ACMV | Actualités et événements | Un membre de l’ACMV reçoit le Prix du bien-être animal 2019 de l’Association mondiale vétérinaire
CVMA-ACMV

Actualités et événements

Un membre de l’ACMV reçoit le Prix du bien-être animal 2019 de l’Association mondiale vétérinaire

mai 29, 2019

L’ACMV félicite le Dr Jonas Watson qui a reçu le Prix du bien-être animal de l’Association mondiale vétérinaire (AMV) lors du Congrès 2019 de l’AMV qui s’est tenu le 29 avril au Costa Rica.

Le Dr Watson, qui est président de la Manitoba Veterinary Medical Association (MVMA), est un médecin vétérinaire et un visionnaire qui fait la promotion de l’accès universel aux soins vétérinaires et qui estime que cela devrait être l’objectif de tous les médecins vétérinaires.

« C’est facile pour les cyniques d’affirmer : " Si vous n’avez pas les moyens, vous ne devriez pas avoir un animal de compagnie ", mais cela ne reflète pas vraiment la vie dans le monde actuel », explique le Dr Watson. « Je ne m’attends pas à obtenir l’accès universel aux soins d’ici la fin de ma carrière, mais il est certainement gratifiant de travailler pour atteindre ce but. »

Le Conseil de l’ACMV a mis le Dr Watson en nomination pour le Prix du bien-être animal de l’AMV en raison de son travail pour organiser des cliniques mobiles pour les animaux de compagnie dans certaines régions éloignées du Manitoba et dans certaines localités mal desservies.

« Le dévouement du Dr Watson envers les soins à ses patients et sa reconnaissance de l’impact des soins sur lien humain-animal, sans égard aux facteurs socioéconomiques, sont une source d’inspiration pour tous les membres de notre profession », dit Dr Chris Bell, le représentant du Manitoba au sein du Conseil de l’ACMV.

En 2017, le Dr Watson et une équipe ont organisé la première Clinique communautaire Une seule santé de Community Veterinary Outreach (CVO) du Manitoba à Resource Assistance for Youth de Winnipeg. Le concept, qui provient de l’Ontario, offre de la médecine aux humains vulnérables et à leurs animaux de compagnie. À cette clinique de CVO, les animaux ont reçu des examens médicaux et des vaccins et leurs humains ont eu des examens dentaires et des recommandations pour d’autres services de santé. L’événement a été très bien accueilli et plusieurs autres cliniques ont été organisées par la suite.

« Au sein des populations de sans-abris, les animaux de compagnie sont une " bouée de secours " et parfois la seule raison de continuer à vivre », dit-il. « Ces personnes donnent souvent la priorité à la santé de leurs animaux au lieu de s’occuper d’elles-mêmes. Mais elles ont de la difficulté à obtenir des soins vétérinaires et c’est pourquoi je travaille en vue de parvenir à l’accès universel. Le bien-être des animaux et le bien-être des humains sont intimement liés de nombreuses façons et, en assurant le bien-être de nos patients, nous aidons aussi les personnes qui les aiment et comptent sur eux. La notion d’Un seul bien-être est vraiment importante pour moi et elle transforme la médecine vétérinaire en un service social essentiel. »

En 2015, le Dr Watson, aux côtés d’une équipe de technologues vétérinaires, d’assistant vétérinaires et d’étudiants et en partenariat avec l’initiative The Mad Dog, ont pris l’avion pour se rendre au Madagascar, où des biologistes de la faune s’inquiétaient d’animaux sauvages gravement menacés qui étaient affectés par des animaux domestiqués. L’équipe a aidé à stériliser des chiens et des chats dans des tentes et des cabanes de bois.

« Il est gratifiant de voir ce que l’on peut faire avec très peu de ressources », dit-il. « On peut accomplir beaucoup de choses. Les conditions ne sont peut-être pas parfaites, mais il n’est pas vraiment nécessaire d’avoir des conditions parfaites pour apporter des changements significatifs dans des situations d’absence de soins vétérinaires. » 

« J’ai travaillé aux côtés du Dr Watson au sein du Conseil de la MVMA, et j’ai vu comment il devenait passionné chaque fois que la discussion portait sur des sujets liés au bien-être animal », affirme la Dre Roxane Neufeld, ancienne présidente de la MVMA et associée à la clinique Dauphin Veterinary Clinic. « Il semble que le Dr Watson travaille simplement pour financer ses projets partout dans le monde pour offrir des soins vétérinaires dans des régions ayant un accès limité ou inexistant aux soins vétérinaires. »

« De la même façon que nous sommes des gardiens de cette planète, nous sommes des gardiens des animaux qui vivent à notre merci, peu importe l’espèce », déclare le Dr Watson. « J’espère que le Prix du bien-être animal de l’Association mondiale vétérinaire continuera de souligner ce travail important et de mieux sensibiliser le public. »