CVMA-ACMV

Actualités et événements

Deux organismes provinciaux de réglementation de la médecine vétérinaire interdisent le dégriffage des chats pour des raisons non thérapeutiques

mai 15, 2018

Le College of Veterinarians of British Columbia (CVBC) est le plus récent organisme provincial de réglementation de la médecine vétérinaire à interdire la pratique du dégriffage des chats à moins qu’il ne s’agisse d’un traitement médical approprié. La nouvelle norme de pratique obligatoire est en voie d’être mise en œuvre après des recherches réalisées dans d’autres territoires et une consultation auprès des médecins vétérinaires de Colombie-Britannique. La Nouvelle-Écosse est le seul autre territoire canadien qui interdit le dégriffage des chats.

Le Conseil du CVBC a adopté une résolution le 4 mai 2018 et la norme deviendra obligatoire dès que les titulaires de permis recevront l’avis.

À la fin de 2017, la Nova Scotia Veterinary Medical Association a modifié son code d’éthique afin de déclarer le dégriffage non urgent et non thérapeutique comme étant inacceptable du point de vue éthique. Cette norme est officiellement entrée en vigueur le 15 mars 2018, après une période d’information de trois mois.

En mars 2017, l’Association canadienne des médecins vétérinaires (ACMV) a publié une position révisée sur l’Amputation partielle des doigts (onychectomie ou dégriffage) des félidés domestiques qui stipulait : « L’ACMV considère que l’APD non thérapeutique est inacceptable du point de vue éthique lorsqu’elle est réalisée sans une éducation complète des clients, qui comprend un examen approfondi des solutions de remplacement offertes, car la chirurgie présente le potentiel de causer de la douleur inutile et évitable et il existe des solutions de remplacement pour l’APD. »

Les positions visent à présenter un point de vue « avant-gardiste » sur des enjeux en se fondant sur ce qui se produit, non seulement dans la société canadienne et au sein de la profession vétérinaire, mais à l’échelle internationale. Les positions ne visent pas à réglementer la profession de la médecine vétérinaire. Cependant, on reconnaît que les organismes de réglementation provinciaux pourront les considérer lorsqu’ils mettent à jour ou modifient leurs règlements vétérinaires.

L’amputation partielle des doigts (dégriffage) est interdite en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Israël, au Brésil, au Royaume-Uni ainsi que dans certaines régions d’Europe et dans quelques villes de la Californie.