CVMA | Documents | Transport des chiens et des chats - Énoncé de position
CVMA-ACMV

Transport des chiens et des chats - Énoncé de position

Le 15 juin 2017

Position

L’Association canadienne des médecins vétérinaires (ACMV) recommande vivement que, si les chiens et les chats doivent être transportés, le mode de transport doit veiller à protéger la sécurité, la santé et le bien-être de l’animal ainsi que la sécurité publique.

Sommaire

  • L’ACMV reconnaît les lois, les lignes directrices et/ou les normes provinciales, nationales et internationales sur le transport sans cruauté.
  • L’ACMV appuie et recommande l’utilisation d’enclos de voyage rigides approuvés (p. ex., IATA) qui sont sécuritaires et dotés d’une ventilation adéquate et qui sont attachés à l’intérieur du mode de transport.
  • L’ACMV s’oppose au transport non attaché des chiens dans des véhicules exposés ou ouverts.
  • L’ACMV est favorable à l’autorisation des petits chiens ou chats qui accompagnent leur propriétaire dans la cabine d’un avion de passagers.
  • L’ACMV encourage les propriétaires d’animaux à obtenir les conseils de leur vétérinaire concernant l’aptitude de leur animal à voyager.

Contexte 

  1. Le mode de transport fait référence aux modes de transport motorisés ou autopropulsés qui incluent, entre autres, les bicyclettes, les véhicules motorisés, les avions, les trains ou les navires/embarcations. 
  2. L’ACMV reconnaît les lois provinciales, nationales et internationales, les lignes directrices et/ou les normes sur le transport sans cruauté actuellement en vigueur, comme celles stipulées par l’Office des transports du Canada, le Règlement du transport des animaux vivants de l’Association du transport aérien international (IATA), le Règlement sur la santé des animaux du Canada (Partie XII) et le Code de pratiques à l’intention des chenils du Canada de l’ACMV (1-7).
  3. Il est recommandé d’utiliser des enclos rigides sécuritaires approuvés (p. ex., l’IATA) dotés d’une ventilation adéquate qui ont été attachés dans le mode de transport. D’autres formes de confinement, comme des cages de fil de métal et des enclos pliables ou souples présentent un plus grand risque de blessure en cas d’impact.
    1. Dans la mesure du possible, on devrait habituer les animaux de compagnie à l’enclos avant le voyage afin de minimiser le stress associé au transport.
  4. Dans le cas des véhicules motorisés, lorsqu’un enclos rigide n’est pas disponible, des dispositifs de retenue, comme des ceintures de sécurité et des harnais qui ont fait l’objet d’essais de collision (8) sont fortement recommandés afin de prévenir la distraction du conducteur, l’éjection de l’animal du moyen de transport par une fenêtre ouverte et le risque pour les autres occupants du mode de transport en cas de collision (9). Les animaux attachés doivent être surveillés afin de prévenir un emmêlement, un piégeage ou un étranglement accidentel.
    1. De plus, les animaux de compagnie attachés ou voyageant dans des enclos dans l’habitacle d’un véhicule motorisé devraient être attachés à l’arrière afin d’éviter des blessures ou la mort causée par le déploiement d’un sac gonflable en cas d’impact (10).
  5. L’ACMV s’oppose au transport non attaché des chiens dans des véhicules exposés ou ouverts comme des motocyclettes ou des camionnettes ou des camions à plate-forme en raison du risque élevé de blessure ou de mort de l’animal en cas d’éjection ; du potentiel d’empoisonnement par monoxyde de carbone provenant des gaz d’échappement ; du potentiel de distraction du conducteur ; et du risque de provoquer un accident impliquant d’autres automobilistes et/ou piétons (10-15).
    1. Certains territoires ont adopté des lois interdisant le transport de chiens à l’extérieur de l’habitacle d’un véhicule, à moins que les animaux ne soient attachés dans un enclos ou d’autres dispositifs de retenue prescrits pour les animaux (4-6). 
  6. Une régulation du climat et une ventilation adéquates sont requises pour le transport sécuritaire des animaux dans tous les modes de transport. Cela inclut, entre autres, la régulation de la température, de l’humidité, de la ventilation de circulation et de la pression d’air (le cas échéant). Les conditions météorologiques devraient être surveillées pendant la durée du trajet. On ne doit pas laisser les chiens et les chats sans surveillance dans des véhicules garés ou dans un avion garé dans une aire de stationnement de l’aéroport par temps chaud ou froid, car la température à l’intérieur des véhicules peut changer considérablement en un court laps de temps (16). Des muselières ne devraient pas être utilisées durant le transport, car les muselières limitent la capacité de régulation thermique par des halètements.
  7. Des dispositifs d’alarme qui surveillent la température du véhicule, la tension de batterie et les pannes de moteur sont fortement recommandés pour toutes les unités canines opérationnelles (c.-à.-d., militaires ou policières) qui sont laissées sans surveillance dans le véhicule. Les préposés doivent se trouver à proximité du véhicule afin d’entendre l’alarme et d’intervenir immédiatement.
  8. L’ACMV encourage les propriétaires d’animaux de compagnie à solliciter des conseils auprès de leur médecin vétérinaire concernant l’aptitude de leur animal au transport, particulièrement, dans les cas de transport sur de longues distances, de modes de transport sans contrôle du climat et pour les animaux jeunes, âgés ou handicapés. Pour certains modes de transport, comme les avions, un certificat de santé peut être requis par la ligne aérienne afin de démontrer la santé et l’aptitude au transport de l’animal (1).
    1. Les documents requis pour les voyages dépendent de la destination et du mode de transport. Au minimum, le dossier de santé et de vaccination de l’animal de compagnie devrait l’accompagner. D’autres documents peuvent être exigés par les compagnies de transport ou les autorités de réglementation, et peuvent inclure des certificats de santé émis par un médecin vétérinaire, des permis d’importation, la documentation de la rage et/ou d’autres vaccins ou titres, l’identification électronique (p. ex., micropuce) et/ou la prévention des parasites.
  9. Même si l’ACMV est favorable à l’autorisation des petits chiens ou chats qui accompagnent leurs propriétaires dans la cabine des avions de passagers pour le bienfait de l’animal et du propriétaire, cette décision revient en fin de compte à la compagnie aérienne. L’ACMV reconnaît la position de l’Association médicale canadienne stipulant que les animaux de compagnie présentent un risque pour la santé des personnes allergiques aux animaux (17) ainsi que le besoin de l’Office des transports du Canada (OTC) d’équilibrer le transport des animaux de compagnie dans l’industrie aérienne avec la santé et le bien-être des animaux de compagnie et des passagers (18). L’ACMV encourage les propriétaires d’animaux à effectuer leur propre recherche et à se familiariser avec la politique sur le transport des animaux de compagnie du transporteur aérien afin de pouvoir déterminer comment elle peut avoir un impact sur leur voyage ainsi que sur la santé et le bien-être de leurs animaux de compagnie.
  10. L’ACMV appuie les compagnies de transport (p. ex., les lignes aériennes et les sociétés ferroviaires) qui offrent des privilèges spéciaux aux chiens d’assistance qui accompagnent leurs propriétaires durant le voyage.


