CVMA | Documents | COMMUNIQUÉ DE PRESSE : L’Association canadienne des médecins vétérinaires réaffirme sa position en faveur d’un resserrement des règles sur l’importation de chiens après l’arrivée de chiots morts durant un vol en provenance de l’étranger
CVMA-ACMV

COMMUNIQUÉ DE PRESSE : L’Association canadienne des médecins vétérinaires réaffirme sa position en faveur d’un resserrement des règles sur l’importation de chiens après l’arrivée de chiots morts durant un vol en provenance de l’étranger

Le 23 juin 2020

OTTAWA (Ontario) – L’Association canadienne des médecins vétérinaires (ACMV) demande une fois de plus au gouvernement fédéral de mettre en œuvre une réglementation plus stricte concernant l’importation de chiens après l'arrivée au Canada d’un vol en provenance d’Ukraine transportant plus de 500 animaux, dont 38 chiots qui sont morts durant le vol.

« Nous savons qu’il y a des problèmes concernant l’importation de chiens au Canada », explique la Dre Melanie Hicks, présidente de l’ACMV. « Il arrive que des groupes essaient de faire venir ce qu’ils croient être des animaux en détresse ayant besoin d’être secourus, mais ce cas-ci semble plutôt être une importation à grande échelle d’animaux issus d’usines à chiots. Les deux scénarios soulèvent des inquiétudes sur le plan du bien-être animal. »

Au cours des dernières années, l’ACMV est devenue de plus en plus préoccupée par l’importation de chiens au Canada à partir de divers pays du monde. Souvent les pays d’origine n’ont pas les mêmes normes élevées que le Canada en matière de santé publique, de santé animale et de bien-être des animaux.

L’événement récent est particulièrement troublant, car, en plus du risque que les chiots survivants puissent mettre des animaux et des personnes du Canada en danger par l’importation involontaire de maladies, la santé et la sécurité des chiens n’ont pas été surveillées adéquatement, ce qui a fait en sorte qu’un grand nombre d’entre eux sont arrivés gravement malades ou morts. La partie XII du Règlement sur la santé des animaux, portant sur le transport des animaux, stipule que le règlement s’applique aux animaux transportés à l’intérieur du Canada ainsi qu’à ceux provenant de l'étranger. La réglementation exige que la capacité des animaux à endurer les activités liées au transport soit évaluée avant le transport et surveillée pendant le transport, que les animaux reçoivent de la nourriture et de l’eau salubre pour répondre à leurs besoins, et que les véhicules et les caisses assurent une ventilation adéquate de sorte que les animaux ne risquent pas « de souffrir, de subir une blessure ou de mourir ». Ces consignes s’appliquent à tous les moyens de transport, y compris au transport par voie aérienne, et n’ont pas été respectées dans ce cas-ci. L’ACMV encourage l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) à examiner attentivement cette situation en particulier et d’autres activités similaires et à prendre les mesures appropriées pour faire respecter la réglementation.

Soulignons que certaines maladies animales et zoonoses peuvent être endémiques dans d’autres pays alors qu’elles sont absentes du Canada. L’inquiétude de l'ACMV est fondée non seulement sur des risques hypothétiques, mais aussi sur des exemples concrets de maladies parasitaires, virales et bactériennes qui sont entrées au Canada par des chiens provenant de l’étranger et qui ont une incidence directe sur la santé animale et humaine. L’ACMV trouve inacceptable que des chiens puissent être importés au Canada sans que soient mises en place des stratégies exhaustives d’atténuation des risques conçues pour protéger les Canadiens et les animaux du Canada, telles que des politiques, des règlements et des initiatives de sensibilisation.

L’ACMV a pris un certain nombre de mesures au cours des dernières années pour évaluer les problèmes liés à l’importation de chiens, pour mobiliser ses membres et intervenants externes et pour élaborer des outils pour les médecins vétérinaires et les importateurs afin de promouvoir une approche prudente lors de l’importation de chiens au Canada.

Ces mesures comprennent les suivantes :

L’énoncé de position de l’ACMV sur l’importation de chiens mentionné ci-dessus stipule que « L’ACMV encourage le gouvernement fédéral à jouer un rôle de leadership dans l’élaboration de politiques, de lois et de règlements ainsi que de stratégies de gestion des risques qui sont efficaces à l’échelle nationale. De plus, l’ACMV encourage l’élaboration et la mise en œuvre d’initiatives éducatives par les organisations d’intervenants afin d’informer leurs membres à propos des risques pour la santé animale, la santé publique et le bien-être animal ainsi que sur la mise en œuvre de stratégies d’atténuation connexes relativement à l’importation des chiens et au mouvement transfrontalier des chiens à l’intérieur du Canada. »

Visitez le veterinairesaucanada.net/importation-of-dogs-into-canada pour en savoir plus sur le travail de l’ACMV concernant l’importation de chiens.

– 30 –

L’Association canadienne des médecins vétérinaires (ACMV) est la voix nationale et internationale des médecins vétérinaires canadiens, assurant le leadership et la défense des intérêts de la médecine vétérinaire. Visitez le site veterinairesaucanada.net pour en savoir plus sur l’ACMV.

Personne-ressource :
Lori Tarbett, gestionnaire des relations publiques et des communications

Association canadienne des médecins vétérinaires  

613-236-1162, poste 128
ltarbett@cvma-acmv.org