CVMA | Documents | La perte de poids chez les animaux de compagnie : difficile mais possible
CVMA-ACMV

La perte de poids chez les animaux de compagnie : difficile mais possible

Le 30 septembre 2015

L’étape la plus importante d’un régime amaigrissant est la reconnaissance du fait que l’obésité est nuisible à la santé et que la perte de poids est nécessaire. Si le propriétaire de l’animal n’est pas convaincu que l’obésité est dangereuse pour la santé de son compagnon, il ne prendra pas le régime amaigrissant au sérieux et ce régime échouera.

Le but de tout régime amaigrissant est de diminuer l’apport calorique (moins d’aliments) et d’augmenter la dépense d’énergie (plus d’exercice). La première étape consiste à faire examiner votre animal par un vétérinaire.

Cet examen vise deux objectifs :

1.     vérifier si l’obésité n’est pas causée par un problème de santé;

2.     vérifier si votre animal peut suivre un régime amaigrissant en toute sécurité.

Après qu’il a été examiné par un vétérinaire, votre animal devrait être pesé et il faut déterminer quel poids l’animal doit perdre en combien de temps. Idéalement, votre animal devrait recevoir des aliments amaigrissants (que votre vétérinaire peut vous fournir). Il s’agit d’aliments équilibrés qui contiennent tous les éléments nutritifs nécessaires, mais moins de calories que les aliments ordinaires. On peut adopter deux approches différentes face aux diètes amaigrissantes : la première est un produit à teneur élevée en fibres et à faible densité calorique. Ces aliments fournissent moins de calories par bouchée et il ne sera donc pas nécessaire de limiter la quantité, ce qui empêchera l’animal de quémander de la nourriture. La deuxième approche consiste en un nouveau produit qui utilise des éléments nutritifs qui accélèrent le métabolisme et brûlent plus rapidement des calories. Ces produits ont très bon goût et, dans certains cas, fournissent un poids cible garanti par le fabricant si l’animal se nourrit uniquement de ces aliments. Consultez votre vétérinaire pour déterminer quelle catégorie de produit est appropriée pour votre animal de compagnie.

Les aliments « amaigrissants » vendus dans les animaleries qui sont qualifiés de « légers » permettent de maintenir le poids idéal ou de prévenir l’obésité, mais ils ne sont pas recommandés pour un régime amaigrissant.

Trois ou quatre petits repas par jour produisent une plus grande dépense d’énergie (c.-à-d., les calories brûlées) qu’un ou deux gros repas. Donnez à votre animal sa ration quotidienne, mais répartissez-la en trois ou quatre petits repas ou conformément aux directives de votre vétérinaire.

Par ailleurs, tenez votre animal hors de la cuisine et de la salle à manger quand vous préparez la nourriture ou quand vous mangez, car c’est à ces moments que les animaux ont tendance à quémander et à recevoir des gâteries. Ces gâteries sont probablement la principale cause de l’obésité chez les animaux de compagnie et de l’échec de la plupart des régimes amaigrissants. Toutes les gâteries, y compris les biscuits pour chiens ou chats et les restes de table, devraient être interdites à un animal qui doit perdre du poids. Dans certaines circonstances, on pourrait faire exception à cette règle et donner une gâterie hypocalorique prescrite par le vétérinaire.

En plus de surveiller l’alimentation de votre animal, on pourrait prescrire deux marches rapides de 15 à 20 minutes chacune avec votre animal. Quant aux chats, ils ont besoin d’au moins deux périodes de jeu par jour d’une durée de 5 à 15 minutes chacune – mais la durée des périodes de jeu peut varier, car certains chats abandonnent rapidement!

ASTUCE : Il est important de ne pas faire trop d’exercice afin de ne pas stresser un animal obèse, particulièrement dans le cas d’un animal qui éprouve d’autres problèmes de santé. Consultez votre vétérinaire pour obtenir des conseils sur cette question avant d’augmenter l’exercice pour un chat ou un chien qui est obèse ou en surpoids.

Pendant la durée du régime, surveillez de près le poids de votre animal. Pesez-le chaque semaine et reportez son poids sur un graphique. La pesée devrait toujours avoir lieu au même moment de la journée, préférablement avant le repas.

Une fois l’objectif de perte de poids atteint, l’animal doit être réexaminé et le régime amaigrissant remplacé par un régime de maintien, sinon votre animal continuera de perdre du poids. Certains aliments nouveaux sont conçus pour la perte de poids, mais ils pourraient aussi convenir au maintien du poids. Renseignez-vous auprès de votre équipe vétérinaire.

Pour éviter que votre animal reprenne du poids, ne lui donnez pas de gâteries entre les repas et continuez de lui faire faire suffisamment d’exercice chaque jour. Continuez aussi de le peser et de tenir votre graphique à jour, et ne lui donnez que des aliments à faible teneur en calories. Des visites régulières chez le vétérinaire (par ex., tous les trois mois) permettront de surveiller la santé de votre animal et de prévenir la prise de poids.

Rappelez-vous que votre animal compte entièrement sur vous pour assurer sa santé et son bien-être et que la suralimentation peut être tout aussi néfaste pour la santé qu’une sous-alimentation!

(2015)