diagnostic vétérinaire en Ontario, au Canada. Pour les antimicrobiens testés, les tendances visibles ont souligné une résistance importante d'E. coli à l'ampicilline et à la tétracycline chez les poulets, une résistance importante constante à la tétracycline, au sulfisoxazole et à l'ampicilline parmi les isolats des porcs et, chez les bovins, une progression d'E. coli résistant à l'ampicilline et à la céphalothine dans le temps. Même si les données montrent un potentiel d'utilisation pour la surveillance, il y a des limitations pour un tel ensemble de données cliniques en vue de la prédiction des tendances générales et de l'orientation des décisions de traitement empiriques.

Facteurs contribuant à la mortalité durant une éclosion de Streptoccocus suis chez des porcelets en pouponnière

Danielle Hopkins, Zvonimir Poljak, Abdolvahab Farzan, Robert Friendship (page 623)

Cette étude avait pour objectif de faire enquête sur l'association entre les facteurs au niveau de la truie et de la portée en lien avec la mortalité dans une pouponnière de porcelets aux prises avec une grave éclosion de maladie causée par Streptococcus suis. Les données sur toutes les causes de mortalité provenant d'un troupeau de 300 truies de naissage-finition ont été analysées en utilisant un modèle de régression de Cox. Les données ont été enregistrées pendant 6 mois et incluaient 24 cohortes, 297 truies, 295 portées et 2779 porcelets avec une moyenne de mortalité après le sevrage de 14,4 %. Si les truies avaient 2 portées durant la période de l'étude et qu'il y avait de la mortalité chez les porcs de leur première portée, alors les porcs de leur portée subséquente présentaient un risque réduit de mortalité (taux de risque [TR] = 0,34, P < 0,05). Il était plus probable qu'il y ait de la mortalité chez les porcs si au moins 1 autre compagnon de portée était mort (TR = 9,22, P = 0,001). En vertu des conditions de cette étude, les résultats suggèrent des mécanismes associés à l'immunité des truies et à l'écart au sein de la portée qui ont pu contribuer au risque de mortalité durant l'éclosion de S. suis.

Transfert d'un embryon d'alpaga dans une ferme privée canadienne

J. Manuel Palomino, Lori Jones, Tom Vanhanen, Gabriela F. Mastromonaco, Rachel Busato, Gregg P. Adams (page 631)

Cette étude a évalué la faisabilité de l'utilisation d'un protocole de transfert d'un embryon dans une ferme d'alpagas au Canada. Les alpagas donneurs et récipiendaires ont été synchronisés avec deux doses d'hormone de gonadolibérine (GnRH), à 12 jours d'intervalle. Chez les donneurs (n = 5), la super-stimulation a été induite avec une hormone follicostimulante (FSH) administrée quotidiennement (40 mg) pendant 5 jours deux jours après le deuxième traitement de GnRH. Le cloprosténol a été administré le dernier jour de FSH, les donneurs ont été accouplés 2 jours plus tard et les embryons ont été prélevés 7 jours après l'accouplement. Chez les récipiendaires (n = 8), la deuxième dose de GnRH a été administrée la journée avant l'accouplement des donneurs et les embryons ont été transférés le jour du prélèvement du donneur. En moyenne (± SEM), 5,2 ± 1,4 corpora lutea ont été détectés et 2,5 ± 1,2 embryons transférables ont été prélevés des donneurs. Un corpus luteum mature a été détecté chez 6/8 récipiendaires synchronisés et un seul embryon a été transféré à chacun. Un alpaga récipiendaire est devenu gravide et a donné naissance à un petit en santé 349 jours après le transfert de l'embryon. Il s'agit du premier rapport d'un transfert d'embryon réussi chez des alpagas au Canada.

Succès à court et à long terme des plâtres à broche transfixiante utilisés pour stabiliser les fractures d'os longs chez les ruminants

Joseph W. Lozier, Andrew J. Niehaus, Andrew Muir, Jeffrey Lakritz (page 635)

Les plâtres à broche transfixiante (PBT) peuvent être un outil utile pour la gestion des fractures des ruminants. Une étude rétrospective a été réalisée afin de faire rapport sur les utilisations, les complications et les résultats des PBT pour la stabilisation des fractures des ruminants. Vingt-cinq bovins, 7 chèvres et 7 moutons avec des fractures d'os longs gérée par PBT ont satisfait aux critères d'inclusion. Les résultats à long terme ont été évalués par entrevue téléphonique avec les propriétaires. Trente-et-un (79 %) animaux ont survécu à l'enlèvement de la coaptation externe et sont retournés à la ferme. Les complications communes incluaient l'ostéite du trou de la broche et l'ostéopénie par inaction. Les complications communes se traduisant par la mort ou l'euthanasie incluaient l'ostéomyélite, la non-union et la fracture causée par la broche. Les animaux ayant un poids supérieur présentaient plus de risques de mortalité ou d'euthanasie. Les bovins présentaient des risques réduits de mortalité ou d'euthanasie comparativement aux chèvres et aux moutons. Le suivi à long terme était disponible pour 20 patients et 17 d'entre eux sont retournés à leur usage prévu et 12 n'avaient pas de boiterie résiduelle.

