CVMA | Documents | Bien-être des vaches laitières de réforme - Énoncé de position
CVMA-ACMV

Bien-être des vaches laitières de réforme - Énoncé de position

Le 3 juillet 2018

Position

L’ACMV s’oppose au transport prolongé des vaches laitières de réforme parce qu’il existe une probabilité accrue de souffrance lorsqu’elles sont exposées à des facteurs de stress liés au transport. L’ACMV appuie les décisions de réforme à la ferme ainsi que la normalisation nationale des meilleures pratiques de gestion des vaches laitières.

Sommaire

  • Les producteurs laitiers assument la responsabilité principale pour la prise de décisions appropriées relativement à la réforme et ils devraient travailler directement avec le médecin vétérinaire de troupeau pour mettre au point une stratégie de réforme spécifique à la ferme.
  • La collaboration entre les producteurs, les médecins vétérinaires de troupeau, les transporteurs, les transformateurs et les distributeurs de bétail est essentielle afin de limiter les risques liés au bien-être des vaches laitières de réforme avant et après le retrait de la ferme.
  • On doit insister sur la réforme des vaches laitières avant qu’elles ne deviennent compromises et s’exposent à un risque supérieur de détérioration liée au transport.
  • Même si les vaches laitières sont souvent réformées en bon état, beaucoup de vaches laitières de réforme souffrent de limitations physiques et de problèmes de santé préexistants qui peuvent compromettre leur bien-être durant le transport et augmenter le risque de blessures et de souffrances pendant le transport.
  • Les producteurs et les vétérinaires doivent être informés à propos de la possibilité de nombreux trajets et voyages multiples, car les vaches laitières de réforme sont transportées entre les marchés aux enchères et vers l’abattoir.
  • Les vaches laitières de réforme doivent être évaluées afin de déterminer leur aptitude avant chaque trajet prévu et être seulement transportées et vendues s’il est jugé qu’elles sont capables de tolérer les processus prévus sans souffrances. Les vaches laitières de réforme exigent une évaluation et pourront exiger des précautions supplémentaires avant et durant chaque trajet.
  • Au besoin, les solutions de remplacement pour la commercialisation de routine dans les marchés aux enchères comprennent le transport directement à l’abattoir local, l’abattage à la ferme, l’abattage mobile et l’euthanasie à la ferme.
  • L’ACMV recommande fortement que les producteurs laitiers et les médecins vétérinaires mettent au point des protocoles précis à la ferme afin d’optimiser le bien-être des vaches laitières de réforme et elle encourage les producteurs laitiers du Canada (LPLC) à continuer d’élaborer, d’améliorer et de mettre en œuvre des programmes de bien-être animal efficaces à la ferme afin d’améliorer le bien-être de toutes les vaches laitières.

