CVMA | Documents | L’utilisation responable et judicieuse des antimicrobiens - Énoncé conjoint de l’American Veterinary Medical Association (AVMA), la Federation of Veterinarians of Europe (FVE) et l’Association canadienne des médecins vétérinaires (ACMV)
CVMA-ACMV

L’utilisation responable et judicieuse des antimicrobiens - Énoncé conjoint de l’American Veterinary Medical Association (AVMA), la Federation of Veterinarians of Europe (FVE) et l’Association canadienne des médecins vétérinaires (ACMV)

Le 21 octobre 2014

Une utilisation responsable et judicieuse des antimicrobiens est dans l’intérêt de la santé animale et de la santé humaine. Les approches visant à préserver l’efficacité antimicrobienne doivent être bien coordonnées et cibler toutes les personnes concernées par l’utilisation des antimicrobiens, y compris les médecins, les vétérinaires, les patients individuels, les gardiens des animaux et les producteurs. 

Il existe un besoin de préserver l’efficacité et la disponibilité des antimicrobiens pour que les vétérinaires les utilisent à des fins thérapeutiques. Les usages thérapeutiques des antimicrobiens sont essentiels pour le traitement, le contrôle et la prévention des maladies infectieuses afin de maintenir la santé et le bien-être des animaux ainsi que de garantir la salubrité des aliments pour les humains. Les vétérinaires doivent participer aux efforts visant à préserver les thérapies antimicrobiennes chez les animaux. D’abord, l’utilisation d’autres options thérapeutiques dont l’efficacité a été scientifiquement prouvée devrait être considérée avant de commencer l’antibiothérapie. Cela inclut des stratégies de prévention, comme un élevage et une hygiène appropriés ainsi qu’une surveillance régulière de la santé et l’immunisation. 

Une fois qu’il a été déterminé que l’utilisation des antimicrobiens est indiquée, le vétérinaire doit optimiser l’efficacité thérapeutique et minimiser la résistance aux antimicrobiens afin de protéger la santé du public et des animaux en : 

  • utilisant des résultats diagnostiques qui incluent la culture et la sensibilité pour faciliter le choix des antimicrobiens;
  • assurant une durée appropriée de traitement afin d’obtenir la réponse clinique souhaitée et de prévenir les rechutes;
  • limitant le traitement antimicrobien thérapeutique aux animaux malades ou à risque et en traitant le moins d’animaux possible.

La disponibilité continue de toutes les catégories d’antimicrobiens sûrs et efficaces en médecine vétérinaire représente une composante essentielle en vue d’assurer le maintien d’un approvisionnement alimentaire sûr et l’optimisation de la santé et du bien-être des animaux. À cette fin :

  • Les propositions et les mesures réglementaires devraient considérer l’écologie microbienne générale et être précises, transparentes et fondées sur une analyse scientifique du risque. 
  • Les analyses du risque d’antibiorésistance devraient évaluer les risques et les bienfaits pour la santé et le bien-être des animaux en plus des risques et des bienfaits pour la santé humaine. 
  • Dans le contexte d’Une santé, les médecins et les vétérinaires doivent travailler en collaboration afin d’assurer une utilisation responsable et judicieuse des antimicrobiens.
  • Chaque fois qu’un médecin ou un vétérinaire commence une thérapie antimicrobienne, cela représente une occasion de sensibiliser le patient/client sur l’administration appropriée et l’observance des régimes de traitement. 
  • Les vétérinaires doivent appuyer la recherche en vue de développer des méthodes visant à prévenir et à traiter les infections microbiennes et à réduire la dépendance envers les antimicrobiens.

(Adopté par le C. A. de l’AVMA le 23 août 2011; le C. A. de la FVE le 30 août 2011; et le Conseil de l’ACMV le 8 juillet 2014)