ACMV | Table des matières et résumés
CVMA-ACMV

Table des matières et résumésaoût 2020, Vol. 61, No. 8

Scientific

Compte Rendu

Pourquoi la frénésie – Que sont les microRNAs et pourquoi fournissent-ils des opportunités uniques pour investiguer, diagnostiquer et traiter en médecine vétérinaire?

Joshua Antunes, Olivia Lee, Amir Hamed Alizadeh, Jonathan LaMarre, Thomas Gadegaard Koch (page 845)

Les microRNAs (MiRNAs) sont de petits segments non-codants d’ARN qui régulent l’expression des gènes en inhibant la traduction ou en induisant la dégradation du transcript. Les MiRNAs agissent comme des facteurs d’ajustement fin qui affectent l’expression pouvant aller jusqu’à 60 % de tous les gènes mammaliens codant pour des protéines. Contrairement aux protéines, il y a un conservatisme étendu des séquences des miRNA à travers les espèces. Ce conservatisme suggère fortement que les miRNAs sont apparus tôt dans l’évolution et ont conservé leur importance fonctionnelle. La conservation inter-espèces fournie des avantages lors de la compilation de candidats marqueurs pour la santé et la maladie comparativement aux découvertes basées sur les protéines. Cette large utilité est accompagnée par l’émergence de protocoles de séquençage peu dispendieux pour l’identification de tous les ARNs dans un échantillon (incluant miRNAs). Avec l’utilisation d’imitations et d’antagonistes de miRNA, des questionnements rares en recherche peuvent être répondus dans des systèmes biologiques avec des méthodologies « cause et effet ». Les miRNAs sont facilement détectables dans le sang ce qui les rend des candidats attirants comme biomarqueurs de maladies. Ici, nous faisons une revue de leur utilité comme biomarqueurs et leur potentiel comme agents thérapeutiques ou cibles pour combattre des maladies.


Articles

Analyse descriptive du réseau de contacts d’un centre d’entraînement de chevaux Standardbred : Implications pour la transmission de maladies

Tanya M. Rossi, Rachael M. Milwid, Alison Moore, Terri L. O’Sullivan, Amy L. Greer (page 853)

Les maladies respiratoires infectieuses sont une cause commune de morbidité parmi les chevaux de course. Une quantification des patrons de contact dans les centres d’entraînement pourrait aider à avoir des stratégies appropriées de prévention des maladies. Les objectifs de la présente étude étaient de : i) décrire le réseau des contacts entre les chevaux, les localisations et les humains à un centre d’entraînement pour chevaux Stadardbred en Ontario; ii) décrire les caractéristiques d’individus très influents; iii) examiner comment les changements de gestion altèrent le réseau des systèmes de mesure et discuter les implications potentielles pour la transmission des maladies. Des enregistreurs de proximité détectèrent les contacts parmi les chevaux, le personnel et les localisations (n = 144). Les systèmes de mesure et les mesures de centralité des nœuds furent décrits pour un réseau à 2 modes et un réseau de contact entre chevaux uniquement. La densité du réseau à 2 modes était de 0,16 et le degré médian du nœud était 20 [écart interquartile (IQR) = 12 à 27]. Les yearlings et le personnel occasionnel étaient les plus influents dans le réseau suggérant que les programmes de biosécurité devraient mettre l’emphase sur une réduction des contacts dans ces groupes. Le retrait de personnel très influent ou cohabitation de groupes d’âge a résulté en des changements dans le diamètre et la densité du réseau.


Rapports De Cas

Fin des signes neurologiques présumés être associés avec de l’hyperammoniémie chez deux chevaux d’endurance

C. Langdon Fielding, K. Gary Magdesian, Jennifer R. Mayer (page 860)

Le présent rapport de cas décrit la situation de deux chevaux d’endurance avec une hyperammoniémie non-hépatique. Les animaux compétitionnaient dans une course d’endurance de 160 km dans des conditions de chaleur extrême et furent présentés pour confusion. Un des chevaux avait également des évidences de cécité. Les concentrations d’ammoniaque sanguin étaient élevées (196 µmol/L et 249 µmol/L) et les deux chevaux s’améliorèrent à la suite du traitement avec des fluides intraveineux et des soins de support. Ces cas représentent les premiers cas documentés de signes cliniques présumés être associés avec de l’hyperammoniémie chez des chevaux d’endurance. Malgré la sévérité de la présentation clinique, les deux chevaux ont récupéré complètement.

Message clinique clé : L’hyperammoniémie non-hépatique devrait être considérée comme une cause potentielle de cécité et de confusion chez des chevaux d’endurance en compétition. Les chevaux semblent bien répondre à un traitement avec des fluides intraveineux.

