ACMV | Actualités et événements | Des groupes vétérinaires internationaux, y compris l’ACMV, adoptent la déclaration sur la santé mentale et le bien-être de l’AVMA et du RCVS
CVMA-ACMV

Actualités et événements

Des groupes vétérinaires internationaux, y compris l’ACMV, adoptent la déclaration sur la santé mentale et le bien-être de l’AVMA et du RCVS

octobre 23, 2019

Les médecins vétérinaires du monde entier ont célébré la Journée mondiale de la santé mentale le 10 octobre alors que trois associations vétérinaires internationales ont adhéré à la déclaration sur la santé mentale et le bien-être, émise l’année dernière par l’American Veterinary Medical Association (AVMA) et le Royal College of Veterinary Surgeons (RCVS).

L’Association canadienne des médecins vétérinaires (ACMV), la Fédération vétérinaire européenne (FVE) et la World Small Animal Veterinary Association (WSAVA) ont été ajoutées comme signataires de la déclaration sur la santé mentale et le bien-être. Cette dernière souligne l’importance de la santé mentale et du bien-être des médecins vétérinaires, des professionnels connexes de la santé animale et des étudiants en médecine vétérinaire comme première étape vers une profession saine et l’optimisation de la santé animale, du mieux-être et de la santé publique.

La déclaration stipule que pour la réalisation du plein potentiel des médecins vétérinaires et la pérennité de la profession vétérinaire mondiale, il est prioritaire de maintenir des niveaux élevés de santé mentale et de bien-être pour tous les membres de l’équipe vétérinaire, car l’amélioration de la santé mentale et du bien-être des médecins vétérinaires a un impact positif sur les individus, la profession au sens large et, ultimement, sur la santé et le bien-être des animaux et la santé publique.

« La collaboration entre ces organisations vétérinaires internationales très respectées renforce le message selon lequel veiller à sa santé mentale et à son bien-être personnel constitue la toute première étape pour permettre à nos collègues de veiller à la santé et au bien-être des animaux et des gens partout dans le monde », déclare le Dr John Howe, président de l’AVMA.

L’initiative Mind Matters du RCVS au Royaume-Uni et l’initiative Wellbeing and Peer Assistance de l’AVMA constituent le fondement de la déclaration commune. Les cinq signataires collaboreront à des projets pour promouvoir les comportements positifs et offrir du soutien en santé mentale au sein de la profession vétérinaire, élaboreront des programmes factuels et mettront en commun les pratiques éprouvées en matière d’interventions. Leur approche repose sur les trois volets suivants :

  • prévenir, en s’attaquant aux problèmes systémiques qui mènent aux problèmes de santé mentale, y compris le risque de suicide, et un bien-être sous-optimal au sein des équipes vétérinaires, ce qui nécessitera de la recherche sur les problèmes et l’élaboration et l’application de politiques et d’interventions favorables à la santé mentale positive;
  • protéger, en permettant aux individus et aux organisations d’acquérir les connaissances et les compétences requises pour améliorer le bien-être et la santé mentale en médecine vétérinaire, en rendant les interventions fondées sur des bases factuelles et largement accessibles;
  • soutenir, en veillant à ce que les professionnels vétérinaires et les étudiants qui en ont besoin bénéficient d’un soutien approprié offert par des experts, dans un environnement confidentiel et sûr, et accessible sans crainte de jugement.