Compte Rendu

Hypoglycémie chez les chiens : causes, gestion et diagnostic

Olutunbi Idowu, Kathryn Heading (page 642)

L'hypoglycémie chez les chiens se définit comme une concentration de glucose dans le sang de moins de 3,3 mmol/L (60 mg/dL) et elle représente un problème assez fréquemment observé en pratique vétérinaire. Ce trouble métabolique peut comporter un éventail de signes cliniques, allant d'anomalies subtiles à une urgence potentiellement mortelle. L'hypoglycémie peut être causée par plusieurs processus ou étiologies physiologiques. Il est impératif que le clinicien soit perspicace afin de diagnostiquer l'hypoglycémie, compétent afin de fournir un traitement rapide des symptômes (si cela est indiqué) et qu'il ait un plan diagnostique clair afin d'élucider la cause sous-jacente. Cet article examine la pathophysiologie, les étiologies les plus courantes et la gestion des urgences de l'hypoglycémie et présente une approche diagnostique pour ce problème.

Communication Brève

Détermination du facteur de proportion corporelle chez les chevaux de trait pour l'utilisation d'une spectroscopie de bio-impédance

Persephone R. Greco-Otto, Renaud Léguillette (page 650)

Une spectroscopie de bio-impédance bioélectrique (SBB) évalue instantanément la composition corporelle pour surveiller les effets de la diète, de la compétition et de la maladie, même si elle exige un facteur de proportion corporelle (Kb). Cette étude visait à valider un Kb spécifique aux chevaux de trait. Le Kb calculé était de 1,42, ce qui a produit des valeurs de composition corporelle significativement inférieures, à l'exception de la masse de graisse.

Rapports De Cas

Diagnostic par imagerie à résonance magnétique et traitement arthroscopique d'une blessure du ménisque médial chez un chien ayant un grasset stable à la palpation

Rachel W. Adams, Shannon P. Holmes, Samuel P. Franklin (page 654)

Un chien présentant de la boiterie, de l'effusion du grasset et des ostéophytes, mais pour lequel le grasset a conservé de la stabilité pendant 10 mois après l'apparition de la boiterie, a été évalué à l'aide de l'imagerie à résonance magnétique (IRM) 3T. L'IRM a révélé une déchirure dans le ligament méniscotibial caudal du ménisque médial. Les résultats de l'arthroscopie présentaient une bonne corrélation avec l'IRM et une méniscectomie partielle a ensuite été réalisée sans chirurgie pour stabiliser le grasset et la boiterie a été résolue.

Malformation micro-artérioveneineuse causant une hémorragie spontanée du coussinet métacarpien chez un chien

Alec Sherman, Stanley Kim, William Craft, Daniel Lewis (page 659)

Un chien Labrador retriever mâle âgé de 5 ans avec une anamnèse de 3 ans d'hémorragie intermittente du coussinet métacarpien droit a été évalué. Une petite région d'hyper-atténuation du coussinet métacarpien était évidente à l'angiographie TDM. L'excision-biopsie de l'emplacement présumé de l'hémorragie a révélé une malformation micro-artérioveineuse à l'examen histologique.

Anaplasmose granulocytaire chez deux chiens au Québec

Sarah Elhamiani Khatat, Deborah Culang, Carolyn Gara-Boivin (page 663)

Deux chiens originaires du Québec ont été diagnostiqués avec une anaplasmose granulocytaire. Les chiens ont manifesté de façon aiguë de la fièvre, un abattement et de l'anorexie. D'autres signes cliniques ont été observés incluant vomissement, uvéite, polyarthrite, hépatomégalie et splénomagalie. Une thrombocytopénie, une anémie et une lymphopénie ont été détectées chez les deux chiens. Des inclusions intracytoplasmques étaient également présentent dans les neutrophiles et l'infection à Anaplasma phagocytophilum a été confirmée par réaction d'amplification en chaîne par la polymérase chez les deux chiens.

Communication Étudiante

Vétérinaires du Nord : perspectives sur le rôle des vétérinaires en santé communautaire dans les collectivités du Nord

Tessa Baker, Jennifer Flaig, Meryam Shillingford, Lana Swain, Marika Wagner (page 668)

Nous examinons nos expériences lors de la prestation, en février 2017, de services vétérinaires dans cinq collectivités éloignées dans la région désignée du Sahtu des Territoires du Nord-Ouest. Nous explorons le rôle changeant des chiens et les déterminants sociaux de la santé qui influencent la santé canine dans les collectivités, notamment la biologie, le milieu physique, le comportement, les facteurs sociaux des chiens et des humains et l'accès aux soins vétérinaires. Nous soulignons l'importance de l'exposition continue des professionnels vétérinaires aux différentes perspectives culturelles afin de fournir des services qui sont efficaces et appropriés sur le plan culturel.

TEST ÉCLAIR

(page 581)


RUBRIQUES SPÉCIALES

COURRIER DES LECTURES

Veterinary school admissions — A comment
H.J. Rumney (page 569)

ÉDITORIAL

Les promesses de la thérapie génique
Carlton Gyles (page 571)

DÉONTOLOGIE VÉTÉRINAIRE

(page 577)

NOUVELLES

Heather Broughton, Isabelle Vallières (page 583)

L'ART DE LA PRATIQUE VÉTÉRINAIRE PRIVÉE

TCD communication
Myrna Milani (page 673)

COMPTE RENDU DE LIVRE

Clinical Pharmacology and Therapeutics for Veterinary Technicians
Kathleen Dunbar (page 658)


ANNONCES

NOUVELLES SUR LA RECHERCHE

(page 630)

LIVRES DISPONIBLES POUR COMPTE RENDU

(page 653)

INDEX DES ANNONCEURS

(page 667)

NOUVEAUX PRODUITS

(page 672)

PETITES ANNONCES

(page 676)