Contexte

  1. Les vaches laitières qui sont considérées comme ayant une valeur financière faible ou réduite sont retirées (réformées) du troupeau pour diverses raisons, y compris des problèmes de reproduction (p. ex., fertilité), une faible production de lait, la mammite, la boiterie et d’autres problèmes de santé. (1-4). Les vaches laitières de réforme peuvent être en mauvaise santé et, à ce titre, elles peuvent s’exposer à un plus grand risque de souffrances durant les modes de transport et les pratiques de commercialisation (1,5). La capacité de la vache de réforme à composer avec la manutention et le transport requis pour atteindre la destination choisie (p. ex., directement à l’abattoir ou par l’entremise d’un marché aux enchères) dépendra de son âge, de son état de santé, de son aptitude (6) et des conditions de transport.
  2. Il est plus probable qu’il se produira des souffrances si le trajet est prolongé, si les conditions de transport ne sont pas optimales ou si l’animal est déplacé plusieurs fois. Plus les animaux passent du temps en transit, plus il sera probable qu’ils boiteront, deviendront non ambulatoires ou mourront (6,7).
  3. Durant le transport et la commercialisation, les vaches laitières de réforme peuvent être exposées à des facteurs de stress multiples, comme le rassemblement, le chargement et le confinement, ainsi qu’à l’exposition à des animaux, à des personnes, à des bruits, à des mouvements et à des environnements qui leur sont inconnus. Par conséquent, l’état des vaches laitières de réforme, même celles ayant des problèmes de santé mineurs, comme une légère perte d’appétit ou une boiterie légère, peut se détériorer rapidement. (8)
  4. Malgré les améliorations apportées à la gestion des vaches de réforme, certaines vaches laitières de réforme arrivent toujours aux marchés en mauvaise santé, avec un mauvais état corporel, non ambulatoires (c.-à-d., vaches couchées) et/ou en manifestant des signes de douleur. Les vaches couchées sont souvent le résultat de pratiques de gestion qui ne donnent pas la priorité à une réforme précoce (9) et peuvent se traduire par des animaux inaptes. Cependant, d’autres facteurs, comme la boiterie ou les traumatismes, peuvent aussi donner lieu à des vaches couchées. Certaines vaches couchées exigeront une euthanasie immédiate afin de limiter leurs souffrances et/ou leur mort durant le trajet à l’aller ou au retour du marché aux enchères (10).
  5. La plupart des vaches laitières de réforme sont achetées à des marchés aux enchères par les usines de transformation. Cependant, un nombre important de vaches sont achetées pour une commercialisation ultérieure (11). Il est essentiel de bien comprendre le plan de commercialisation et de conclure une entente pour le maintien des soins des vaches laitières de réforme entre les producteurs, les médecins vétérinaires de troupeau et les négociants de bétail.
  6. L’ACMV encourage les producteurs à surveiller étroitement leur troupeau laitier et à travailler en étroite collaboration avec leur médecin vétérinaire de troupeau pour réformer les vaches avant qu’elles ne s’exposent à des risques durant le transport. Les médecins vétérinaires ont la responsabilité de promouvoir le traitement sans cruauté des animaux et ils jouent un rôle crucial dans l’éducation de leurs clients sur la sélection des animaux qui sont aptes au transport (12). L’industrie reconnaît que les producteurs devraient s’assurer que toute vache laitière de réforme transportée à un marché aux enchères est en bonne santé (13).
  7. Au besoin, les options à considérer en plus de la commercialisation habituelle incluent le transport directement à l’abattoir local (10,14), l’abattage d’urgence à la ferme (15), l’abattage mobile (16) ou l’euthanasie sur les lieux.
  8. On encourage les producteurs et les vétérinaires à consulter des directives comme celles de l’Ontario Farm Animal Council (OFAC) « Caring for Compromised Cattle » 2010 (17) et les liens connexes (18,19) et celles du Conseil national pour les soins aux animaux d’élevage (CNSAE) « Code de pratiques pour le soin et la manipulation des bovins laitiers (2009) » (20). Ils doivent aussi connaître les lois fédérales et provinciales sur l’aptitude au transport et les exigences pour les animaux compromis et inaptes. (14, 21, 22)
  9. L’ACMV appuie l’élaboration et l’utilisation continue de documents par les groupes d’intervenants comme l’initiative proAction des Producteurs laitiers du Canada (23) afin d’assister les producteurs, les médecins vétérinaires et les autres personnes participant au transport et à la commercialisation des vaches laitières de réforme, à prendre des décisions sur les vaches de réforme qui sont basées sur la maximisation du bien-être des vaches. On encourage les autres associations de producteurs, tous les paliers de gouvernement et les autres intervenants clés à élaborer et à distribuer des documents de formation (15, 19, 20) afin d’aider tous les producteurs et les médecins vétérinaires à adopter une approche normalisée et axée sur le bien-être lors de la prise de décisions en lien avec la réforme des vaches laitières.

