CVMA | Documents | Amputation partielle des doigts (onyxectomie, dégriffage) des félidés non domestiques et des autres carnivores non domestiques gardés par des humains – Énoncé de position
CVMA-ACMV

Amputation partielle des doigts (onyxectomie, dégriffage) des félidés non domestiques et des autres carnivores non domestiques gardés par des humains – Énoncé de position

Le 10 février 2021

Préambule : Bien que les médecins vétérinaires soient invités à fortement décourager la propriété d’animaux sauvages ou exotiques comme animaux de compagnie, cet énoncé de position ne porte pas sur cette question. Pour plus d’information sur la propriété privée d’animaux sauvages ou exotiques et les obligations des médecins vétérinaires en matière d’éducation du public à ce sujet, le lecteur est invité à lire l’énoncé de position sur la garde d’animaux sauvages ou exotiques comme animaux de compagnie.

Position

L’Association canadienne des médecins vétérinaires (ACMV) s’oppose à l’ablation chirurgicale des griffes (onyxectomie) des félidés non domestiques et des autres carnivores non domestiques gardés par des humains, sauf lorsque cela est médicalement nécessaire pour la santé de l’animal. De plus, l’ACMV encourage les médecins vétérinaires à exercer leur influence pour décourager la garde de félidés non domestiques et d’autres carnivores non domestiques comme animaux de compagnie.

Sommaire

L’onyxectomie (dégriffage) des carnivores non domestiques est une amputation partielle des doigts et une intervention douloureuse impliquant une longue convalescence. Les conséquences postopératoires peuvent nuire à la santé et au bien-être de l’animal, et entraîner un inconfort à vie. 

Contexte


  1. Malgré les efforts déployés par les médecins vétérinaires et autres professionnels de la santé animale pour éduquer le public sur les risques pour les animaux et les personnes associés à la propriété privée d’animaux sauvages ou exotiques (1), des félidés non domestiques et d’autres carnivores non domestiques (comme des ours, des loups, des ratons laveurs et des coatis) sont parfois gardés comme animaux de compagnie – ou dans des zoos ou parcs animaliers non accrédités. Certains de ces animaux ont été dégriffés pour éviter de blesser le propriétaire ou d’autres humains ou animaux (1-4).
  2. L’onyxectomie (dégriffage) est une amputation partielle des doigts et une intervention douloureuse impliquant une longue convalescence. Les conséquences postopératoires peuvent nuire à la santé et au bien-être des animaux.
    1. Des complications postopératoires, y compris une infection, une hémorragie, des éperons osseux et la repousse des griffes, peuvent survenir (2,3).
    2. Le dégriffage peut entraîner un inconfort à vie pour l’animal, et une chirurgie corrective peut être nécessaire pour traiter les complications postopératoires (2-4).
  3. Les établissements zoologiques accrédités ont un code d’éthique professionnelle qui interdit la mutilation d’un animal à des fins cosmétique ou pour modifier son apparence physique sans raison médicale ou d’élevage valable (5). Les médecins vétérinaires en pratique privée à qui on demande de pratiquer une intervention chirurgicale, y compris l’onyxectomie, pour des raisons non médicales sur des espèces sauvages ou exotiques sont fortement encouragés à adopter cette norme éthique.

Références

  1. Association canadienne des médecins vétérinaires. Garde d’animaux sauvages ou exotiques comme animaux de compagnie – Énoncé de position. 2016. Disponible au : https://www.veterinairesaucanada.net/documents/keeping-native-or-exotic-wild-animals-as-pets (dernière consultation le 27 septembre 2020).
  1. Conrad J, Wendelburg K, Santinelli S, Park A. Deleterious effects of onychectomy (declawing) in exotic felids and a reparative surgical technique: A preliminary report. Proc Am Assoc Zoo Vet 2002:16-20.
  1. Fowler ME, McDonald SE. Untoward effects of onychectomy in wild felids and ursids. J Am Vet Med Assoc 1982;181:1242-1245.
  2. Nyhus PJ, Tilson RL, Tomlinson JL. Dangerous animals in captivity: ex situ tiger conflict and implications for private ownership of exotic animals. Zoo Biol 2003;22(6):573-86.
  3. Aquariums et zoos accrédités du Canada. Code d’éthique professionnelle. 2016. Disponible au : https://caza.ca/wp-content/uploads/2016/06/CAZA-Code-of-Professional-Ethics-October-1-2011-FR.pdf (dernière consultation le 20 octobre 2020).

(Énoncé de position révisé en octobre 2020)