ACMV | Actualités et événements | Le nouveau coronavirus et les animaux de compagnie
CVMA-ACMV

Actualités, événements et RESSOURCES COVID-19

Le nouveau coronavirus et les animaux de compagnie

février 22, 2020

Une épidémie de pneumonie chez des personnes en Chine a suscité des inquiétudes dans le monde entier au sujet d’un nouveau coronavirus (appelé 2019-nCoV) représentant un risque pour la santé publique à l’échelle mondiale. Le nouveau coronavirus a été identifié après le signalement de cas de pneumonie de cause inconnue en décembre 2019, diagnostiqués initialement dans la ville de Wuhan, capitale de la province du Hubei, en Chine. Des milliers de cas ont déjà été détectés en Chine, et la maladie a été exportée vers de nombreux autres pays par des voyageurs. Au départ, il n’y avait aucune preuve claire de transmission de personne à personne, mais au cours des dernières semaines, la propagation de personne à personne du 2019-nCoV par contact étroit a été confirmée, comme en témoignent de nouveaux cas de pneumonie virale chez les membres d’une même famille et les prestataires de soins de santé.

En janvier 2020, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a temporairement nommé le virus « 2019-nCoV » (pour « 2019 novel coronavirus »). Alors que de nouveaux cas sont signalés quotidiennement en Chine et ailleurs, la source exacte de l’épidémie n’est toujours pas connue, mais son origine serait liée au marché de fruits de mer de Huanan, un marché de fruits de mer et d’animaux vivants situé dans la ville de Wuhan. Il n’y a actuellement aucune preuve indiquant une espèce animale spécifique comme réservoir de virus, et la recherche se poursuit.

Les coronavirus appartiennent à la famille des coronaviridae. Les coronavirus alpha et bêta infectent généralement les mammifères, tandis que les coronavirus gamma et delta infectent généralement les oiseaux et les poissons. Le coronavirus canin, qui peut provoquer une diarrhée légère, et le coronavirus félin, qui peut provoquer la péritonite infectieuse féline (PIF), sont tous deux des alphacoronavirus. Jusqu’à l’apparition du 2019-nCoV, qui est un bêtacoronavirus, il n’existait que six coronavirus connus capables d’infecter l’humain et de provoquer des maladies respiratoires, dont le SARS-CoV responsable du syndrome respiratoire aigu sévère (identifié en 2002/2003) et le MERS-CoV qui cause le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (identifié en 2012). Le 2019-nCoV est plus proche génétiquement du virus du SRAS que du virus du MERS, mais les deux sont des bêtacoronavirus qui proviennent de chauves-souris. Bien qu’on ne sache pas avec certitude si ce virus se comportera de la même manière que ceux du SRAS et du MERS, on peut utiliser l’information dont on dispose sur ces deux coronavirus pour nous guider.

Au cours des dernières semaines, des progrès rapides ont été réalisés dans l’identification de l’étiologie virale, l’isolement des virus infectieux et le développement d’outils de diagnostic. Cependant, plusieurs questions importantes restent en suspens. 

Les renseignements et les conseils les plus à jour sur l’infection humaine peuvent être consultés sur les sites de l’OMS (https://www.who.int/fr/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019) et des CDC (cdc.gov/coronavirus/about/index.html), et les données les plus récentes sur la santé animale sont disponibles sur le site de l’OIE (https://www.oie.int/fr/expertise-scientifique/informations-specifiques-et-recommandations/questions-et-reponses-sur-le-nouveau-coronavirus2019/).

En réponse à l’épidémie, le comité scientifique et le comité « Une santé » de la WSAVA ont préparé la liste de questions et réponses qui suit pour les membres de la WSAVA avec l’aide du professeur Scott Weese de l’Université de Guelph, au Canada. Nous sommes conscients des problèmes liés à l’abandon d’animaux en Chine et espérons que ces renseignements seront utiles aux médecins vétérinaires pour répondre aux préoccupations de leurs clients.

Comment puis-je me protéger et protéger le personnel de ma clinique?

Visitez la page du site des CDC sur la prévention et le traitement du 2019-nCoV pour savoir comment vous protéger contre les maladies respiratoires, comme celle causée par le 2019-nCoV.

Le 2019-nCoV peut-il infecter les animaux domestiques?

Il n’existe actuellement aucune preuve indiquant que les animaux de compagnie ou d’autres animaux domestiques puissent être infectés par ce nouveau coronavirus. De plus, il n’y a actuellement aucune preuve indiquant que les animaux de compagnie ou d’autres animaux domestiques pourraient être une source d’infection par le nouveau coronavirus pour les humains. La situation évolue rapidement et l’information sera mise à jour dès que de nouveaux renseignements seront disponibles.

