CVMA | Documents | Utilisation du plomb pour la chasse et la pêche au Canada – Énoncé de position
CVMA-ACMV

Utilisation du plomb pour la chasse et la pêche au Canada – Énoncé de position

Le 28 mai 2021

Position

L’Association canadienne des médecins vétérinaires (ACMV) appuie fortement l’interdiction de l’utilisation de munitions au plomb pour la chasse et de poids et de leurres en plomb pour la pêche, en raison des dommages directs et indirects qu’ils peuvent causer aux humains, à la faune et à l’environnement. L’ACMV appuie vigoureusement le développement et l’utilisation de matériaux non toxiques pour les besoins de la chasse et de la pêche.

 

Sommaire

  • L’utilisation du plomb pour le matériel de chasse et de pêche est une préoccupation « Une santé ».
  • La toxicité du plomb est bien décrite chez les espèces sauvages, particulièrement chez la sauvagine et les rapaces.
  • L’exposition répétée au plomb dans les munitions et le matériel de pêche est dommageable pour la santé humaine.
  • La grenaille des munitions au plomb est stable dans la plupart des sols et, si elle se décompose, elle le fait très lentement par oxydation. 
  • Il est toujours légal d’utiliser des munitions au plomb pour la chasse de certains animaux terrestres et pour le tir à la cible, et d’utiliser ou d’avoir en sa possession des poids en plomb ou des leurres plombés pour la pêche à l’extérieur des parcs nationaux et des réserves fauniques.
  • Une interdiction complète de l’utilisation de matériel à base de plomb est recommandée, étant donné que les interdictions partielles sont moins efficaces en raison des difficultés liées à l’application de la réglementation et de la réduction des incitatifs pour la fabrication de produits de remplacement non toxiques.
  • Des matériaux de remplacement non toxiques comme le bismuth, l’acier, l’étain et l’argile peuvent être utilisés pour le matériel de chasse et de pêche, et leur utilisation devrait être encouragée.

Contexte

  1. L’ACMV appuie le concept « Une santé », qui reconnaît l’interconnexion entre la santé humaine, animale et environnementale.
  2. Au Canada, le plomb a été l’une des premières substances à être ajoutée à la Liste des substances toxiques (Annexe 1) dans la version originale de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (LCPE) de 1988.
  3. L’intoxication par le plomb est bien décrite chez les espèces sauvages, particulièrement chez la sauvagine et les rapaces, avec des pertes annuelles estimées à 2,5 millions d’oiseaux en Amérique du Nord avant l’entrée en vigueur des interdictions (1).

    a. Les cygnes et d’autres oiseaux aquatiques ingèrent la grenaille de plomb des munitions utilisées pour la chasse et les huards ingèrent les poids en plomb et les leurres plombés car ils les méprennent pour de la nourriture ou du gravier lorsqu’ils se nourrissent au fond des lacs ou des étangs ou dans les champs agricoles. Chez certaines espèces, comme le plongeon huard (Gavia immer), l’intoxication par le plomb est la principale cause de mortalité (1,2).

    b. Les oiseaux prédateurs et charognards, comme les aigles, les faucons, les grands-ducs d’Amérique, les vautours et les condors, peuvent s’intoxiquer par inadvertance après avoir ingéré des tissus de gibier à plumes malade, blessé ou mort ou de carcasses d’ongulés ou de rongeurs laissées par les chasseurs et contenant des fragments incrustés de munitions de plomb (3-7).

    c. Parmi les espèces d’oiseaux terrestres chez lesquelles une intoxication subséquente à l’ingestion de plomb a été rapportée, citons la tourterelle triste (Zenaida macroura), le faisan de Colchide (Phasianus colchicus), le colin de Virginie (Colinus virgianus), le dindon sauvage (Meleagris gallopavo), la bécasse d’Amérique (Scolopax minor) et la perdrix choukar (Alectoris chukar). Ces espèces peuvent ingérer du plomb avec les graines ou les petites roches sur le sol, particulièrement dans les secteurs de chasse intensive ou dans les zones où il y a une densité élevée de grenaille de munitions au plomb qui s’accumule sur le sol et dans les sédiments (p. ex., dans les champs de tir au pigeon d’argile) (3,6,8).

    d. Il y a eu des cas rapports d’ingestion de matériel de pêche en plomb par plus de 30 espèces d’oiseaux et 4 espèces de mammifères non humains (9).

    e. L’intoxication par le plomb et la présence de concentrations élevées de plomb dans les tissus ont été signalées chez la sauvagine, les oiseaux percheurs, les petits mammifères et les grenouilles des champs de tir au pigeon d’argile (10).

  4. Les effets cliniques de l’intoxication par le plomb chez les oiseaux sont bien documentés (1,7,11-13).

    a. Les oiseaux intoxiqués par le plomb manifestent souvent des changements physiques et comportementaux, comme la perte d’équilibre et l’incapacité de voler. Même en l’absence de signes évidents d’intoxication par le plomb, les oiseaux peuvent tout de même avoir de la difficulté à se nourrir, à s’accoupler, à faire leur nid et à s’occuper de leurs petits.

    b. Une intoxication aiguë peut se produire après l’ingestion d’un seul poids ou leurre de pêche en plomb, et entraîner la mort d’un oiseau en quelques jours.

