Pourquoi un régime d’assurance maladie pour animaux pourrait répondre à vos besoins

Le 13 septembre 2017

Les propriétaires d’animaux de compagnie peuvent ne pas être au courant du coût des soins médicaux vétérinaires d’urgence et des chirurgies ainsi que des problèmes de santé chroniques qui peuvent susciter des dépenses soudaines ou permanentes pour les animaux de compagnie.
 
L’équipement de pointe, la formation continue pour l’assurance de la qualité, le coût du personnel et les frais généraux font partie d’un plan d’entreprise solide utilisé par les cliniques et les hôpitaux vétérinaires afin d’assurer la prestation de soins de qualité. Malheureusement, cela signifie que le coût des soins aux animaux de compagnie a dû augmenter avec la croissance des coûts de gestion d’une pratique moderne et l’inflation. Il n’est pas inhabituel que des soins d’urgence coûtent plusieurs milliers de dollars, voire plus. Les coûts des affections chroniques peuvent aussi s’accumuler au fil du temps et s’élever à plusieurs milliers de dollars. 

Pourquoi l’assurance maladie pour animaux?

L’assurance maladie contribue à faire en sorte que les décisions ne sont pas prises uniquement en fonction des coûts. Elle permet au personnel vétérinaire et aux parents d’animaux de se concentrer sur la santé de l’animal.
 
Il y a deux façons de se préparer efficacement aux coûts imprévus potentiels des soins aux animaux :
  1. Un « compte d’épargne pour les mauvais jours » ou une auto-assurance : Chaque mois de la vie de l’animal, vous déposez diligemment un montant équivalant à la valeur d’un paiement mensuel de l’assurance maladie dans un compte d’épargne séparé (ou un investissement sûr accessible) qui peut seulement être utilisé pour les soins aux animaux, en espérant qu’il ne se produise aucune urgence jusqu’à ce que vous ayez accumulé suffisamment d’argent. Ce plan fonctionne bien si vous avez les moyens et êtes disposé à économiser et que cela fait partie de votre budget mensuel. 
  2. Vous pouvez souscrire une assurance maladie pour animaux afin d’obtenir un filet de sécurité. Le coût varie grandement et il est donc important que vous fassiez des recherches avant de souscrire une protection particulière. La couverture diffère entre les compagnies. La plupart des animaux de compagnie du Canada ne sont toujours pas assurés et on estime que la couverture actuelle se situe à deux ou trois pour cent des animaux.

Comment savez-vous si l’assurance maladie pour animaux répond à vos besoins? La dépense mensuelle en vaut-elle la peine?

  • Évaluez votre décision en considérant la façon dont votre famille pourrait gérer des dépenses imprévues.
  • Considérez le coût des primes par rapport à la santé, à la race, à l’âge et au style de vie de votre animal de compagnie.
  • Les assureurs s’attendent à ce que certaines races et des animaux de compagnie plus âgés éprouvent des problèmes médicaux particuliers. Même si votre animal peut ne pas souffrir de ces problèmes particuliers, les assureurs examinent la probabilité actuarielle historique, ce qui pourra inciter certaines compagnies d’assurance à offrir des primes supérieures pour certaines races. Les animaux âgés pourraient être exclus de la couverture ou devoir payer des primes croissantes avec l’âge. 

Quelles est la couverture offerte?

Vérifiez attentivement la couverture du régime, en tenant compte du fait que chaque situation individuelle est différente et qu’il n’y a pas de solution à « taille unique ». La couverture est aussi liée à votre budget, étant donné que, dans beaucoup de cas, plus la couverture est vaste, plus les primes seront dispendieuses. Bien sûr, il est aussi important de considérer votre situation unique et votre animal. 
 
La couverture varie et peut inclure :
  • Une couverture pour les accidents ou pour les accidents et maladies ou une médecine préventive additionnelle (soins de routine). Assurez-vous de bien comprendre ce qui est couvert sous la mention « accidents » et « maladies » afin d’éviter les surprises.
  • Un mois d’essai gratuit.
  • Un service à la clientèle jusqu’à 24 heures par jour et 7 jours par semaine.
  • Des limites d’âge.
  • L’exclusion des affections « prévisibles » (préexistantes ou génétiques) ou des races; au moins un assureur a une période d’attente de deux ans avant d’offrir l’assurance. Cela signifie que si un propriétaire présente une demande d’assurance et que l’animal de compagnie a une condition préexistante qui n’a pas été active au cours des 24 derniers mois, cet assureur particulier assurera l’animal de compagnie sans pénalité.
  • Les applications d’assurance électronique basées sur les réclamations qui permettent aux réclamations d’être déposées au moment de la prestation des services.
  • L’assurance responsabilité.
  • La couverture pour la réadaptation.
  • L’euthanasie sans cruauté et les frais d’enterrement.
  • Les coûts de la pension en cas d’urgence.
  • Des rabais pour les animaux stérilisés.
  • Des rabais pour les animaux ayant une puce implantée.
  • Des rabais pour plusieurs animaux.
  • Une augmentation des coûts avec les réclamations ou l’âge.

Comment peut-on structurer la couverture?

Il y a plusieurs façons de structurer un régime. Voici quelques généralités :
  • Beaucoup de compagnies d’assurance fournissent des soumissions en ligne instantanées sur leurs sites Web.
  • Une franchise supérieure signifie des primes inférieures. La plupart des régimes offrent des franchises allant de 0 $ à 500 $ et plus.
  • La quote-part est la portion des dépenses que vous paierez et elle affecte les primes. En général, la compagnie d’assurance paie de 70 % à 90 %. 
  • Un montant de 4 000 $ à 5 000 $ est la limite habituelle des remboursements pour les réclamations (certaines compagnies peuvent offrir une couverture sans limite). 
  • Les niveaux de franchise ou de coassurance peuvent changer en fonction des réclamations soumises (selon l’année, l’affection ou la réclamation) ou changer au fur et à mesure que votre animal prend de l’âge. 
  • Une longue expérience de l’entreprise et des cotes de satisfaction élevées de la clientèle représentent des éléments rassurants.
  • Le coût des primes mensuelles varie entre  20 $ et 100 $ et plus tout dépendant de nombreux facteurs.
  • Il coûte plus cher de souscrire ultérieurement une assurance maladie pour animaux par rapport à un jeune chiot ou chaton en santé et les régimes qui commencent tôt sont souvent moins coûteux (quoique les paiements pourront durer pendant plus d’années).
La plupart des assureurs offrent un éventail de produits comportant des prix divers. On peut réduire le coût de ces régimes en choisissant moins d’options et vous pouvez ajouter des protections en fonction de vos besoins.
 
Lisez les petits caractères et assurez-vous de poser des questions avant de signer le contrat.
 
À l’instar de l’assurance auto et habitation, l’assurance maladie pour animaux offre la tranquillité d’esprit. Parlez à votre vétérinaire à propos de l’assurance maladie pour animaux. Les vétérinaires ne sont pas affiliés à des assureurs et ils peuvent vous offrir des conseils indépendants pour vous aider à prendre cette décision importante.