« Je suis ravie que ces trois groupes se joignent au RCVS et à l’AVMA pour promouvoir et soutenir la santé mentale positive au sein de la communauté vétérinaire », affirme Lizzie Lockett, présidente du RCVS et directrice de l’initiative Mind Matters. « La communauté vétérinaire mondiale est confrontée à diverses difficultés, mais l’un des problèmes généralisés est qu’on doit s’assurer de prendre soin de nos professionnels afin qu’ils puissent, à leur tour, fournir des soins de haute qualité aux animaux et à leurs propriétaires – c’est le principal point à retenir en cette Journée mondiale de la santé mentale. J’ai hâte de collaborer avec ces nouveaux partenaires pour atteindre cet objectif commun. »

L’initiative Mind Matters, lancée au Royaume-Uni en 2015, s’attaque aux problèmes de santé mentale au sein de l’équipe vétérinaire en cernant les difficultés systémiques qui mettent les individus en danger, en protégeant les personnes susceptibles de travailler dans des conditions non optimales en leur fournissant une formation et des outils tels que des solutions de prise de conscience et de bien-être personnel; et en soutenant ceux qui ont besoin d’une aide particulière en finançant et en proposant des sources indépendantes d’aide personnalisée.

Le programme de l’AVMA comprend des activités qui traitent des problèmes de santé mentale pour tous les membres de l’équipe vétérinaire. Celles-ci comprennent l’élaboration d’un programme de sensibilisation au bien-être en milieu de travail, ainsi que de la formation continue concernant l’optimisation du bien-être, la création d’une culture favorisant le bien-être au travail, l’établissement de limites et la résolution des conflits.

« La récente enquête mondiale menée par le groupe du mieux-être professionnel de la WSAVA indique que les problèmes de santé mentale et de bien-être affectent tous les membres de l’équipe vétérinaire », explique la Dre Nienke Endenburg, coprésidente du groupe du mieux-être professionnel de la WSAVA. « Ces problèmes doivent être résolus sans tarder pour préserver la santé et le bien-être des médecins vétérinaires partout dans le monde. Nous croyons que la collaboration entre les associations vétérinaires aidera à sensibiliser les médecins vétérinaires à ce fléau et facilitera la production et le partage d’outils et de ressources qui aideront tous les membres des équipes vétérinaires, peu importe où ils exercent. »

Tous les groupes ont exprimé le besoin d’améliorer la santé mentale et le bien-être, ainsi que le sentiment de pouvoir apporter un changement global à la profession vétérinaire.

« Un médecin vétérinaire ou technicien en santé animale canadien sur cinq a signalé avoir des idées suicidaires ou souffrir d’épuisement professionnel ou de dépression. Il est important de soutenir les équipes vétérinaires et de leur fournir les outils nécessaires pour faire face aux diverses circonstances de notre profession », a précisé la Dre Melanie Hicks, présidente de l’ACMV. « Nous avons intensifié nos efforts en ce sens en organisant notre première Semaine de sensibilisation à la santé mentale en septembre dernier. L’ACMV a également offert un webinaire de sensibilisation et de prévention du suicide, ainsi que des ressources supplémentaires comme une liste de signes et symptômes de diverses maladies mentales et une liste de ressources locales. Nous continuerons à soutenir cette initiative tout au long de cette année, et chaque année. Nous sommes fiers d’appuyer la déclaration sur la santé mentale et le bien-être défendue par ces associations vétérinaires respectées et heureux d’entreprendre une collaboration visant à préserver la santé mentale des médecins vétérinaires. »

« La santé mentale des médecins vétérinaires et des étudiants en médecine vétérinaire nous concerne tous », souligne Rens van Dobbenburgh, président de la FVE. « Non seulement quand et où les problèmes surviennent, mais également pour reconnaître les situations à risque, les traiter de manière appropriée et prévenir autant que possible les problèmes de santé mentale. La profession vétérinaire a la responsabilité d’unir ses efforts, de communiquer les meilleures pratiques et de créer un environnement de travail sûr pour nous-mêmes, nos collègues et l’ensemble de l’équipe vétérinaire. »

L’AVMA, fondée en 1863, est l’une des plus anciennes et des plus grandes organisations de médecine vétérinaire au monde. Elle regroupe plus de 93 000 médecins vétérinaires engagés dans une grande variété d’activités professionnelles liées à l’art et à la science de la médecine vétérinaire.