  5. En ce qui a trait à la santé humaine, d’après l’Organisation mondiale de la santé, « il n’existe pas de seuil au-dessous duquel l’exposition au plomb n’aurait pas d’effets nocifs », en particulier chez les enfants et les femmes en âge de procréer (14). Des problèmes de santé et des troubles cognitifs peuvent survenir même à des niveaux très bas (15). De nombreuses preuves confirment que l’utilisation continue de munitions et de matériel de pêche contenant du plomb comporte des risques importants pour la santé des consommateurs réguliers de gibier et de poisson.

    a. Les munitions et les balles en plomb se brisent en petits fragments lors de l’impact. Les particules sont largement distribuées dans les tissus du gibier, et la viande contaminée est ensuite consommée (16-18).

    b. Les chasseurs subissent une exposition élevée au plomb lors de la décharge d’une arme à feu (19).

    c. Les pêcheurs à la ligne peuvent ingérer du plomb directement ou indirectement en utilisant leurs dents pour installer les poids en plomb ou simplement en manipulant le matériel de pêche en plomb (9).

    d. Les poids de pêche faits à la main préparés par fusion du plomb présentent un risque de santé publique par inhalation (9). Les moules pour fabriquer ces poids sont facilement disponibles.

    e. L’ingestion accidentelle de plomb par les enfants et les animaux de compagnie a également été documentée par des centres antipoison (9).

  6. La grenaille des munitions au plomb est stable dans la plupart des sols et, si elle se décompose, elle le fait très lentement par oxydation (20,21). Dans certaines régions, la quantité de plomb déposée dans l’environnement en raison de la chasse et du tir à la cible a entraîné la classification du sol environnant comme déchet dangereux (9).
  7. On estime que 545 tonnes de poids en plomb et de leurres plombés sont perdues chaque année dans les lacs et les voies navigables du Canada (22).
  8. Le Canada exige l’utilisation de munitions non toxiques (sans plomb) : dans les réserves nationales depuis 1995, dans les milieux humides depuis 1997, ainsi que pour la chasse de la plupart des oiseaux migrateurs depuis 1999 et du gibier à plumes sédentaire depuis 2012.

    a. L’exposition au plomb chez les canards du Canada a considérablement diminué depuis l’adoption de règlements sur les munitions non toxiques (23).

    b. Au Canada, il est maintenant illégal d’utiliser ou d’avoir en sa possession des poids en plomb ou des leurres plombés pour la pêche dans les parcs nationaux et les réserves fauniques.  

    c. L’utilisation de munitions au plomb est toujours légale pour la chasse de certains animaux terrestres et pour le tir à la cible.

  9. Au Canada, il est toujours légal d’utiliser ou d’avoir en sa possession des poids en plomb ou des leurres plombés pour la pêche à l’extérieur des parcs nationaux et des réserves fauniques.
  10. Les interdictions partielles de l’utilisation de matériel à base de plomb ne sont pas aussi efficaces que les interdictions complètes en raison des difficultés liées à l’application de la réglementation et de la réduction des incitatifs pour la fabrication de produits de remplacement non toxiques. C’est pourquoi l’ACMV soutient une interdiction complète de l’utilisation du plomb dans le matériel de chasse et de pêche (9,24).

    a. L’ACMV appuie les programmes de sensibilisation des organismes gouvernementaux et des groupes d’intérêt qui informent le public à propos des dangers du plomb.

    b. Des matériaux de remplacement non toxiques comme le bismuth, l’acier, l’étain et l’argile peuvent être utilisés pour le matériel de chasse et de pêche, et leur utilisation devrait être encouragée (25).

Références (dernière consultation le 12 février 2021)

