CVMA | Documents | Problèmes de guérison après une chirurgie
CVMA-ACMV

Problèmes de guérison après une chirurgie

Le 7 décembre 2012

Parfois, après une chirurgie, la guérison peut tarder. Plusieurs raisons peuvent expliquer cette situation.

  • Repos insuffisant : si l’animal est trop actif tout de suite après l’intervention, l’incision peut subir des stress et cela peut créer une accumulation de liquide et de l’inflammation dans la région, ce qui provoquera de l’enflure et de la douleur.
  • Réaction aux sutures : certains animaux peuvent réagir aux points de suture enfouis par une réaction inflammatoire excessive. Si les points de suture ne sont pas absorbés, il peut se former une boule de tissus inflammatoires autour de ces derniers (granulome), ce qui peut parfois même produire des canaux de drainage à partir de l’incision ou favoriser la formation d’abcès.
  • Infection : s’il y a des microbes dans les tissus, l’infection peut entraver la guérison et entraîner une décomposition accélérée de certains types de matériaux des sutures. Par exemple, les plaies existantes ou sales et les ponctions profondes sont habituellement laissées ouvertes pour se cicatriser par deuxième intention (la plaie se granulera sans points de suture pour la fermer).
  • Maladie chez le patient : si un animal de compagnie subit une chirurgie lorsque les protéines sanguines sont faibles, la guérison se fera lentement. On sait aussi que les animaux affligés du diabète et de la maladie de Cushing guérissent plus lentement à cause des changements hormonaux dans le corps. L’affaiblissement et l’inanition font aussi baisser les réserves de guérison et ces états pourront affecter un rétablissement adéquat ou la tolérance de l’intervention en soi. Une affection qui compromet le système immunitaire (dont un virus systémique chronique lent comme le sida félin) ou des traitements contre le cancer peuvent aussi entraver une bonne guérison.
  • Le léchage de l’incision introduira de l’humidité et des microbes et peut causer une mauvaise guérison ou une décomposition de l’incision. Il est important que l’animal de compagnie ne travaille pas les points de suture pour ne pas endommager la nouvelle couche de guérison.
  • Des interventions chirurgicales importantes ou profondes imposent plus de stress sur les tissus et peuvent causer une diminution du processus de guérison, et, si la chirurgie a été faite dans une région où il se produit beaucoup de mouvement, comme, par exemple, sur une articulation, ce mouvement peut réduire considérablement la rapidité de la guérison.
  • L’application de poudres irritantes, comme de la poudre ou du talc pour bébé et des onguents ou des produits antiseptiques puissants, ralentira souvent la guérison en causant de l’irritation physique ou chimique dans la plaie.

Si vous voyez du suintement ou de l’écoulement, de l’enflure, de la douleur, de la rougeur ou des écarts entre les incisions, consultez immédiatement un vétérinaire pour aider à réduire le risque d’une décomposition de l’incision, une complication grave d’une mauvaise guérison. Assurez-vous de bien comprendre comment vous occuper de la région postopératoire avant de ramener votre animal de compagnie à la maison!