Bibliographie

  1. ASSOCIATION INTERNATIONALE DU TRANSPORT AÉRIEN. Disponible au : http://www.iata.org/whatwedo/cargo/live-animals/pets/Pages/index.aspx Dernière consultation le 11 avril 2017.
  2. OFFICE DES TRANSPORTS DU CANADA. Disponible au : https://www.otc-cta.gc.ca Dernière consultation le 11 avril 2017.
  3. GOUVERNEMENT DU CANADA. Règlement sur la santé des animaux. C. R.C., ch. 296. Disponible au : http://laws-lois.justice.gc.ca/eng/regulations/C.R.C., _c._296/ Dernière consultation le 11 avril 2017.
  4. CanLII. Loi sur la société protectrice des animaux du Nouveau-Brunswick, chapitre S. 12, 1997, C27 art.1. Disponible au : http://canlii.ca/t/51vg3 Dernière consultation le 12 avril 2017.
  5. PROVINCE DU MANITOBA. Lois du Manitoba – Loi sur le soin des animaux. C.P.L.M., c. A84 1996, 5 (f). Disponible au : http://web2.gov.mb.ca/laws/statutes/ccsm/a084e.php Dernière consultation le 11 avril 2017.
  6. Motor Vehicle Act [RSBC 1996], CHAPTER 318, s. 72. Disponible au : http://www.bclaws.ca/EPLibraries/bclaws_new/document/LOC/freeside/--%20M%20-/45_Motor%20Vehicle%20Act%20RSBC%201996%20c.%20318/00_Act/96318_01.xml#section71  Dernière consultation le 11 avril 2017.
  7. Code de pratiques à l’intention des chenils du Canada de l’ACMV, 2007, 2e éd. Disponible au :

https://www.veterinairesaucanada.net/documents/Code-of-Practice-for-Canadian-Kennel-Operations  Dernière consultation le 11 avril 2017.

