CVMA | Documents | Chiens agressifs
CVMA-ACMV

Chiens agressifs

Le 12 juin 2018

Le comportement agressif, comme un chien qui grogne, essaie de mordre, attaque et mord, est préoccupant pour de nombreux propriétaires de chiens. L’agressivité est un comportement naturel pour les chiens qui se manifeste le plus souvent en réaction à des situations où le chien se sent vulnérable ou craintif et il peut se produire chez n’importe quelle race de chien. Il peut être difficile d’aider les chiens à surmonter un comportement agressif et cela exigera des connaissances, du travail constant, de la prudence et de la patience.

Il n’est pas recommandé de tenter de résoudre ce problème sans l’aide d’un vétérinaire bien informé et/ou d’un comportementaliste agréé. Il existe de nombreuses sources d’information erronées sur le traitement de l’agressivité qui sont disponibles en ligne et auprès d’autres sources. Même si la plupart des cas d’agressivité peuvent être traités ou gérés de manière sécuritaire, il est crucial d’établir un pronostic et un échéancier de traitement réalistes. Il est essentiel de prendre des précautions pour gérer les chiens ayant un comportement agressif de manière sécuritaire afin de protéger les autres membres de votre collectivité. Un traitement inapproprié peut aggraver le comportement agressif et accroître le risque pour les propriétaires du chien et la collectivité.

Diagnostic

Le vétérinaire obtiendra un historique détaillé et réalisera un examen médical approfondi afin de déceler la présence de causes médicales possibles de l’agressivité, comme la douleur et des affections neurologiques. Des analyses sanguines ou d’autres tests diagnostiques pourront être recommandés.

Causes

L’agressivité est un comportement naturel chez les chiens et il est utilisé surtout pour la défense. Le comportement agressif envers les humains peut être causé par de nombreuses émotions, mais la peur est de loin la raison la plus fréquente. Avec le temps, les chiens peuvent apprendre à se servir plus souvent de l’agressivité parce qu’elle peut être un outil efficace pour éloigner les autres animaux et les personnes qui les effraient.

D’autres motivations moins courantes du comportement agressif chez les chiens incluent : la protection des ressources (qui est aussi ancrée dans la peur), la territorialité, le jeu inapproprié ainsi qu’un comportement prédateur redirigé et impulsif.

À noter que la plupart des experts en comportement canin s’entendent sur le fait que la dominance (le désir d’atteindre un rang social plus élevé) n’est pas un facteur de motivation pour l’agressivité canine envers les humains. Malheureusement, la théorie de dominance est maintenant ancrée dans la culture de dressage des chiens et beaucoup de dresseurs ou d’amateurs recommandent toujours des techniques de dressage axées sur la dominance, comme la soumission en faisant rouler le chien sur son dos et des punitions afin de « corriger » des problèmes de dominance non existants.

Le comportement agressif peut se produire chez les chiens des deux sexes et à n’importe quel âge. Cependant, les mâles intacts âgés d’un peu moins de deux ans sont surreprésentés pour les comportements de désobéissance ou les problèmes d’agressivité. 

Le traitement peut comprendre les éléments suivants :

  1. Il faut d’abord éviter les situations qui déclencheront un comportement agressif.
  2. Une éducation sur le langage corporel canin pour les propriétaires de chien, afin qu’ils puissent reconnaître les premiers signes de malaise du chien et savoir comment retirer un chien de ces situations de déclenchement avant que l’agressivité ne se manifeste.
  3. Il faut éviter les méthodes de dressage punitives comme le collier à choc électrique, le collier à pointes et le collier étrangleur, car il a été démontré que leur usage aggrave à la longue les comportements agressifs et les comportements basés sur la peur.
  4. Il faut utiliser des méthodes de dressage basées sur les récompenses qui appuient la confiance du chien. Elles aident aussi à établir une relation de confiance et de compréhension entre le chien et le propriétaire.
  5. Le recours aux programmes de dressage par la désensibilisation et le contre-conditionnement (seulement avec l’aide de professionnels qualifiés) afin de modifier la réaction émotionnelle du chien aux éléments déclencheurs.
  6. Le recours à des médicaments qui réduisent l’anxiété. Ces médicaments peuvent servir de compléments utiles aux régimes de traitement de modification du comportement. Les médicaments seuls ne sont pas habituellement utiles pour traiter ces problèmes.

Prévention

La prévention est évidemment préférable au traitement en ce qui concerne l’agressivité. Vu que la plupart des comportements agressifs chez les chiens découlent de la peur, le dressage et les interactions avec les humains et d’autres animaux devraient être conçues afin d’établir la confiance. Il ne faut jamais forcer son chien dans un environnement ou une interaction où il ne se sent pas à l’aise.

Nous recommandons uniquement le recours à des méthodes de dressage sans force qui sont axées sur les récompenses pour les chiens. Il faut éviter de travailler avec un dresseur qui recommande l’utilisation de méthodes de dressage punitives ou obligatoires comme le collier à choc électrique, le collier à pointes ou le collier à étranglement.

Si vous adoptez votre chien lorsqu’il est un chiot, vous avez l’occasion de prévenir les problèmes de comportement en le socialisant durant la période de socialisation (de six à 16 semaines).

Des consultations régulières chez le vétérinaire et la vaccination sont aussi importantes pour la santé de votre chiot. Ces visites peuvent souvent être rendues agréables en donnant des gâteries prisées pendant l’examen.

Sommaire

L’agressivité canine est un problème de comportement complexe et le traitement par des professionnels qualifiés est fortement recommandé. Ce n’est pas simplement un problème d’obéissance qui exige plus de dressage. Les renseignements erronés à propos des causes et des options de traitement sont fréquents et un « dressage » inapproprié peut aggraver le comportement.

Votre vétérinaire ou un comportementaliste vétérinaire agréé sont les plus aptes pour diagnostiquer et traiter les problèmes de comportement ou ils pourront vous diriger vers un professionnel qualifié. Il est tout aussi important de vous occuper de la santé mentale de votre chien que de sa santé physique.


Dre Kathleen Cavanagh, B.Sc., D.M.V, MET
Consultante en rédaction en ligne de l’ACMV

Dre Karen van Haaften, D.M.V.
Consultante en rédaction sur le comportement 

Le 16 avril 2018