Bibliographie

  1. BOVEY, K., P. LAWLIS, M. DRAPER et T. WIDOWSKI. (2009, Mai). The Health and Welfare of Cull Cows in Ontario. Affiche présentée au Campbell Centre for the Study of Animal Welfare, Université de Guelph, Guelph, Ontario. Disponible au : 
  2. GOUVERNEMENT DE L’ALBERTA, 2000. Alberta feedlot management guide: Economics and marketing. Disponible au : https://www1.agric.gov.ab.ca/$department/deptdocs.nsf/all/agdex3686 Dernière consultation le 30 mai 2018.
  3. GOUVERNEMENT DU CANADA. 2015. Taux de réforme et de remplacement des troupeaux laitiers au Canada. Disponible au : http://www.dairyinfo.gc.ca/index_f.php?s1=dff-fcil&s2=mrr-pcle&s3=cr-tr Dernière consultation le 27 avril 2017.
  4. GOUVERNEMENT DU CANADA. CENTRE CANADIEN D’INFORMATION LAITIÈRE (2015). Taux de réforme et de remplacement dans les troupeaux laitiers au Canada. Nombre de fermes, de vaches laitières et de génisses. Disponible au : http://www.dairyinfo.gc.ca/index_e.php?s1=dff-fcil&s2=mrr-pcle&s3=cr-tr Dernière consultation le 27 avril 2017.
  5. BOVEY, K., P. LAWLIS, M. DRAPER et T. WIDOWSKI. The health and welfare of cull cows in Ontario. Données non publiées, 2008.
  6. GONZÁLEZ, L.A., K.S. SCHWARTZKOPF-GENSWEIN, M. BRYAN, R. SILASI et F. BROWN. « Relationships between transport conditions and welfare outcomes during commercial long haul transport of cattle in North America », J Anim Sci, 2012, vol. 90, p. 3640-3651. Disponible au : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22665659 Dernière consultation le 30 mai 2018.
  7. SCHWARTZKOPF-GENSWEIN, K. « Are you doing your best at transporting cull dairy cows to market? », WCDS Advances in Dairy Technology, 2015, vol.  27, p. 259-271. Disponible au : https://pdfs.semanticscholar.org/4391/0d690d7bf440a7f88137e005ffd16ad2e1d2.pdf Dernière consultation le 30 mai 2018.
  8. BROOM, D.M. « The effects of land transport on animal welfare », Rev Sci Tech Off Int Epiz, 2005, vol. 24, p. 683-691. Disponible au : https://pdfs.semanticscholar.org/a9aa/e2b901be80b5a25215815905a7f88a87b961.pdf Dernière consultation le 30 mai 2018.
  9. GRANDIN, T. « Perspectives on transportation issues: The importance of having physically fit cattle and pigs », J Anim Sci, 2001, vol. 79, p. E201-E207. Disponible au : https://academic.oup.com/jas/article-abstract/79/suppl_E/E201/4626037?redirectedFrom=PDF Dernière consultation le 30 mai 2018.
  10. MINISTÈRE DE L’AGRICULTURE, DE L’ALIMENTATION ET DES AFFAIRES RURALES DE L’ONTARIO. Données de DRAPER, M. , communications non publiées, 2015.
  11. DUBÉ, C., C. RIBBLE et D. KELTON. « An analysis of the movement of dairy cattle through 2 large livestock markets in the province of Ontario, Canada », Can Vet J, 2010, vol. 51, p.1254-1260. Disponible au : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2957034/ Dernière consultation le 30 mai 2018.
  12. DOONAN, G., G. BENARD et N. CORMIER. « Livestock and poultry fitness for transport — The veterinarian’s role », Can Vet J, 2014, vol. 55, p. 589-590. Disponible au : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4022031/ Dernière consultation le 30 mai 2018.
  13. Milk producer: Dairy Update Nov 2014. Disponible au : http://www.milk.org/Corporate/MilkProducer/mpArchivedEditions.aspx Dernière consultation le 31 mai 2017.
  14. AGENCE CANADIENNE D’INSPECTION DES ALIMENTS. Politique sur les animaux fragilisés du programme sur le transport des animaux. Disponible au : http://www.inspection.gc.ca/animaux/animaux-terrestres/transport-sans-cruaute/politique-sur-les-animaux-fragilises/fra/1360016317589/1360016435110 Dernière consultation le 27 avril 2017.
  15. MINISTÈRE DE L’AGRICULTURE, DE L’ALIMENTATION ET DES AFFAIRES RURALES DE L’ONTARIO. Vos obligations en vertu du règlement sur les viandes. Disponible au : http://www.omafra.gov.on.ca/english/food/inspection/meatinsp/resp-under-meat.htm Dernière consultation le 28 avril 2017.
  16. GOUVERNEMENT DE L’ALBERTA. Livestock slaughter and processing in Alberta. Disponible au : http://www1.agric.gov.ab.ca/$department/deptdocs.nsf/all/4h8346 Dernière consultation le 27 avril 2017.
  17. ONTARIO FARM ANIMAL COUNCIL, 2010. Caring for Compromised Cattle. Disponible au : http://www.livestockwelfare.com/wp-content/uploads/Caring-for-Compromised-Cattle-July-20101.pdf Dernière consultation le 28 avril 2017.
     
    18. ONTARIO FARM AND FOOD CARE. Farm animal care resources [page de ressources sur Internet] Disponible au : http://www.farmfoodcareon.org/farm-animal-care/resources/ Dernière consultation le 28 avril 2017.
  18. VALACTA. Dairy Knowledge: Documents for webinar 1. Practical Guide to Evaluating and Improving Comfort in the Barn. Des renseignements sur la boiterie et une fiche d’évaluation sont disponibles au : http://dairyknowledge.ca/documents/ Dernière consultation le 2 mai 2017.
  19. CONSEIL NATIONAL POUR LES SOINS AUX ANIMAUX D’ÉLEVAGE. Code de pratiques pour la manipulation et le soin des bovins laitiers 2009. (Outils pour l’évaluation de l’aptitude). Annexe E – Guide d’évaluation de l’état de chair des bovins laitiers; Annexe F – Système d’évaluation de la démarche pour vaches laitières; Annexe G – Lignes directrices applicables aux bovins fragilisés ou non ambulatoires; Annexe H – Cet animal est-il transportable? Disponible au : http://www.nfacc.ca/codes-de-pratiques/bovins-laitiers Dernière consultation le 29 avril 2017.
  20. AGENCE CANADIENNE D’INSPECTION DES ALIMENTS. Lois provinciales et territoriales sur le bien-être des animaux d’élevage. Disponible au : http://www.inspection.gc.ca/animals/terrestrial-animals/humane-transport/provincial-and-territorial-legislation/eng/1358482954113/1358483058784 Dernière consultation le 27 avril 2017.
  21. GOUVERNEMENT DU CANADA. Site Web de la législation. Règlement sur la santé des animaux Partie Xll. Disponible au :
  22. LES PRODUCTEURS LAITIERS DU CANADA. [Page d’accueil de proaction sur Internet]. Disponible au : https://www.producteurslaitiers.ca/proaction Dernière consultation le 28 avril 2017.
     
(Adopté en juillet 2018)