CVMA-ACMV

Table des matières et résumésAugust 2018, Vol. 59, No. 8

Scientific

Rapports De Cas

Lipoléiomyome utérin massif et léiomyome chez une chienne Caniche miniature

Aaron Percival, Ameet Singh, R. Alex zur Linden, Gwyneth Watrous, Steven Patten, Alexander Valverde, Emily Ratsep (page 845)

Une chienne Caniche miniature intacte âgée de 15 ans a été présentée pour une évaluation approfondie d'une grosse masse abdominale. Une analyse par tomodensitométrie a été réalisée afin de déterminer l'origine de la masse et deux grandes masses utérines ont été découvertes. L'ovariohystérectomie a été réalisée et l'évaluation histopathologique a révélé un lipoléimomyome utérin massif (27 × 17 × 15 cm), le plus gros jamais consigné dans la littérature vétérinaire et un plus petit léiomyome (7 × 5 × 4 cm).

Plasmacytome tonsillaire chez un chien

Yoshimi Iwaki, Colleen Monahan, Rebecca Smedley, David Upchurch, Paulo Vilar-Saavedra (page 851)

Un chien Greyhound âgé de 10 ans a été présenté en raison de la découverte fortuite d'une masse tonsillaire. Une biopsie par excision chirurgicale a été réalisée et le chien a été diagnostiqué avec une tumeur à plasmocytes avec résection incomplète. Le traitement avec adjuvant a été refusé. Une année plus tard, il n'y avait aucune récurrence locale ou de métastase distante de la masse ou de signes cliniques associés au plasmacytome tonsillaire.

Ostéosarcome chondroblastique de l'oreille moyenne chez un cobaye (Cavia porcellus)

Ophélie Cojean, Isabelle Langlois, Magaly Bégin-Pépin, Pierre Hélie (page 855)

Un cobaye (Cavia porcellus) femelle de 3 ans a été présentée pour une anorexie d'apparition aiguë. Malgré la prise en charge médicale et chirurgicale d'une cystite et de kystes ovariens, l'individu continuait de perdre du poids. L'examen tomodensitométrique et l'analyse histologique ont mis en évidence un ostéosarcome chondroblastique de l'oreille moyenne, ce qui n'a jamais été rapporté dans cette espèce.

Toxoplasmose cérébrale chez un chat atteint des infections virales de leucémie féline et de péritonite infectieuse féline

Luca Zandonà, Romina Brunetta, Claudia Zanardello, Marta Vascellari, Luca Persico, Elena Mazzolini (page 860)

Un jeune chat diarrhéique est mort après des symptômes neurologiques. La biochimie a signalé une péritonite infectieuse féline (FIP). Le diagnostic final a été une méningo-encéphalite multifocale grave causée par Toxoplasma gondii. La présence du parasite dans le cerveau a été confirmée à l'aide de la coloration immunohistochimique. La présence concomitante du virus de la leucémie féline (FeLV) et de la FIP sont des facteurs possibles ayant contribué au résultat clinique mortel.

Infection par Dicrocoelium dendriticum hépatique chez un cheval miniature

Murray Hazlett, Margaret Stalker, Mary Lake, Andrew Peregrine (page 863)

Un cheval miniature qui est mort à la suite d'une saisie humanitaire dans une ferme de l'Ontario était émacié et avait une atrophie séreuse des tissus adipeux. L'autopsie a révélé une atrophie hépatique et une fibrose périportale modérée. Des œufs et des trématodes observés dans le foie ont été identifiés comme Dicrocoelium dendriticum. Il semblerait qu'il s'agit du premier cas signalé d'infection des équidés par Dicrocoelium dendriticum en Amérique du Nord.

Masse des sinus paranasaux à ossification progressive d'origine traumatique soupçonnée chez une jument : traitement chirurgical et suivi

Eva Haltmayer, Hubert Simhofer (page 866)

Ce rapport décrit une masse multilobulaire et osseuse comprenant des parties de l'orbite droite, des cornets nasaux frontaux et des sinus ventral et dorsal droits qui s'est développée après un traumatisme du sinus maxillaire droit 4 années avant la présentation. L'ablation chirurgicale de la masse, incluant des parties de l'orbite osseuse et les résultats à long terme sont signalés.


Articles

Inconfort musculo-squelettique parmi les praticiens bovins canadiens : prévalence, impact sur le travail et perception des tâches exigeantes sur le plan physique

Xiaoke Zeng, Robyn Reist, Murray Jelinski, Brenna Bath, Nathan Erickson, Chris Clark, Catherine Trask (page 871)

L'inconfort musculo-squelettique (IMS) est prévalent chez les vétérinaires pour grands animaux mais peu de recherches ont été réalisées sur la prévalence de l'IMS et son impact parmi les vétérinaires bovins canadiens. Cette enquête de 2017 a ciblé les membres praticiens et retraités de la Western Canadian Association of Bovine Practitioners et a adapté le questionnaire nordique sur la santé musculo-squelettique pour quantifier la prévalence de l'IMS. Des questions à réponse libre ont été utilisées pour déterminer l'impact de l'IMS sur le travail et déterminer ce qui était perçu comme les tâches les plus exigeantes physiquement. Le taux de réponse a été de 51,4 % (133/259). La prévalence de l'IMS était élevée, avec des taux de 12 mois et d'une vie de 89,5 % et de 96,9 %, respectivement. Les interventions obstétriques, les examens rectaux et le prélèvement de sperme chez les taureaux étaient signalés comme les tâches les plus difficiles sur le plan physique. Des taux élevés de prévalence de l'IMS ont été observés dans les épaules, le cou et le bas du dos et nécessitent de la recherche sur les évaluations ergonomiques directes et des interventions pour les pratiques de travail des vétérinaires bovins.

