CVMA | Documents | Soins à domicile pour un animal atteint d’une affection chronique
CVMA-ACMV

Soins à domicile pour un animal atteint d’une affection chronique

Le 7 décembre 2012

Votre rôle de propriétaire d’animal de compagnie peut se compliquer si vous devez aussi jouer le rôle d’infirmière à domicile.

Soulignons toutefois que la plupart des programmes de soins chroniques à domicile sont assez simples et qu’une fois que vous prendrez connaissance des procédures, vous devriez rapidement vous sentir à l’aise.

Parfois, d’autres facteurs peuvent compliquer le traitement, comme un patient rébarbatif. Il est important de faire en sorte que votre équipe de soins vétérinaires vous donne la formation appropriée si votre animal de compagnie n’est pas disposé à s’asseoir tranquillement durant le traitement. Il est très important d’empêcher que votre animal ne vous inflige, à vous et aux membres de votre famille, des morsures et des égratignures, car il s’agit d’un risque pour la santé et cela peut porter atteinte à l’important lien entre vous et votre animal de compagnie.

Lorsque vous amorcez un programme de soins, essayez d’abord les procédures à la clinique afin d’être certain de pouvoir complètement les réaliser. Le changement d’un pansement ou le nettoyage d’un tube d’alimentation peut sembler facile jusqu’à ce que vous essayez de le faire du début à la fin. Parfois, un propriétaire peut avoir des limitations dont l’employé de la clinique vétérinaire n’est pas au courant. Par exemple, un aîné souffrant d’arthrite des doigts peut avoir de la difficulté à administrer les injections d’insuline à la maison. Informez le personnel de vos limitations personnelles. Une autre préoccupation évidente est la manipulation des races grandes ou géantes avec des problèmes de mobilité. On peut se procurer des aides comme des fauteuils roulants avec harnais pour chiens et des élévateurs qui seront utiles dans une telle situation.

Parfois, des traitements de physiothérapie, comme des manipulations des articulations, des massages ou autres exercices, peuvent être prescrits pour l’animal. Si vous éprouvez de la difficulté à réaliser ces exercices à la maison, il est souvent possible de demander au personnel de les faire pour vous à la clinique lors de rendez-vous réguliers.

Pour les chiens, la natation ou les tapis roulants aquatiques (les tapis roulants aquatiques ne sont pas disponibles partout) peuvent être prescrits afin d’accroître la mobilité chez un patient arthritique ou qui se remet d’une chirurgie. Ces appareils permettent de faire de l’exercice sans que le poids du corps ne pèse sur les articulations. Si vous amenez le chien nager, assurez-vous que l’accès pour entrer et sortir de l’eau est sûr. Un animal qui n’a pas une bonne mobilité peut glisser ou tomber. Si le chien nage dans une piscine, rincez-le doucement afin d’enlever le chlore de son pelage après chaque séance de natation.

Parfois, on prescrit des liquides qui doivent être administrés à la maison sous la peau aux chats atteints d’une maladie rénale chronique. Cette procédure vous semblera facile après que vous l’aurez effectuée quelques fois et peut offrir une bien meilleure qualité de vie au chat.

De plus, il faut parfois vérifier et appliquer des pansements. Il est important de se rappeler de les vérifier régulièrement. Il faut aussi s’assurer que le pansement ne glisse pas, ne pince pas ou qu’il n’exerce pas de pression et le garder propre et sec. Assurez-vous de bien comprendre les techniques, car des pansements mal appliqués peuvent causer de graves problèmes. Remplacez-les aux intervalles prescrits.

Lorsque vous vous occupez d’animaux de compagnie qui reçoivent de la chimiothérapie contre le cancer, il est important de se rappeler qu’ils peuvent être périodiquement innmunodéprimés. Cela signifie que des microbes dans l’environnement présentent un plus grand risque pour eux que pour un patient normal. Une attention scrupuleuse doit être portée à la propreté et à l’hygiène. Une bonne hygiène est importante pour tous les animaux maladies qui ont besoin de soins à domicile!

Des diètes, des médicaments ou des suppléments nutritifs spéciaux peuvent aussi être prescrits en plus des soins de santé. Il est donc important d’établir une routine afin de ne pas sauter de doses ou de les doubler et il faut que la famille coordonne les soins. Par ailleurs, un soutien nutritionnel approprié est un élément important des soins à domicile.

En tant que soignant de première ligne, vous pourrez surveiller chez votre animal des signes d’inconfort, de souffrances et de douleur. Ce n’est pas facile d’évaluer cela chez les animaux de compagnie, mais un comportement hors de l’ordinaire peut être un signe avertisseur courant. Un chat sociable qui commence à se cacher, un chien amical qui grogne et un animal tranquille qui vocalise ou se promène de long en large représentent quelques exemples de changements permettant de constater lorsqu’un animal souffre d’inconfort. Des changements dans la posture ou la position de sommeil habituelles, de l’halètement, des tremblements, de la miction et la défécation hors de l’ordinaire peuvent aussi être observés chez certains patients.

Si vous éprouvez des doutes, parlez à votre vétérinaire parce qu’il est important que votre animal de compagnie ne souffre pas à la maison.

Les soins à domicile peuvent vous aider à minimiser les frais vétérinaires, à garder votre animal de compagnie dans un environnement sûr et familier avec des gens qu’il connaît et aime et à lui offrir les meilleurs soins infirmiers. C’est une excellente option pour la plupart des animaux de compagnie atteints d’affections chroniques.