Pouls alternant chez un chien critiquement malade hospitalisé pour toxicité au xylitol

Nolan V. Chalifoux, Anthony P. Carr (page 865)

Une chienne Grand Pyrénées croisée stérilisée âgée de 2 ans a été présentée à la suite de la consommation de l’édulcorant xylitol pur. Des tests sanguins ont révélé une fuite hépatocellulaire et une cholestase, une hyperlactatémie, une thrombocytopénie et des temps de prothrombine et de thromboplastine partielle activée allongés. Des radiographies thoraciques au jour 2 de l’hospitalisation étaient conformes avec une hémorragie pulmonaire. Avant le décès, le chien développa un pouls alternant suggestif de dysfonction myocardique secondaire à une inflammation systémique sévère. Ceci constitue le premier rapport de pouls alternant chez un chien critiquement malade antérieur à une détérioration clinique et la mort. Il s’agit également de la première documentation d’un pouls alternant avec un instrument oscillométrique à haute définition.

Message clinique clé : Une augmentation de la reconnaissance de pouls alternant et ses implications potentielles en médecine vétérinaire pourraient contribuer à l’identification de complications cardiovasculaires associées à des maladies systémiques.

Utilisation d’un système de scellement des vaisseaux lors de lobectomies pulmonaires partielles pour un pneumothorax spontané

Alicia Oberhaus, Michael Mcfadden (page 875)

Un hybride chien-loup fut présenté pour dyspnée et tachypnée. Des radiographies thoraciques ont révélé un pneumothorax. Une sternotomie médiane fut effectuée et de multiples vésicules furent identifiés sur plusieurs lobes pulmonies. De multiples lobectomies partielles furent effectuées en utilisant un système de scellement des vaisseaux. Le chien obtint son congé 4 jours après la chirurgie sans aucun signe clinique relié à la chirurgie ou au pneumothorax. Ce cas représente une utilisation nouvelle d’un système de scellement des vaisseaux pour retirer l’apex des poumons lorsqu’il y a de nombreuses lésions pulmonaires présentes.

Message clinique clé : Un système de scellement des vaisseaux simplifia des lobectomies pulmonaires partielles multiples lors d’une thoracotomie ouverte. Le système réduisit les traumatismes tissulaires ainsi que la quantité de tissu pulmonaire normal retirée tout en créant efficacement un sceau.

Toxoplasmose aiguë et dermatite à poxvirus chez un pygargue à tête blanche (Haliaeetus leucocephalus) au Nouveau-Brunswick, Canada

Laura Bourque, Spencer J. Greenwood, Megan E.B. Jones (page 880)

Bien que les oiseaux de proie soient fréquemment infectés de manière subclinique par des kystes tissulaires de Toxoplasma gondii, la maladie clinique est relativement rare chez ces espèces. Le présent rapport décrit un rare cas de toxoplasmose fatale chez un pygargue à tête blanche juvénile au Nouveau-Brunswick. La nécropsie a révélé une émaciation sévère et une dermatite à poxvirus qui obstruait partiellement les fissures palpébrales. L’examen microscopique révéla une inflammation lympho-plasmocytaire sévère et une nécrose du poumon qui fut associé à une abondance de tachyzoïtes d protozoaires. L’infection par T. gondii fut confirmée dans le poumon via immunohistochimie et séquençage de l’ADN.

Message clinique clé : Les centres de réhabilitation de la faune devrait être averti de l’existence de toxoplasmose clinique aiguë chez des rapaces stressés et mal nourris.

Auriculectomie pour une thrombose spontanée de l’oreillette gauche chez un chat domestique à poils courts

Zachary Dvornicky-Raymond, Janis Lapsley, Valentin Janvier, Ileana Miranda, Sean McDonaugh, Galina Hayes (page 885)

Un chat domestique à poils courts castré âgé de 3ans fut présenté pour évaluation suite à l’apparition soudaine de tachypnée, dyspnée et agitation. L’analyse sanguine révéla une augmentation marquée de la créatine kinase, de la troponine, des dimères-D avec également une azotémie et un leucogramme inflammatoire. L’échographie révéla une cardiomégalie avec effusions péricardique et pleurale. Une thoracocentèse identifia un transsudat élevé en protéine. Une angiographie par tomodensitométrie (CTA) identifia une oreillette gauche augmentée de volume contenant une masse non-contrastante mesurant 1,6 × 1,2 × 1,2 cm qui fut subséquemment confirmée être un thrombus. Le chat subit une auriculectomie cardiaque gauche et obtint son congé avec du clopidogrel. Des complications post-opératoires, incluant un hémothorax qui apparut tardivement et de la dyspnée, furent gérées jusqu’à leur résolution.

Message clinique clé : Une auriculectomie cardiaque fut efficace pour gérer un problème thrombo-embolique chez un chat domestique.


