CVMA | Documents | Toutes les excroissances cutanées doivent être examinées par un vétérinaire
CVMA-ACMV

Toutes les excroissances cutanées doivent être examinées par un vétérinaire

Le 24 octobre 2012

Existe de nombreux types de tumeurs de la peau, certaines graves et d’autres bénignes. La plupart des excroissances cutanées sont des papillomes (c.-à-d. des verrues) ou des adénomes des glandes sébacées. Les papillomes sont communs chez les chiens, mais rares chez les chats. Leur cause est inconnue, bien qu’une infection virale semble parfois en cause. Ces excroissances peuvent être isolées ou former une multitude de masses qui ressemble à un chou-fleur. Il n’y a aucun moyen de les prévenir.

Les verrues peuvent apparaître sur n’importe quelle région du corps, surtout chez les animaux âgés, mais elles causent peu de problèmes et elles sont bénignes. Dans les cas où une verrue cause des problèmes (par ex., quand l’animal la lèche constamment ou qu’elle devient infectée), il est facile de l’enlever par voie chirurgicale. En général, les verrues ne nécessitent aucune intervention.

Des tumeurs peuvent se manifester dans les glandes sébacées, qui sont situées dans l’épiderme et qui sécrètent une substance huileuse appelée sébum. Le sébum assure la douceur, la souplesse et l’hydratation de la peau. Ces tumeurs sont considérées comme les tumeurs cutanées les plus courantes chez les chiens, et on les confond souvent avec des verrues, car elles ont la même apparence. Tout comme les papillomes, les tumeurs des glandes sébacées sont fréquentes chez les chiens, mais rares chez les chats. Elles se manifestent à l’âge de neuf ou dix ans et certaines races y semblent prédisposées, comme le Cocker, le Caniche, le Boston terrier, le Kerry blue terrier, le Beagle, le Teckel, le chien d’élan norvégien (Norwegian elkhounds) et le Basset hound. Les tumeurs des glandes sébacées ne sont généralement pas excisées, à moins qu’elles causent des problèmes.

En règle générale, toutes les excroissances devraient être examinées par un vétérinaire, qui s’assurera qu’elles ne sont pas malignes.