CVMA | Documents | Est-il possible que mon chat soit né avec un souffle cardiaque?
CVMA-ACMV

Est-il possible que mon chat soit né avec un souffle cardiaque?

Le 24 octobre 2012

Il existe certains défauts congénitaux qui provoquent des bruits anormaux du cœur.

Chez les jeunes chats, un vétérinaire peut parfois entendre des souffles cardiaques bénins (également appelés innocents, fonctionnels ou physiologiques). Ces bruits sont attribuables au fait que le jeune cœur fort bat à proximité de la paroi de la cage thoracique et que nous pouvons donc entendre la forte turbulence normale produite par le courant sanguin dans le cœur et les gros vaisseaux contigus. Ces faibles souffles peuvent être identifiés au premier examen et leur intensité peut varier selon que le chaton est debout, assis ou couché et si le chaton est en bonne santé et se développe bien. Des examens de rappel au stéthoscope permettront d’effectuer un suivi au fur et à mesure que grandit le chaton. Des électrocardiogrammes (ECG), des radiographies et des échocardiographies constitueront aussi des interventions normales. Les souffles cardiaques se résorbent habituellement d’eux-mêmes vers l’âge de six mois.

Des souffles importants produiront des changements dans l’ECG et d’autres tests et les chatons peuvent être chétifs et maladifs. On observe aussi des souffles cardiaques chez les chiens, même s’ils sont plus courants chez les chats. Certains souffles nécessitent des interventions chirurgicales et des thérapies médicales. Le pronostic dépend du type de défaut et de sa sévérité.

La dysplasie de la valvule mitrale est l’un des troubles les plus fréquents chez le chat. Ce défaut d’une valvule crée une fuite dans une valvule et la turbulence du reflux sanguin produit le souffle.

La sténose pulmonaire est un rétrécissement du canal d’éjection de l’artère pulmonaire, à la sortie du ventricule droit du cœur. Le souffle reflète la turbulence anormale produite là où le débit du sang éjecté du cœur rencontre de la résistance. Les signes correspondent à la gravité du rétrécissement de l’artère. La sténose aortique est un rétrécissement semblable qui se produit dans le canal d’éjection aortique et le souffle se développe pour la même raison.

Le défaut de la cloison interventriculaire est un trou dans le mur intérieur des oreillettes. Si le trou est trop grand, le souffle peut en fait être absent parce qu’il se produit une turbulence plus faible.

La persistance du canal artériel est l’absence d’abouchement d’un canal du cœur du fœtus, qui produira un shunt du sang dans le cœur, là où il reste ouvert après la naissance. Si le shunt se produit de droite à gauche, le souffle est habituellement absent, mais, avec le shunt habituel de la persistance du canal artériel qui se produit de gauche à droite, des souffles peuvent être entendus. Les chats peuvent finalement succomber à un arrêt cardiaque, même s’ils semblent en bonne santé jusqu’à la fin de la progression de cette insuffisance.

La tétralogie de Fallot est un défaut complexe qui touche plus d’un segment du cœur et des artères qui en émergent. Ce souffle est habituellement une conséquence de la sténose pulmonaire.

Si un souffle est décelé durant l’examen de votre chat, discutez-en longuement avec votre vétérinaire. Les chats sont adeptes à cacher les problèmes, alors il est très important d’effectuer un suivi par un vétérinaire qualifié. Votre vétérinaire peut vous recommander à un cardiologue spécialisé si un défaut est confirmé.