CVMA | Documents | Les puces chez les lapins
CVMA-ACMV

Les puces chez les lapins

Le 24 octobre 2012

Les infestations de puces chez les lapins sont moins courantes que les infestations d’autres parasites comme les mites.

Les lapins sauvages ont leur propre puce, Spilopsyllus cuniculi. Si votre lapin de compagnie joue dans la cour ou dans un champ, il pourra contracter ce type de puce. Ces puces préfèrent généralement demeurer autour des oreilles et de la face du lapin.

Parfois les lapins attrapent la puce commune des chats, Ctenocephalides felis. Ils sont moins souvent infestés par les puces des chiens, Ctenocephalides canis. Ces puces se distribuent habituellement sur le dessus du lapin, se regroupant souvent près de la base de la queue.

Les puces causent des démangeaisons et, lorsqu’un lapin infesté de puces se gratte avec ses griffes fortes, il peut arracher de la fourrure ou laisser des marques rouges sur la peau.

Certains lapins peuvent devenir allergiques aux puces et développer une dermatite qui pourra s’infecter de bactéries et causer une perte de poils sur le dessus et/ou l’apparition de peau à vif. Un traitement particulier pourra s’avérer nécessaire pour ce type d’allergie.

Des traitements de puces particuliers ne sont pas homologués pour les lapins, mais votre vétérinaire pourra avoir recours à un produit comme imidaclopride ou la sélamectine en dérogation des directives (utilisation non indiquée sur l’étiquette du produit).

Si des puces sont présentes dans l’environnement, tous les animaux de compagnie devraient être traités et l’environnement devrait être méticuleusement nettoyé et désinfecté. Votre vétérinaire vous conseillera concernant le traitement qui convient le mieux à votre situation particulière.