CVMA | Documents | Les rôles des vétérinaires en vue d’assurer un bon bien-être animal - Énoncé conjoint de l’American Veterinary Medical Association, la Federation of Veterinarians of Europe et l’Association canadienne des médecins vétérinaires
CVMA-ACMV

Les rôles des vétérinaires en vue d’assurer un bon bien-être animal - Énoncé conjoint de l’American Veterinary Medical Association, la Federation of Veterinarians of Europe et l’Association canadienne des médecins vétérinaires

Le 28 octobre 2014

L’American Veterinary Medical Association (AVMA), la Federation of Veterinarians of Europe (FVE) et l’Association canadienne des médecins vétérinaires (ACMV) reconnaissent que les animaux sont capables d’éprouver des douleurs et des souffrances et qu’ils méritent la considération et le respect.

L’AVMA, la FVE et l’ACMV reconnaissent que les vétérinaires — en tant que professionnels informés et responsables — ont l’occasion et l’obligation d’aider les propriétaires d’animaux, les gardiens, les préposés et les responsables des politiques à protéger et à améliorer le bien-être des animaux.

Conformément aux cinq libertés acceptées à l’échelle internationale, on doit fournir  aux animaux de l’eau, de la nourriture, une bonne manipulation, des soins de santé et des environnements qui sont appropriés à leur espèce et à leur utilisation et ils devraient être soignés d’une manière qui prévient et minimise la peur, la douleur, la détresse et la souffrance (1).

L’établissement et la mise en place de bons soins aux animaux sont une question d’équilibre entre les besoins animaux, les besoins humains, les attentes sociétales et les préoccupations environnementales. Des mesures prises pour améliorer le bien-être animal devraient se fonder sur les considérations vétérinaires, éthologiques, écologiques et éthiques.

En raison de leur service après des animaux et de la société, les vétérinaires possèdent des attributs uniques qui en font des partenaires précieux et des défenseurs efficaces. Ces attributs incluent notamment :

  • De solides connaissances factuelles sur la santé et l’élevage des animaux et une compétence professionnelle dans l’application technique et pratique de ces connaissances.
  • L’empathie, qui encourage les vétérinaires à garantir que les utilisations des animaux sont nécessaires et appropriées.
  • L’accès direct du praticien aux animaux, aux environnements où ils sont logés et aux personnes qui les possèdent et s’en occupent.
  • Des interactions régulières avec d’autres personnes indirectement responsables du bien-être des animaux (p. ex., d’autres scientifiques, les responsables des politiques, les défenseurs dans l’industrie et les organismes contre la cruauté envers les animaux, le public). 
  • Une crédibilité de longue date acquise en travaillant auprès du public et en respectant des normes éthiques et professionnelles élevées.

Tous les vétérinaires ont l’occasion d’offrir de l’éducation et des connaissances qui peuvent promouvoir des pratiques de soins aux animaux qui sont conviviales avec le bien-être. Les vétérinaires doivent non seulement travailler afin de mettre en œuvre les normes existantes, mais ils doivent aussi contribuer en vue d’assurer l’amélioration continuelle de ces normes.

Les vétérinaires dans différents types de pratiques peuvent avoir des rôles uniques :

  • Les praticiens cliniques privés offrent de l’assistance directement aux propriétaires et aux gardiens en évaluant régulièrement le bien-être des animaux et en assurant un bon bien-être animal.
  • Les vétérinaires traitants peuvent réaliser des évaluations complètes des installations et recommander des procédures opérationnelles normalisées et de meilleures pratiques.
  • Les enseignants vétérinaires forment les générations futures de vétérinaires et de paraprofessionnels en leur enseignant les bases scientifiques et éthiques de l’élaboration et de l’adoption de pratiques appropriées pour les soins aux animaux.
  • Les chercheurs vétérinaires font la promotion d’un bon bien-être animal dans les systèmes de soins aux animaux existants et proposent des solutions de rechange qui peuvent mieux répondre aux besoins des animaux. Les vétérinaires travaillant dans des organismes gouvernementaux et non gouvernementaux élaborent et certifient les normes sur les soins aux animaux et veillent à leur application.
  • Les vétérinaires possédant une expertise en bien-être animal portant sur une espèce particulière peuvent servir d’évaluateurs indépendants hautement qualifiés pour des régimes d’assurance.

Les vétérinaires sont les principaux défenseurs d’un bon bien-être des animaux dans une société en évolution constante et ils doivent travailler en vue de conserver ce rôle.

1 Farm Animal Welfare Council. Five freedoms. Disponible au www.fawc.org.uk/freedoms.htm. Consulté le 16 juin 2011.

(Adopté par le C. A. de l’AVMA le 23 août 2011; le C. A. de la FVE le 30 août 2011; et le Conseil de l’ACMV le 8 juillet 2014)