Communication Brève

Comparaison des réponses en anticorps spécifiques contre le virus de la diarrhée virale bovine chez de jeunes veaux vaccinés avec soit un virus vivant modifié ou un virus inactivé

Nathan Erickson, John Ellis, Cheryl Waldner, Herbert Lardner, Sheryl Gow, John Campbell, Adam Berenik (page 871)

Le virus de la diarrhée virale bovine (BVDV) est un agent pathogène important associé à de la morbidité et de la mortalité, ainsi qu’à des pertes en production chez les veaux sous la mère de même que ceux qui sont sevrés. La vaccination pour protéger contre la maladie causée par le BVDV pose un défi à cause de l’effet inhibiteur des anticorps maternels; toutefois, il est beaucoup plus pratique pour les producteurs de bovin de vacciner les veaux avant de déplacer les troupeaux vers les pâturages d’été. Nous avons comparé des vaccins vivants modifiés et inactivés pour initier et accroitre la réponse des veaux et avons trouvé qu’aucun des deux types de vaccin résultait en une réponse forte en anticorps en présence des anticorps maternels. Ces résultats sont généralement comparables à des études antérieures et suggèrent que des protocoles alternatifs utilisant une livraison mucosale hâtive suivi d’une stimulation parentérale devraient être examinés pour améliorer l’efficacité des vaccins.

Structure de propriété et statut financier des opérations laitières canadiennes

Christopher D. Luby, Cheryl L. Waldner, Murray D. Jelinski (page 891)

La structure de propriété et le statut financier des fermes laitières canadiennes sont décrits en utilisant les données de Statistiques Canada du Recensement en agriculture de 2016. À mesure que la taille du troupeau augmentait, la corporation familiale devenait le modèle de propriété le plus fréquent après avoir pris en compte la localisation par région du troupeau. Sans égard à la localisation, le revenu brut par ferme, les dépenses d’opération et la marge de profit augmentèrent de manière significative avec la taille du troupeau. Les fermes laitières de l’ouest canadien occupaient des fonds de terre significativement plus grands et avaient des marges de profit significativement plus élevées comparativement à toutes les autres régions. Les nouvelles ententes d’échanges commerciaux pourraient affecter la stabilité financière de l’industrie laitière canadienne; ces données fournissent une mesure de base pour des comparaisons futures.


Communication Étudiante

Maladie de la ligne blanche chez une jument Appendix âgée de 19 ans

Leah Ellis (page 895)

Une jument Appendix âgée de 19 ans fut présentée avec une boiterie aiguë sévère de la patte avant droite et une histoire de défaut significatif de la muraille du sabot. Le défaut débuta comme une séparation progressive de l’orteil affectant la paroi dorsale du sabot, qui fut éventuellement enlevée par un forgeron. La mise en place de fers fermés par un forgeron pour stabiliser le sabot s’avéra inefficace. Des radiographies ont montré une séparation de la muraille du sabot, une rotation palmaire et un déplacement de l’os du pied, compatibles avec une défaillance des structures laminaires. Le traitement a inclus de la phénylbutazone, des ferrages thérapeutiques guidés par radiographie consistant en une dérotation avec un fer angulaire et restriction à un petit paddock sec.


TEST ÉCLAIR

(page 819)


RUBRIQUES SPÉCIALES

COURRIER DES LECTEURS

February 2020 ethical question of the month and May 2020 response — Comments
Murray Gillies (page 807)

Christian Klopfenstein (page 807)

Alexandre Jalbert (page 808)

Marian Johnson (page 809)

Leanne Van De Weyer (page 809)

Kirsten Aarbo (page 809)

February 2020 ethical question of the month and May 2020 — Responses to comments
Executive Committee of the Canadian Veterinary Medical Association (page 810)

Carlton Gyles, Editor, The Canadian Veterinary Journal (page 810)

Convenient antimicrobial product versus protection of public health — A comment
John Prescott (page 811)

ÉDITORIAL

Vaccins contre le coronavirus
Carlton Gyles (page 813)

DÉONTOLOGIE VÉTÉRINAIRE

(page 817)

NOUVELLES

Heather Broughton, Sophie Perreault (page 821)

CE QUI NE S’ENSEIGNE PAS

Valuable mentorship in a public service career
Barry Stemshorn (page 899)

COMMENTAIRE

Dalmatian remains true to reputation as fire dog
Leah Parlow, Joel Parlow (page 900)

L'ART DE LA PRATIQUE VÉTÉRINAIRE PRIVÉE

Transitional client communication in a changing world
Myrna Milani (page 901)


ANNONCES

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

(page 864)

INDEX DES ANNONCEURS

(page 898)

PETITES ANNONCES

(page 903)