  1. Center for Pet Safety 2013 Harness Crashworthiness Study Summary Report.

Disponible au : http://centerforpetsafety.org/wp-content/uploads/2013/07/2013_cps_harness_study_summary_final.pdf  Dernière consultation le 19 avril2017.

  1. AMERICAN AUTOMOBILE ASSOCIATION. « One in five respondents to AAA/Kurgo survey admit to driving with dog in their lap », 2010. Disponible au : http://newsroom.aaa.com/2010/08/aaa-kurgo-2010/ Dernière consultation le 11 avril2017.
  2. ASSOCIATION CANADIENNE DES AUTOMOBILISTES. La sécurité automobile : ça concerne aussi vos animaux! Disponible au : http http://caanational.dimentians.com/fr/la-securite-automobile-ca-concerne-aussi-vos-animaux/  Dernière consultation le 19 avril 2017.
  3. HOUSTON, D.M., C.L. FRIES, M.J. ALCORN et S.S. THOMAS. « Injuries suffered by dogs from riding in the back of open pickup trucks: A retrospective review of 70 cases », Can Vet J, 1995, vol. 36 p. 510-511.
  4. AGRAN, P., D. WINN et C. ANDERSON. « Injuries to occupants in cargo areas of pickup trucks », West J Med, 1994, vol. 161, p. 479-482.
  5. ANDERSON, C.L., P.F. AGRAN, D.G. WINN et S. GREENLAND. « Fatalities to occupants of cargo areas of pickup trucks », Accid Anal Prev, 2000, vol. 32, p. 533-540.
  6. HAMPSON, N. et D. NORKOOL. « Carbon monoxide poisoning in children riding in the back of pickup trucks », J Am Med Ass, 1992, vol. 267, p. 538-540.
  7. AMERICAN VETERINARY MEDICAL ASSOCIATION. Disponible au : https://www.avma.org/public/PetCare/Pages/pets-in-vehicles.aspx Dernière consultation le 12 avril 2017.
  8. MCLAREN, C., J. NULL et J. QUINN. « Heat stress from enclosed vehicles: Moderate ambient temperatures cause significant temperature rise in enclosed vehicles », Pediatrics, 2005, vol. 116, e109-e112. Disponible au : http://pediatrics.aappublications.org/cgi/reprint/116/1/e109 Dernière consultation le 12 avril 2017.
  9. STRANBROOK, M.B., T. KOVESI et P.C. HEBERT. « Pets in airplane cabins: An unnecessary allergic hazard », CMAJ, 2010, P. 182:421.
  10. L’Office des transports du Canada rend une décision concernant les allergies aux chats transportés dans les cabines d’aéronef. Disponible au : https://www.otc-cta.gc.ca/fra/decision/227-at-a-2012. Dernière consultation le 12 avril 2017.

 

Ressources

  1. AMERICAN VETERINARY MEDICAL ASSOCIATION. Travelling with your dog or cat. Disponible au : https://www.avma.org/public/PetCare/CVI/Pages/Traveling-Dog-Cat.aspx Dernière consultation le 12 avril 2017.
  2. INTERNATIONAL PET AND ANIMAL TRANSPORTATION ASSOCIATION. Disponible au : http://www.ipata.org/ Dernière consultation le 12 avril 2017.
  3. ANIMAL TRANSPORTATION ASSOCIATION. Disponible au : http://www.animaltransportationassociation.org/ Dernière consultation le 12 avril2017.
  4. THE HUMANE SOCIETY OF THE UNITED STATES. Travel Safely with Your Pet by Car, Airplane, Ship or Train. Disponible au : http://www.humanesociety.org/animals/resources/tips/traveling_tips_pets_ships_planes_trains.html?referrer=https://ca.search.yahoo.com/ Dernière consultation le 12 avril 2017.
  5. AIR CANADA. Voyage avec un animal de compagnie. Disponible au : http://www.aircanada.com/en/travelinfo/airport/baggage/pets.html  Dernière consultation le 12 avril 2017.
  6. VIA RAIL. Animaux de compagnie. Disponible au : http://www.viarail.ca/fr/infos-voyages/bagages/animaux-de-compagnie Dernière consultation le 12 avril 2017.
  7. CENTER FOR PET SAFETY. Disponible au : http://www.centerforpetsafety.org/ Dernière consultation le 12 avril 2017.

(Adopté le 4 mars 2017)