Devrais-je éviter tout contact avec des animaux si je suis malade?

Ne manipulez pas les animaux de compagnie ou d’autres animaux pendant que vous êtes malade. Bien qu’il n’y ait eu aucun signalement d’animaux de compagnie ou d’autres animaux qui sont devenus malades en raison du 2019-nCoV, plusieurs types de coronavirus peuvent provoquer des maladies chez les animaux et se propager entre les animaux et les humains. Jusqu’à ce que nous en sachions plus, il serait prudent d’éviter les contacts avec des animaux et de porter un masque facial si vous devez être à proximité d’animaux ou prendre soin d’un animal afin de le protéger de la possibilité de transmission du virus.

Que dois-je faire si mon animal de compagnie ou un autre animal tombe malade et a été en contact avec une personne infectée par le nouveau coronavirus?

Si votre animal de compagnie ou un autre animal tombe malade, appelez votre médecin vétérinaire pour l’avertir que vous emmenez un animal malade qui a été exposé à une personne atteinte du nouveau coronavirus. N’emmenez pas l’animal dans une clinique vétérinaire avant d’avoir discuté avec le personnel de la clinique. Parlez-leur de tout contact que l’animal a pu avoir avec une personne infectée par le 2019-nCoV.

Si mon animal de compagnie ou un autre animal a été en contact avec une personne malade, peut-il transmettre la maladie à d’autres personnes?

Nous ne savons pas encore si les animaux peuvent être infectés. Nous ne savons pas non plus si l’infection par le nouveau coronavirus les rendrait malades ou non. À l’heure actuelle, il n’existe aucune preuve indiquant que les animaux de compagnie ou d’autres animaux domestiques puissent être infectés par le nouveau coronavirus. De plus, il n’y a aucune preuve indiquant que les animaux de compagnie ou d’autres animaux domestiques pourraient être une source d’infection par le nouveau coronavirus pour les humains. La situation évolue rapidement et l’information sera mise à jour dès que de nouveaux renseignements seront disponibles.

Quelles sont les préoccupations concernant les animaux de compagnie qui ont été en contact avec des personnes infectées par le virus?

Bien que le virus semble provenir d’une source animale, il se propage maintenant d’une personne à l’autre. On pense que la propagation de personne à personne se produit principalement par le biais de gouttelettes respiratoires produites lorsqu’une personne infectée tousse ou éternue. Les données actuelles ne permettent pas d’établir clairement dans quelle mesure le virus se propage facilement d’une personne à une autre ou si sa propagation est durable. Découvrez ce que l’on sait de la propagation du nouveau coronavirus. Surtout, il n’y a pas de données à ce jour indiquant que les chiens et les chats peuvent être infectés par le 2019-nCoV.

Que faire avec les animaux dans les régions où le virus est actif?

Il n’existe actuellement aucune preuve indiquant que les animaux de compagnie ou d’autres animaux domestiques puissent être infectés par le nouveau coronavirus. La situation évolue rapidement et l’information sera mise à jour dès que de nouveaux renseignements seront  disponibles. Bien qu’il n’y ait eu aucun signalement d’animaux de compagnie ou d’autres animaux qui sont devenus malades en raison du 2019-nCoV, plusieurs types de coronavirus peuvent provoquer des maladies chez les animaux et se propager entre les animaux et les humains. Jusqu’à ce que nous en sachions plus, il serait prudent d’éviter les contacts avec des animaux et de porter un masque facial si vous devez être à proximité d’animaux ou prendre soin d’un animal de compagnie. Cependant, les personnes chez qui l’infection par le 2019-nCoV a été diagnostiquée devraient rester à l’écart des animaux de compagnie pour aider à protéger les animaux du risque potentiel de propagation de la maladie.

Les médecins vétérinaires devraient-ils commencer à vacciner les chiens contre le coronavirus canin en raison du risque associé au 2019-nCoV?

Les vaccins contre le coronavirus canin disponibles dans certaines régions du monde sont destinés à protéger les chiens contre les infections à coronavirus entérique et ne sont PAS homologués pour la protection contre les infections respiratoires. Les médecins vétérinaires ne devraient PAS utiliser ces vaccins pour lutter contre l’épidémie actuelle, en pensant que les vaccins pourraient conférer une forme de protection croisée contre le 2019-nCoV. Il n’y a absolument aucune preuve que la vaccination des chiens au moyen des vaccins disponibles sur le marché fournira une protection croisée contre l’infection par le 2019-nCoV, car les virus entériques et respiratoires sont des variantes de coronavirus distinctement différentes. Aucun vaccin qui cible le coronavirus respiratoire chez le chien n’est disponible à l’heure actuelle nulle part au monde. [Information provenant du groupe responsable des lignes directrices sur la vaccination de la WSAVA]