  1. Rattner BA. History of wildlife toxicology. Ecotoxicology 2009;18:773-783. Disponible au : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19533341.
  2. Scheuhammer AM, Norris SL. A Review of the Environmental Impacts of Lead Shotshell Ammunition and Lead Fishing Weights in Canada. Canadian Wildlife Service Occasional Paper, no 88, Environnement Canada, Ottawa, 1995, 54 pages. Disponible au : http://publications.gc.ca/collections/Collection/CW69-1-88E.pdf.
  3. Scheuhammer AM, Money SL, Kirk DA, Donaldson G. Lead fishing sinkers and jigs in Canada: Review of their use patterns and toxic impacts on wildlife. Canadian Wildlife Service Occasional Paper, no 108, Environnement Canada, Ottawa, 2003, 48 pages. Disponible au : http://www.collectionscanada.gc.ca/eppp-archive/100/200/301/environment_can/cws-scf/occasional_paper-e/n110/html/publications/AbstractTemplate.cfm@lang=e&id=1031.
  4. Kendall RJ, Stansley W, Leighton F, et al. An ecological risk assessment of lead shot exposure in non-waterfowl avian species: Upland game birds and raptors. Environmental toxicology and chemistry 1996;15:4-20. Disponible au : https://digitalcommons.unl.edu/cgi/viewcontent.cgi?article=1135&context=usepapapers.
  5. Fisher IJ, Pain DJ, Thomas VG. A review of lead poisoning from ammunition sources in terrestrial birds. Biol Conserv 2006;131:421-432. Disponible au : http://europepmc.org/article/PMC/3672933.
  6. Hunt WG, Burnham W, Parish CN, Burnham KK, Mutch B, Oaks JL. Bullet fragments in deer remains: Implications for lead exposure in avian scavengers. Wildlife Society Bulletin 2006;34:167-170. Disponible au : https://science.peregrinefund.org/legacy-sites/conference-lead/PDF/0112%20Hunt.pdf.
  7. Church ME, Gwiazda R, Risebrough RW, et al. Ammunition is the principal source of lead accumulated by California condors re-introduced to the wild. Environ Sci Tech 2006;40:6143-6150. Disponible au : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17051813.
  8. Runia, TJ. Spent lead shot availability and ingestion by ring-necked pheasants in South Dakota. Wildlife Society Bulletin 2016;40:477-486. Disponible au : https://link.springer.com/article/10.1007/s13280-019-01159-0.
  9. Grade T, Campbell P, Cooley T, et al. Lead poisoning from ingestion of fishing gear: A review. Ambio 2019;48:1023-1038. Disponible au : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6675807/.
  10. Hui CA. Lead distribution throughout soil, flora, and an invertebrate at a wetland skeet range. J Toxicol Environ Health A 2002;65:1093-1107. Disponible au : Available from: https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/12167221/.
  11. De Francisco N, Troya JR, Agüera EI. Lead and lead toxicity in domestic and free living birds. Avian Pathology 2003;32:3-13. Disponible au : https://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/0307945021000070660.
  12. Ecke F. Sublethal lead exposure alters movement behavior in free-ranging Golden Eagles. Environmental Science and Technology 2017;51:5729-5736. Disponible au : https://pubs.acs.org/doi/pdf/10.1021/acs.est.6b06024.
  13. Gil-Sanchez JM. From sport hunting to breeding success: Patterns of lead ammunition ingestion and its effects on an endangered raptor. Science of the Total Environment 2018;613:483-491. Disponible au : https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0048969717324117.
  14. Organisation mondiale de la Santé. Intoxication au plomb et santé. Disponible au : https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/lead-poisoning-and-health.
  15. Santé Canada. Stratégie de gestion des risques pour le plomb. Février 2013. Disponible au : https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/sante-environnement-milieu-travail/rapports-publications/contaminants-environnementaux/strategie-gestion-risques-plomb.html.
  16. Pain DJ, Cromie RL, Newth J, Brown MJ, Crutcher E, Hardman P, Hurst L, Mateo R, Meharg AA, Moran AC, Raab A, Taggart MA, Green RE. Potential hazard to human health from exposure to fragments of lead bullets and shot in the tissues of game animals. PLoS ONE 2010;5(4):1-17. Disponible au : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2859935/.
  17. Health Risks from Lead-Based Ammunition in the Environment. Environmental Health Perspectives 2013. Disponible au : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3672933/#r14.
  18. Proceedings of the Oxford Lead Symposium. Lead ammunition: understanding and minimizing the risks to human and environmental health. 2014. Disponible au : http://oxfordleadsymposium.info/proceedings/.
  19. National Research Council. Potential Health Risks to DOD Firing-range Personnel from Recurrent Lead Exposure. National Academies Press, Washington, D.C., 2012.  Disponible au : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK206966/.
  20. Pattee OH, Pain DJ. Lead in the environment. Hoffman DJ, Rattner BA, Burton GA, Cairns J, éd. Handbook of Ecotoxicology, 2nd Ed., Boca Raton, Floride, Lewis Publishers, CRC Press LLC, 2003, pages 373-408.
  21. Henny CJ. Effects of mining lead on birds: A case history of Coeur d’Alene Basin, Idaho. Hoffman DJ, Rattner BA, Burton GA, Cairns J, éd. Handbook of Ecotoxicology, 2nd Ed., Boca Raton, Floride, Lewis Publishers, CRC Press LLC, 2003, pages 373-408.
  22. Environnement et Changement climatique Canada. « Study to gather Use Pattern Information on Lead Sinkers and Jigs and their Non-lead Alternatives in Canada », 2018. Disponible au : http://publications.gc.ca/collections/collection_2018/eccc/En14-308-2018-eng.pdf.
  23. Stevenson AL, Scheuhammer AM, Chan HM. Effects of lead shot regulations on lead accumulation in ducks in Canada. Archives Environ Contam Toxicol 2005;48:405-413. Disponible au : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/15719196/.
  24. Kanstrup N. Lessons learned from 33 years of lead shot regulation in Denmark. Ambio 2019;48:999-1008. Disponible au : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/30506141/.
  25. McCann, BE. Efficacy of non-lead ammunition for culling elk at Theodore Roosevelt National Park. Human-Wildlife Interactions 2016;10:268-282. Disponible au : https://digitalcommons.usu.edu/hwi/vol10/iss2/11/.

 

(Révisé en février 2021)