ACMV | Symposium des ÉACMV
CVMA-ACMV

Aperçu Symposium des étudiants de l’ACMV à Saskatoon

Les 17 et 18 janvier dernier, plus de 230 étudiants des  cinq écoles de médecine vétérinaire canadiennes se sont rassemblés malgré la température de 240 °C à Saskatoon, en Saskatchewan, au Western College of Veterinary Medicine (WCVM) pour la 33e édition du Symposium des étudiants de l’ACMV (ÉACMV). Cet événement de deux jours, qui a lieu tous les ans en alternance d’une école à l’autre, est organisé pour les étudiants, par les étudiants. Cette année, le Symposium, dont le thème était « L’avenir de la médecine vétérinaire, axé sur le bien-être et la santé », portait sur des sujets pertinents dans l’industrie actuelle et proposait 3 présentations principales, 19 exposés cliniques, 14 ateliers pratiques, 6 excursions et diverses activités sociales.

Le jeudi soir, les participants ont fait connaissance au Outlaws, un bar local. Ils ont ensuite dû se lever tôt vendredi matin pour le début officiel du Symposium. Le hall principal bourdonnait d’activité alors que les étudiants prenaient leur déjeuner et visitaient les kiosques des commanditaires du Symposium Hill’s, SunLife, True North Financial Services Inc., Purina et l’Association canadienne des médecins vétérinaires (ACMV). Peu de temps après le déjeuner, les étudiants se sont rendus aux conférences données par des chercheurs et des conférenciers de renommée nationale. Les sujets comprenaient une discussion sur le mieux-être des cliniciens présentée par une travailleuse sociale, un exposé sur le bien-être animal du point de vue juridique, et même une conférence sur le bien-être des clients en ce qui a trait à l’euthanasie.

Après le dîner, les étudiants ont assisté à l’atelier qu’ils avaient choisi. Les sujets allaient des abeilles aux poissons en passant par la santé dentaire des animaux de compagnie, et de la reproduction bovine à la formation en RCR en passant par l’acupuncture équine. Les étudiants ont pu s’exercer en petits groupes supervisés par un éducateur et travailler  ensemble. L’atelier pratique le plus populaire a été celui sur la chirurgie avancée des tissus mous  chez les chats, auquel plus de 60 étudiants ont participé. Pour  terminer  la  journée,  les  étudiants  ont  été  invités  à  un « souper  typique  des  Prairies »  qui  comprenait  une  présenta- tion du conférencier d’honneur albertain, le Dr  Cody Creelman.

Propriétaire de pratique et « conteur de l’ère numérique » autopro- N clamé, ce dernier a parlé de la gestion de notre présence sur les réseaux sociaux en tant que médecins vétérinaires en adoptant une politique d’honnêteté et de transparence. Cette conférence a été bien reçue.

Les étudiants se sont aussi réveillés tôt samedi matin et ont bravé le froid de Saskatoon pour profiter d’expériences culturelles dans une variété d’entreprises locales. Parmi les excursions offertes, certaines comprenaient la construction de tipis, une randonnée en raquettes, des visites au zoo et au musée d’art Remai ainsi que des rencontres avec des chiens et des faucons. Tous les étudiants se sont réunis à nouveau pour le dîner, avant de partir assister aux deux présentations principales restantes. Le premier conférencier était le Dr Terry Whiting, responsable de la santé et du bien-être des animaux d’Agriculture et Alimentation Manitoba (Direction des services vétérinaires), qui a partagé ses expériences de travail dans la gestion du bien-être animal et ses effets sur son bien-être mental et sa santé. Le Dr Whiting a en outre donné des conseils aux étudiants sur la meilleure façon de prendre soin d’eux-mêmes et de leur santé mentale grâce à une politique d’ouverture, de soutien mutuel et de recherche d’aide en cas de besoin. Son exposé a été suivi par celui de la Dre Keri Hudson-Reykdal de l’émission « Dr. Keri: Prairie Vet » diffusée sur la chaîne Animal Planet. La Dre Hudson-Reykdal a parlé du mieux-être en médecine vétérinaire moderne et de l’influence et des ramifications des médias sociaux sur les vétérinaires praticiens, en particulier ceux qui expriment publiquement leurs opinions politiques.

La journée s’est terminée par un banquet formel au musée d’art Remai. Le discours de clôture a été prononcé par la Dre Melanie Hicks, présidente de l’ACMV, et Vanessa Fussell, organisatrice du Symposium, étudiante de troisième année au WCMV et membre du comité des étudiants de l’ACMV.

La participation au Symposium est une occasion incroyable pour les étudiants vétérinaires de tisser des liens et d’en apprendre davantage sur les différents domaines de la médecine vétérinaire. L’an prochain, le Symposium de 2021 se tiendra à Guelph, à l’Ontario Veterinary College, les 15 et 16 janvier. Si vous souhaitez en savoir plus, communiquez avec l’ACMV symposium@cvma-acvm.org.