CVMA | Documents | La pyodermite peut apparaître en un rien de temps
CVMA-ACMV

La pyodermite peut apparaître en un rien de temps

Le 23 octobre 2012

La pyodermite est une infection cutanée locale généralement causée par une bactérie appelée Staphylococcus intermedius, bien que d’autres bactéries puissent être présentes. Dans la plupart des cas, la cause fondamentale demeure inconnue, mais l’affection est souvent due à des facteurs secondaires comme des puces, la gale, des bactéries, des allergies ou des irritants (comme un shampoing trop fort). Dans certains cas, elle peut être causée par une carence grave d’un acide gras essentiel.

On croit que l’augmentation de la température et de l’humidité peut favoriser l’apparition de l’infection. C’est probablement pourquoi la pyodermite semble plus fréquente en été qu’en hiver. Elle peut souvent se manifester après une baignade dans un lac ou une rivière, sans doute à cause du changement de température et d’humidité du microenvironnement de la peau. Les chiens qui sont sujets aux allergies sont plus vulnérables à la pyodermite que les autres.

On a déjà cru que toutes les pyodermites étaient semblables, de sorte qu’on les traitait toutes de la même manière. Toutefois, la recherche a démontré qu’il existe deux formes de pyodermite : la pyodermite superficielle et la pyodermite profonde. La détermination du type de pyodermite aidera le vétérinaire à choisir le traitement adéquat et peut-être à cerner la cause de l’affection.

La pyodermite superficielle

La pyodermite superficielle, comme son nom l’indique, affecte la surface de la peau et se présente sous la forme d’une plaque humide, enflammée et ulcérée, qui démange et dont le poil est terne. Le traitement consiste à raser la région affectée, à la nettoyer avec un savon médicamenteux et de l’eau, puis à appliquer un médicament topique.

La pyodermite profonde

Quant à la pyodermite profonde, bien qu’elle se manifeste aussi par de la démangeaison, de l’ulcération et de l’inflammation, elle diffère de la pyodermite superficielle en ce qu’elle s’accompagne d’une infection profonde et de suintement. Outre le traitement topique, il faut aussi administrer des antibiotiques. Elle touche surtout les jeunes chiens, et les races les plus vulnérables sont le golden retriever et le Saint-Bernard.

La prévention

La prévention des rechutes est difficile, voire impossible, à moins de déterminer la cause sous-jacente. Si ce n’est pas possible, il y a quand même moyen de réduire les risques de pyodermite.

Ainsi, les shampoings médicamenteux (contenant, par exemple du peroxyde de benzoyle) donnés régulièrement peuvent prévenir les rechutes. Les suppléments d’acides gras essentiels peuvent aussi s’avérer utiles. La détection précoce de la pyodermite fait aussi partie des mesures efficaces de prévention. Si votre chien présente une pyodermite, consultez votre vétérinaire pour qu’il soulage l’animal, et qu’il détermine la cause et le traitement à administrer.