CVMA | Documents | Protéger la santé des animaux de compagnie canadiens
CVMA-ACMV

Protéger la santé des animaux de compagnie canadiens

Le 4 octobre 2013

L’Association canadienne des médecins vétérinaires encourage les propriétaires d’animaux à discuter les diverses options de soins de santé avec leur vétérinaire et à travailler ensemble pour prendre des décisions qui conviennent à leur budget et correspondent au niveau de soins que désire le propriétaire.
 
Tout comme les vêtements, l’épicerie et l’essence, les services médicaux peuvent aussi s’avérer moins dispendieux aux États-Unis. Si les propriétaires d’animaux déterminent que l’économie de quelques dollars sur une intervention mérite l’investissement de temps exigé pour traverser la frontière, ils devront tenir compte de coûts additionnels comme l’essence, les péages, le taux de change et peut-être une nuit à l’hôtel. L’Association canadienne des médecins vétérinaires recommande que les propriétaires d’animaux qui envisagent de se rendre aux États-Unis pour obtenir des services vétérinaires tiennent compte des facteurs suivants afin de protéger la santé et le bien-être de leur animal de compagnie :
 
  • Quels sont les services inclus dans le prix (p. ex., analyse de sang avant l’anesthésie, soutien aux solutions intraveineuses, surveillance à l’aide d’équipement électronique avec un technicien autorisé présent durant toute l’intervention, médicaments contre la douleur, hospitalisation, visites de suivi)?
  • Votre animal pourra-t-il voyager sur une longue distance après une importante intervention chirurgicale? 
  • Qui prodiguera les soins postopératoires? 
  • Si quelque chose va mal, qui fournira les soins d’urgence à votre animal? Dans les grandes villes possédant des cliniques vétérinaires d’urgence, cela n’a peut-être pas d’importance, mais dans les petites villes, en dehors des heures d’ouverture, les vétérinaires ne fournissent des soins qu’à leurs propres patients.
  • Êtes-vous à l’aise qu’un parfait étranger réalise une intervention sur votre animal de compagnie sans que vous ayez effectué une visite préalable des installations?
  • La clinique vétérinaire offrant le prix le moins cher fournit-elle le type de soins préventifs que vous recherchez (p. ex., analyse de sang effectué pendant que vous attendez, procédures diagnostiques avancées comme l’échographie, l’endoscopie et la chirurgie orthopédique)?
  • Les médicaments offerts aux États-Unis peuvent ne pas être disponibles au Canada et il peut être difficile de les importer lors du retour au Canada. En vertu de la loi, les vétérinaires américains ne peuvent pas contourner ces règlements en communiquant leurs ordonnances par téléphone aux pharmacies canadiennes.
 
Les propriétaires d’animaux peuvent ne pas reconnaître tous les facteurs qui doivent être réunis afin de fournir le niveau de soins élevé auquel ils s’attendent et qu’ils méritent de recevoir. L’Association canadienne des médecins vétérinaires encourage les propriétaires à tenir une discussion avec leurs vétérinaires à propos des options de soins de santé afin qu’ils prennent une décision éclairée sur les soins médicaux de leur animal. Les propriétaires d’animaux et les vétérinaires peuvent travailler ensemble afin d’assurer la protection de la santé des animaux de compagnie canadiens.