CVMA | Documents | La rage – fiche d’information
CVMA-ACMV

La rage – fiche d’information

Le 20 juillet 2016

La rage – fiche d’information

À propos de la rage

La rage est une maladie virale qui s’attaque au système nerveux central des humains et des animaux à sang chaud. Une fois que les symptômes commencent à se manifester, la rage est presque toujours mortelle.

Transmission de la rage

Les humains et les animaux peuvent contracter le virus après avoir été mordus par un animal infecté. Il est aussi possible pour les humains de contracter la rage si la salive pénètre directement dans les yeux, le nez, la bouche et dans une morsure ou une plaie dans la peau.

Symptômes de rage chez les animaux

L’animal peut présenter un changement au niveau de la personnalité ou du comportement. Les animaux sauvages peuvent perdre leur crainte des humains et les animaux de compagnie peuvent devenir agressifs ou timides. Souvent, l’animal ne mange pas, peut éviter l’eau et présente une démarche instable. La paralysie peut commencer dans le train arrière et progresser vers l’avant du corps. Un animal malade pourra aussi baver de façon excessive et sa langue pourra être pendante. Les animaux nocturnes (actifs la nuit) pourront être vus durant le jour et paraître gentils ou intrépides, ce qui n’est pas un comportement normal.

Traitement

Lavez bien la plaie avec du savon et de l’eau et consultez immédiatement un médecin pour réduire les risques d’infection. Une personne qui a été exposée à la rage recevra une prophylaxie post-exposition.

Prévention

Les chiens, les chats, les chevaux et les furets devraient être vaccinés contre la rage. Le bétail et les autres animaux qui entrent fréquemment en contact avec les humains devraient être vaccinés. Réduisez l’exposition de vos animaux de compagnie à la rage en ne les laissant pas errer librement.

Si vous soupçonnez qu’un animal a la rage

La rage est une maladie à déclaration obligatoire dans les endroits où des cas ont été confirmés. Les morsures d’animaux doivent être signalées à votre médecin et elles exigent des soins médicaux immédiats, même s’il n’est pas évident qu’il s’agit d’une exposition à la rage. Votre vétérinaire et votre médecin peuvent vous aider à travailler avec les autorités appropriées pour déclarer les incidents relatifs à la rage.

 

(3.11.2016)

Réviseurs :
Dre Kathleen Cavanagh, rédactrice en ligne, ACMV
Dr J. Scott Weese, Chaire de recherche du Canada sur les zoonoses