Prévalence de la maladie gastrique glandulaire et squameuse des équidés et facteurs de risque chez les chevaux de polo

Heidi E. Banse, Heath MacLeod, Candice Crosby, M. Claire Windeyer (page 880)

Les objectifs de cette étude consistaient à déterminer les taux de prévalence et les facteurs de risque pour la maladie gastrique glandulaire équine (MGGE) et la maladie gastrique squameuse équine (MGSE) dans une population de 63 chevaux de polo de compétition. La prévalence de la MGGE de grade ≥ 1 était de 69 % et de la MGGE ≥ 2 était de 31 %. La prévalence de la MGSE de grade ≥ 1 était de 54 % et de grade ≥ 2 était de 37 %. Les facteurs de risque conservés dans les modèles multivariables finaux étaient des années d'expérience dans les compétitions de polo pour la MGGE de grade ≥ 1 et de grade ≥ 2, et une expérience réduite était associée à la MGGE et la durée de l'exercice hebdomadaire et l'usage d'anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) étaient associés à la MGSE de grade ≥ 1. La réduction de l'exercice hebdomadaire était le seul facteur de risque associé à la MGSE de grade ≥ 2. La maladie gastrique équine est commune dans cette population de chevaux de polo et la quantité d'expérience et la durée de l'exercice hebdomadaire étaient associées au risque de maladie.

Résistance antimicrobienne des bactéries isolées chez des chats et des chiens des provinces de l'Atlantique, Canada, de 1994 à 2013

Babafela B. Awosile, J. Trenton McClure, Matthew E. Saab, Luke C. Heider (page 885)

Les tendances de susceptibilité antimicrobienne des bactéries isolées chez des chats et des chiens ont été déterminées d'après les données des laboratoires de diagnostic du Diagnostic Services Bacteriology Laboratory de l'Atlantic Veterinary College pendant une période de 20 ans. Les échantillons cliniques provenaient le plus communément des voies urinaires et de l'oreille. Staphylococcus spp. et Escherichia coli étaient les bactéries les plus fréquemment isolées. Une hausse du pourcentage de la résistance a été observée pour E. coli à la céphalexine (de 57 % à 61 %), pour Pasteurella spp. à l'érythromycine (de 35 % à 53 %) ainsi que pour Pseudomonas aeruginosa (de 31 % à 39 %) et Streptococcus spp. (de 46 % à 53 %) à l'enrofloxacine. La fréquence de la résistance n'a pas changé significativement pendant la période de l'étude. Cependant, une résistance accrue à l'enrofloxacine a été identifiée pour les isolats canins de Staphylococcus spp., de Streptococcus spp., d'Enterococcus spp., d'E. coli, de P. aeruginosa, et de Proteus spp. La multirésistance aux médicaments a été observée dans 12 % et 9 % des isolats des chiens et des chats, respectivement. Les données de cette étude pourraient être utilisées pour guider le choix empirique des antimicrobiens dans les pratiques vétérinaires pour animaux de compagnie des provinces de l'Atlantique.

Ovario-hystérectomie assistée par laparascopie pour le traitement de pyométrite chez un tigre du Bengale (Panthera tigris tigris)

Blair Rainey, Ameet Singh, Alexander Valverde, Katie Hoddinott, Hugues Beaufrère, Laura Tindal, Dale Smith (page 895)

Une ovario-hystérectomie assistée par laparascopie a été réalisée sur un tigre du Bengale femelle intacte âgée de 19 ans (Panthera tigris tigris) présentée pour le traitement chirurgical d'un pyomètre. Une technique multi-ports a été utilisée avec le scellement intracorporel des pédicules ovariens et la ligature extracorporelle des vaisseaux et du corps utérins. Le tigre s'est rétabli de la chirurgie et de l'anesthésie sans complication, a été remis en liberté dans son enclos le même jour et est demeuré cliniquement normal. L'ovario-hystérectomie assistée par laparoscopie peut avoir des avantages par rapport à l'ovario-hystérectomie ouverte pour le traitement du pyomètre chez le tigre.


Communication Étudiante

Calculs urinaires chez une chienne Shih Tzu atteinte d'hyperadrénocorticisme

Natalie Swieton (page 905)

Une chienne Shih Tzu stérilisée âgée de 11 ans a été présentée avec de la pollakiurie, de la strangurie et de l'hématurie. Les radiographies ont révélé un grand nombre de calculs urinaires radio-opaques dans la vessie. L'examen physique, une formule sanguine complète et la biochimie ont suggéré la possibilité d'hyperadrénocorticisme. Une cystotomie a été réalisée et la patiente a été traitée pour l'hyperadrénocorticisme.


TEST ÉCLAIR

(page 833)


RUBRIQUES SPÉCIALES

ÉDITORIAL

Immunothérapie du cancer — une approche prometteuse
Carlton Gyles (page 825)

DÉONTOLOGIE VÉTÉRINAIRE

(page 829)

NOUVELLES

Heather Broughton, Isabelle Vallières (page 835)

RAPPORT SPÉCIAL

Modernizing Canada's foot and mouth disease response plan
Murray Gillies (page 899)

L'ART DE LA PRATIQUE VÉTÉRINAIRE PRIVÉE

Potentially disabling communication dilemmas
Myrna Milani (page 903)

COMPTE RENDU DE LIVRE

Animal Restraint for Veterinary Professionals, 2nd edition
Shannon Wheatley (page 894)


ANNONCES

INDEX DES ANNONCEURS

(page 902)

PETITES ANNONCES

(page 908)