CVMA | Documents | Les chiens qui courent après leur queue peuvent avoir un problème de comportement ou de santé
CVMA-ACMV

Les chiens qui courent après leur queue peuvent avoir un problème de comportement ou de santé

Le 23 octobre 2012

Courir après sa queue est un comportement normal chez les chiens. Les spécialistes du comportement croient même qu’il s’agit d’un jeu. Cela devient un problème seulement si le comportement est excessif.

Les chiens courent après leur queue pour de nombreuses raisons.

  • Une dysfonction du système nerveux central en est parfois la cause. En effet, certains chiens souffrent d’une forme d’épilepsie psychomotrice qui entraîne périodiquement l’apparition de symptômes mineurs (c.-à-d. une crise partielle qui affecte principalement le comportement). La pharmacothérapie donne de bons résultats dans de nombreux cas.
  • Un problème médical localisé peut aussi être à l’origine du comportement. Ainsi, un chien aura tendance à afficher ce comportement s’il a une lésion douloureuse, des démangeaisons ou une irritation près de la queue ou de l’arrière-train. Les affections associées à une blessure, à la lésion d’un nerf ou à une dermatite comptent aussi parmi les causes les plus communes du comportement. Le blocage des glandes anales peut également pousser les chiens à courir après leur queue.
  • Courir après sa queue est parfois un comportement aberrant, une forme de comportement « stéréotypé » ou une névrose obsessionnelle. Ce type de névrose entraîne l’adoption de comportements répétitifs en réponse à l’ennui ou au manque de stimulation extrêmes.

Dans la plupart des cas, cependant, les chiens courent après leur queue pour attirer l’attention de leur maître, et celui-ci renforce le comportement chaque fois qu’il le souligne. Même un stimulus aversif, comme le fait d’être grondé ou puni, peut servir de renforcement positif du comportement puisque l’animal attire ainsi l’attention de son maître.

Comment savoir s’il s’agit d’un problème médical ou d’un comportement appris? D’abord, faites examiner votre chien par un vétérinaire pour vous assurer qu’il est en santé. Il est probable qu’un chien qui est obsédé par sa queue même quand on essaie de le distraire, qui affiche le comportement dans divers contextes sans rapport les uns avec les autres et qui se mutile a un problème de santé.

Par contre, le chien qui cesse de courir après sa queue à la moindre distraction, qui ne court après sa queue que dans des circonstances bien précises et qui affiche simultanément d’autres comportements (qui se lèche l’aine par exemple) a probablement un trouble du comportement.

Le traitement repose sur une technique appelée « extinction ». En un mot, il s’agit d’ignorer les mauvais comportements et de récompenser les bons. Le propriétaire qui soulignait le comportement indésirable doit maintenant l’ignorer complètement. Tous les membres de la famille doivent pratiquer cette technique puisque l’écart d’un seul membre peut faire échouer le traitement.

Au début du traitement, vu que les propriétaires n’accordent plus d’importance au comportement et que l’animal n’a pas la récompense habituelle (c.-à-d. l’attention de ses maîtres), il est susceptible de courir beaucoup plus souvent après sa queue. Cependant, le comportement devrait cesser après un certain temps. Parallèlement, les propriétaires devraient fournir un renforcement positif pour les comportements acceptables, comme l’obéissance. Les propriétaires devraient accorder plus d’attention à leur animal lorsqu’il ne court pas après sa queue. Si cette technique échoue, il faudra peut-être avoir recours à des médicaments de modification du comportement pour traiter la névrose obsessionnelle.