CVMA | Documents | Les diarrhées sanguinolentes peuvent être dues au parvovirus
CVMA-ACMV

Les diarrhées sanguinolentes peuvent être dues au parvovirus

Le 23 octobre 2012

La parvovirose (entérite causée par le parvovirus canin) est une maladie très contagieuse qui atteint le système digestif des chiens. La parvovirose a fait son apparition à la fin des années 70. Depuis, nous avons beaucoup appris sur cette maladie, y compris le fait qu’elle est transmise  par voie orale ou fécale. Une grande quantité du virus est répandue par les excréments des chiens infectés, pendant une période allant jusqu’à deux semaines après l’infection de l’animal. Puisque le virus est très résistant, il peut survivre et demeurer contagieux pendant des mois dans l’environnement, et il est très difficile à détruire avec des désinfectants.

Quand un chien non vacciné est exposé au virus, il peut manifester des symptômes de la maladie après seulement cinq jours. Ces symptômes comprennent la perte d’appétit, la léthargie, la fièvre, les vomissements, et une diarrhée abondante et habituellement sanguinolente. Dans les cas graves, la maladie peut être mortelle, généralement à cause de la déshydratation, de la forte ampleur de l’infection ou d’un état de choc. C’est surtout le cas chez les jeunes chiens non vaccinés (particulièrement entre le sevrage et l’âge de six mois), bien que les chiens de tous âges puissent contracter l’infection. Certaines races, comme le Rottweiler et le Doberman, sont plus vulnérables.

L’infection à parvovirus peut se produire dans l’utérus, pendant la gestation, ou peu après la naissance, et causer une inflammation aiguë du muscle cardiaque des chiots (appelée myocardite). Si cette affection était courante quand la maladie a fait son apparition, il y a 25 ans, elle est maintenant rare car la plupart des chiennes sont protégées (habituellement par un vaccin) contre le virus et elles transmettent leurs anticorps à leurs petits.

Souvent, une diarrhée sanguinolente chez un chien laisse croire à l’entérite à parvovirus. Un simple test peut être effectué rapidement et à peu de frais dans un hôpital vétérinaire. Heureusement, la plupart des chiens se rétablissent quand le traitement est instauré hâtivement. De fait, un animal qui survit aux trois ou quatre premiers jours de la maladie a de très bonnes chances de se rétablir complètement, à moins de complications.

Puisque le virus est si résistant et qu’il peut survivre longtemps dans l’environnement, il est quasi impossible de prévenir l’exposition. La vaccination demeure la seule façon efficace de prévenir la maladie et de la contrôler. Votre vétérinaire peut vous conseiller sur le protocole de vaccination qui convient le mieux à votre chien.