CVMA | Documents | Conseils pour des déplacements agréables avec votre animal de compagnie
CVMA-ACMV

Conseils pour des déplacements agréables avec votre animal de compagnie

Le 11 juillet 2012

Suggestions pour la visite chez le vétérinaire

Beaucoup de clients ont exprimé des préoccupations à propos de la visite à la clinique vétérinaire avec leur animal de compagnie parce que les déplacements dans un véhicule représentent une nouvelle expérience pour les animaux, ce qui en fait donc une source de stress pour l’animal et le propriétaire.

Voici quelques suggestions simples pour vous aider à assurer le bonheur de votre animal de compagnie afin que les visites chez le vétérinaire ne soient pas si terrifiantes! Il est préférable de transporter les petits chiens et les chats dans une cage qui est attachée dans le véhicule. On transporte habituellement les grands chiens attachés à l’aide d’une ceinture de sécurité pour chiens.

  • Commencez à préparer le terrain bien avant la première visite. Laissez la cage dans la maison pour que votre animal de compagnie s’y habitue. Encouragez-le et donnez-lui des gâteries lorsqu’il pénètre à l’intérieur de la cage de son propre gré. Laissez des jouets et des gâteries à l’intérieur pour l’encourager. Certains animaux choisiront eux-mêmes de s’installer à l’intérieur de la cage s’il y a un lit ou une couverture à l’intérieur.
  • Ne forcez pas votre animal de compagnie à entrer dans la cage car cela pourra susciter chez lui des sentiments négatifs à propos de la cage.
  • Invitez-le dans la voiture stationnée à la maison, en le félicitant et en lui donnant des gâteries, puis ramenez-le ensuite dans la maison. Cet exercice sera répété jusqu’à ce que votre chien saute de son gré dans la voiture ou que votre chat semble détendu et tranquille. Évitez les bruits forts et le recours à la force ou aux punitions car cela augmentera le stress et produira le contraire de l’effet désiré.
  • Prenez votre temps! Les chats pourraient particulièrement avoir besoin de temps pour se détendre durant le transport. Les animaux sont aussi sensibles à vos émotions, donc si vous restez calme, votre animal de compagnie en fera de même!
  • Ensuite, passez quelque temps à l’emmener pour de courtes promenades partout où vous allez —  au magasin, au bureau de poste ou à l’école des enfants. Permettez-lui de voir à l’extérieur de la cage si l’animal a tendance à souffrir du mal des transports, car cela aide le système d’équilibre du cerveau à s’orienter durant le mouvement. Si votre animal semble avoir la nausée durant les déplacements, renseignez-vous auprès de votre vétérinaire à propos des médicaments spécialement conçus pour le mal des transports des animaux.
  • L’usage d’une couverture familière, quelque chose avec votre senteur, un arôme ou des phéromones vaporisées sur une couverture ou une serviette au moins de 10 à 20 minutes avant le transport, peut aider votre animal à se sentir en sécurité. 
  • Beaucoup de cages conviennent au transport. Il est préférable de les attacher avec une ceinture de sécurité pour éviter tout mouvement brusque de la cage. On peut se procurer des housses qui protègent les sièges des taches ou du poil. On peut aussi acheter des ceintures de sécurité pour chiens offertes dans diverses tailles qui s’attachent au siège de votre véhicule. Beaucoup de personnes préfèrent transporter leurs petits chiens dans une cage attachée.
  • Lorsque votre animal demeure calme pendant de courtes promenades, vous pouvez à ce moment faire une visite chez le vétérinaire —  mais pas pour un rendez-vous — et laisser le personnel de la clinique lui donner des gâteries pour ensuite retourner à la maison.
  • À la maison, utilisez la cage de l’animal comme son refuge pour dormir et prendre des pauses des activités familiales afin de l’aider à s’habituer à cet endroit pour le transport. Ne grondez jamais votre animal de compagnie dans sa cage ou à proximité de la cage et ne l’utilisez pas comme une punition pour un mauvais comportement — la cage ne doit jamais être une prison mais toujours un « sanctuaire » sûr et sécuritaire. De plus, le dressage avec la cage peut être une excellente façon de prévenir des problèmes potentiels et de garder l’animal en sécurité en cas de problèmes.
  • Rappelez-vous de ne pas utiliser l’arrière ouvert d’une camionnette pour le transport de votre chien chez le vétérinaire —  les animaux doivent être confinés à l’intérieur du véhicule. Malheureusement, votre clinique vétérinaire d’urgence traite régulièrement des chiens gravement blessés qui avaient été supposément dressés pour rester à l’arrière.
  • Gardez les vitres suffisamment fermées pour ne pas exposer les chiens au vent, afin de protéger leurs oreilles et leurs yeux, et éviter qu’ils ne sautent à l’extérieur ou que des personnes tentent de les toucher dans la voiture.
  • Évitez le stress causé par la chaleur ou le froid durant le transport, car cela pourra rendre les animaux réfractaires à l’automobile. En été, la température dans les véhicules peut atteindre des niveaux dangereux en quelques minutes. En hiver, réchauffez la voiture pour que votre animal soit confortable à l’intérieur. Considérez les conditions météorologiques et la sécurité avant de laisser votre animal de compagnie seul dans un véhicule, même pour quelques minutes.
  • Parfois, vous pouvez devoir effectuer un déplacement avec votre animal, ou il peut survenir une urgence avant que le dressage ne soit terminé. Si vous êtes obligé de l’emmener en voiture, restez calme, déplacez-vous lentement et placez l’animal dans la cage, en démontant la cage au besoin pour les chats, si vous ne réussissez pas à le forcer dans la cage ou s’il ne veut plus en sortir.  Utilisez des gâteries, des jouets et des félicitations pour distraire l’animal et récompenser son bon comportement. Parfois, on peut enrouler doucement le chat dans une serviette moelleuse et le recouvrir afin de placer le voyageur récalcitrant dans la cage si le chat peut égratigner ou mordre. Une fois dans la cage, le chat peut se dégager de la serviette ou il pourra préférer y demeurer caché.
  • Au retour à la maison, rappelez-vous qu’un chat aura pu rapporter des odeurs étrangères de la clinique et que vos autres chats pourront ne pas l’accepter immédiatement. Surveillez étroitement la situation et, en cas de problème, placez le chat revenu de la clinique dans une pièce séparée avec des jouets, de la literie et une litière pendant environ une journée, puis réintroduisez-le graduellement, en offrant des gâteries et des jouets pour que la rencontre soit positive. Des phéromones félines pourraient aussi vous aider dans cette tâche.

Bonne route!

Nous remercions sincèrement le Dr Gary Landsberg, un comportementaliste vétérinaire certifié (ACVB, ECVB) de la North Toronto Veterinary Clinic qui a révisé le présent article.