CVMA | Documents | Signes d’exposition au cannabis chez vos animaux de compagnie
CVMA-ACMV

Signes d’exposition au cannabis chez vos animaux de compagnie

Le 10 octobre 2018

Même si vous n’utilisez pas de cannabis, votre animal de compagnie pourrait être exposé par inadvertance à des résidus de cannabis qui sont tombés sur le sol ou ont été laissés sur une surface en raison de la croissance de l’usage du cannabis médicinal.

Les animaux de compagnie peuvent aussi souffrir de l’inhalation de la fumée secondaire à la suite d’une exposition à la fumée des produits de cannabis médicinal ou récréatif.

Les signes d’exposition au cannabis chez les animaux de compagnie incluent notamment :

  • Somnolence
  • Abattement
  • Vacillement, va-et-vient et agitation
  • Sensibilité aux sons et à la lumière
  • Miction inappropriée
  • Pupilles dilatées
  • Vomissements
  • Yeux injectés de sang
  • Salivation
  • Fréquences cardiaques rapides ou lentes
  • Faible température corporelle
  • Vocalisation

Des crises d’épilepsie, le coma et la mort peuvent se produire à des doses élevées. Les signes de toxicité au THC (tétrahydrocannabinol, le principal composant psychoactif) peuvent se produire dans un délai d’une ou deux heures après l’ingestion et les signes pourront se résorber le lendemain.

Il est très rare que l’on signale la mort d’un chien, mais une étude américaine réalisée en 2012 a fait état de la mort de deux chiens après la consommation de beurre contenant du THC médicinal.

Des produits riches en THC peuvent être ajoutés à d’autres produits comme des brownies et ils peuvent doubler le risque en raison du THC et du chocolat. Le chocolat est aussi toxique pour les animaux.

Si vous soupçonnez que votre animal de compagnie a été exposé

Si vous soupçonnez que votre animal de compagnie a été exposé à une substance potentiellement nocive, amenez-le immédiatement à une clinique vétérinaire pour obtenir des soins professionnels.

Les médecins vétérinaires peuvent induire des vomissements qui peuvent prévenir le développement des signes cliniques de la toxicité. Si votre animal manifeste déjà des signes cliniques, il pourrait avoir besoin d’hospitalisation et de soins d’entretien. N’ayez pas peur de dire à votre vétérinaire que votre animal a ingéré accidentellement des produits de cannabis, car l’ignorance de ce fait pourrait compliquer la gestion des soins de votre animal. En vertu des lois sur la protection de la vie privée, le vétérinaire ne contactera pas les autorités policières.

Pour le traitement, il sera peut-être nécessaire d’induire des vomissements, d’administrer du charbon actif ou des solutions intraveineuses et d’effectuer un traitement par intralipide. L’intralipide est une émulsion de lipides intraveineux qui se lie aux toxines afin d’en faciliter l’élimination.

De nouvelles recherches sont recommandées afin de comprendre l’innocuité et l’efficacité de la marijuana en médecine vétérinaire. En ce moment, la marijuana n’est pas approuvée pour usage médicinal chez les animaux et le fait de donner des produits de THC à votre animal de compagnie pourrait l’exposer à des problèmes médicaux potentiellement mortels.

Kathleen Cavanagh, B.Sc., D.M.V., MET
Consultante en rédaction en ligne de l’ACMV

Jennifer Kyes, D.M.V., DACVECC (soins critiques) 
Rédactrice spécialiste
 

Révisé par Dre Sarah Silcox, Présidente, Association canadienne des médecines vétérinaires cannabinoïdes. (le 17 septembre 2018)