CVMA | Documents | L’ACMV fournit de la rétroaction sur le projet d’énoncé de position de l’AMV et de la WAVMA sur la responsabilité pour la médecine aquatique
CVMA-ACMV

L’ACMV fournit de la rétroaction sur le projet d’énoncé de position de l’AMV et de la WAVMA sur la responsabilité pour la médecine aquatique

Le 20 juillet 2018

L’Association canadienne des médecins vétérinaires (ACMV) a offert des commentaires sur l’Énoncé de position publié par l’Association mondiale vétérinaire (AMV)/World Aquatic Veterinary Medical Association (WAVMA) sur la Responsabilité pour la médecine aquatique

La position stipule : « En tant que mesure temporaire jusqu’à ce qu’un nombre suffisant de vétérinaires aquatiques soient disponibles, les pays qui délèguent certaines responsabilités aux biologistes des pêches et à d’autres non-vétérinaires devraient tenir ces personnes responsables au même niveau que les vétérinaires. Lorsqu’un nombre suffisant de vétérinaires seront disponibles, les règlements et les normes internationales devraient clairement identifier les fonctions de soutien des non-vétérinaires aquatiques et devraient assurer que les services vétérinaires soient seulement réalisés sous la supervision d’un vétérinaire. »

La rétroaction offerte par l’ACMV inclut notamment : « Cette position réduit l’incitatif en vue de passer d’une participation des non-vétérinaires à une surveillance vétérinaire. » et « L’absence de surveillance vétérinaire ne peut pas adéquatement aborder la salubrité des aliments, l’utilisation des antimicrobiens ainsi que la santé et le bien-être des animaux aquatiques. »

Lisez l’énoncé de position de l’AMV/WAVMA ici et la lettre de réponse de l’ACMV ici.