CVMA | Documents | Feuille de route pour l’avenir : une réponse pancanadienne en vue d’aborder la surveillance vétérinaire de l’utilisation des antimicrobiens
CVMA-ACMV

Feuille de route pour l’avenir : une réponse pancanadienne en vue d’aborder la surveillance vétérinaire de l’utilisation des antimicrobiens

Le 24 mars 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

Les faits

C’est un fait bien établi que l’antibiorésistance représente une menace considérable pour la santé et le bien-être des humains et des animaux. Cette menace mondiale fait l’objet d’un examen par tous les pays du monde et le Canada ne fait pas exception. En mars 2015, l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) a publié un Plan d’action fédéral sur le recours et la résistance aux antimicrobiens qui exigera, d’ici décembre 2016, une surveillance vétérinaire pour tous les antimicrobiens importants en médecine humaine (les catégories I, II et III) qui sont administrés dans les aliments ou l’eau des animaux destinés à l’alimentation. Ces modifications prévues auront un impact direct sur l’utilisation des antimicrobiens chez les animaux, ce qui signifie donc qu’elles auront aussi une incidence profonde sur les professionnels vétérinaires et l’exercice de la médecine vétérinaire.

L’élaboration d’un cadre de travail pancanadien

En réponse aux changements à venir, l’Association canadienne des médecins vétérinaires (ACMV) travaille, par l’entremise de son Groupe consultatif sur la gouvernance des produits vétérinaires pharmaceutiques (GCGPVP), en étroite collaboration avec le Conseil canadien des registraires vétérinaires (CCRV) afin d’élaborer une feuille de route qui garantira que les professionnels vétérinaires répondront aux attentes sociétales lors de l’exercice d’une surveillance vétérinaire légitime de l’utilisation des antimicrobiens chez les animaux. Le document intitulé « Surveillance vétérinaire de l’utilisation des antimicrobiens – Un cadre de travail pancanadien pour les normes professionnelles régissant les vétérinaires » (le « Cadre de travail ») représente le résultat des travaux du GCGPVP et du CCRV ainsi que d’une vaste consultation auprès des intervenants.

Objectif du Cadre de travail

Le Cadre de travail a pour objectif de présenter un modèle pour les normes professionnelles qui seront utilisées par les organismes de réglementation (les Ordres) provinciaux et territoriaux de la médecine vétérinaire au Canada lors de l’élaboration des règlements, des lignes directrices ou des règlements administratifs concernant les responsabilités professionnelles des vétérinaires dans le cadre de la surveillance de l’utilisation des antimicrobiens.

Les normes professionnelles présentées dans le Cadre de travail ne sont toutefois pas contraignantes, mais visent plutôt à encourager et à orienter l’élaboration de règlements uniformes à l’échelle du pays.

Les principaux éléments discutés dans le document du Cadre de travail incluent notamment :

  • les mesures de conformité relatives à l’inspection des pratiques et à la vérification des normes en lien avec la surveillance vétérinaire
  • la signification de la relation vétérinaire-client-patient (RVCP)
  • les exigences relatives à la production d’une ordonnance
  • la différenciation de la distribution et de la prescription en tant qu’activités professionnelles des vétérinaires
  • les éléments du dossier médical qui doivent être conservés en rapport avec les activités de prescription et de distribution
  • la transparence des activités de prescription et de distribution
  • la surveillance de l’utilisation des antimicrobiens et le suivi
  • l’utilisation des médicaments en dérogation des directives de l’étiquette
  • l’utilisation des ingrédients pharmaceutiques actifs
  • les activités de préparation magistrale des vétérinaires
  • l’engagement des vétérinaires face à la surveillance de l’utilisation des antimicrobiens
  • les exigences en matière d’enseignement au premier cycle ainsi que les besoins de formation continue concernant la gestion responsable des antimicrobiens

Le Cadre de travail sera présenté lors d’une vaste consultation et discussion avec les intervenants qui se déroulera lors du Sommet de l’ACMV, qui se tiendra le 7 juillet 2016, durant le congrès de l’ACMV à Niagara Falls, en Ontario. Nous espérons que vous prendrez part à cette discussion. Tous les membres de la collectivité vétérinaire sont encouragés à participer aux échanges, tant avec l’ACMV qu’avec leurs organismes provinciaux de réglementation de la médecine vétérinaire ainsi que les groupes d’intérêts spéciaux.

Les vétérinaires s’engagent à surveiller l’utilisation appropriée des antimicrobiens afin de protéger le public et les animaux.  En raison des modifications réglementaires prochaines, les vétérinaires devront changer la façon dont ils exercent leur profession et le recours à une approche pancanadienne uniforme représente la meilleure façon d’atteindre ce but.