CVMA | Documents | Garder votre furet en bonne santé pour la vie
CVMA-ACMV

Garder votre furet en bonne santé pour la vie

Le 15 avril 2015

Le furet (Mustela putorious) est un animal actif et enjoué qui aime la compagnie des humains. Il est docile et devrait être manipulé doucement dès un jeune âge. Il est réputé pour se glisser dans des espaces très étroits et il faut s’assurer que les voies de sortie sont bien fermées si on le laisse errer librement dans la maison! Même si l’on pense habituellement à la couleur du pelage des furets sauvages, un élevage sélectif a produit plus de 20 variétés de couleur et ils sont domestiqués depuis environ deux siècles.

Biologie fondamentale

Le furet vit en moyenne pendant six ans et les mâles sont environ deux fois la taille des femelles. Les mâles (furets) pèsent en moyenne 1500 g et les femelles (furettes) ont un poids corporel moyen de 750 g. Les petits (furetons) naissent après une gestation de 41 jours et la portée contient en moyenne huit furetons. Le sevrage se fait vers l’âge de cinq à huit semaines et la maturité arrive à l’âge de cinq à neuf mois. L’espèce est carnivore, ce qui signifie qu’elle a besoin d’une diète composée d’ingrédients d’origine animale. Son système digestif est conçu pour des repas fréquents; la digestion des aliments n’exige que quelques heures et le furet aura donc souvent faim pendant la journée. Il préfère le libre accès à la nourriture. Parfois, on utilise de la nourriture pour chats comme ingrédient principal de la diète ou on peut aussi acheter des granules pour furets vendus dans le commerce. Des diètes maison complexes faites d’ingrédients « naturels » sont aussi utilisées, mais cette option peut s’avérer difficile en raison du besoin de préparer un régime alimentaire complet offrant un équilibre nutritionnel optimal et cette alimentation devrait se faire uniquement en consultation avec un vétérinaire ou un spécialiste en nutrition. 

L’odeur du furet pourra préoccuper certains propriétaires éventuels. Le furet mâle adulte dégage l’odeur la plus forte, mais les furettes en période de rut auront aussi une forte odeur. Contrairement à la moufette, les furets ne vident habituellement pas le contenu de glandes anales et n’exigent pas l’ablation de ces glandes. Les glandes sécrétrices seront parfois enlevées lors de l’intervention de stérilisation. La stérilisation en soi permettra de significativement réduire les odeurs (plus de 90 %), mais une odeur résiduelle de faible niveau sera habituellement présente. 

Logement

Le furet peut être logé à l’extérieur dans des climats moins rigoureux, si un abri et une literie appropriés sont fournis, mais ils sont habituellement logés à l’intérieur dans de petits enclos grillagés dotés d’un plancher de métal ou de maille. Une literie et un coin-lit devraient être fournis. On permet parfois au furet d’errer librement dans la maison, si elle a été mise à l’épreuve des furets et lorsqu’il y a quelqu’un pour le surveiller. Une litière peut être utilisée soit dans l’enclos ou dans la maison. La litière de granules ou de copeaux est privilégiée au lieu d’une litière pour chats à base d’argile ou d’autres matériaux. Le furet est un animal enjoué et des jouets et des tunnels d’exercice l’aideront à se divertir (ce qui amusera aussi la famille!). On devrait choisir les jouets avec soin car le furet pourra déchirer les jouets en tissu et en avaler des morceaux, ce qui présente un risque de danger. 

Manipulation et comportement

La manipulation des furets exige un peu de pratique parce qu’ils possèdent une capacité unique de se tortiller et de s’évader. La retenue par le cou est très efficace pour la coupe des ongles ou d’autres situations où ils ne doivent pas bouger et un massage du ventre aidera à calmer et à détendre le furet. Pour les transporter de manière sécuritaire, placez leur corps sous votre bras, contre votre poitrine. Si le furet est manipulé souvent et doucement dès un jeune âge, il ne devrait habituellement pas mordre. 

Considérations de santé

Les furets exigent un régime alimentaire composé de protéines et de gras d’une très grande qualité et concentration. Les carences sont courantes à moins que leur diète ne soit soigneusement formulée. À moins que les furettes ne fassent partie d’un programme d’élevage, elles devraient être stérilisées car les femelles intactes développeront souvent des déséquilibres d’œstrogènes et cet état peut progresser à des changements des cellules sanguines et finalement à une suppression de la moelle osseuse. Les autres affections courantes chez les adultes sont reliées à des excès hormonaux provenant des glandes surrénales ou du pancréas. Il est très important d’assurer le libre accès à l’eau en tout temps, vu que la privation peut avoir de graves répercussions sur la santé.