ACMV | Accroître la sensibilisation dans votre clinique
CVMA-ACMV

Accroître la sensibilisation dans votre clinique

Les vétérinaires sont bien formés en ce qui concerne l’élevage approprié des animaux et ils sont bien équipés pour reconnaître des soins inférieurs aux normes. Pourtant, beaucoup hésitent à intervenir lorsqu’ils soupçonnent de la violence, pour plusieurs raisons. Une étude suggère que les vétérinaires croient qu’ils ne possèdent pas une formation adéquate en matière de violence envers les animaux.
Quelques suggestions présentées ci-dessous peuvent être mises en œuvre dans votre clinique afin d’améliorer la sensibilisation face à la violence envers les animaux et faciliter la gestion des cas éventuels de violence.

  • Sensibilisez tous les membres du personnel pour qu’ils reconnaissent les signes de violence envers les animaux.

Les clients peuvent confier des détails relatifs aux soins de l’animal, aux antécédents ou aux relations familiales au personnel non vétérinaire, comme un technologue ou une réceptionniste. Il est très important que tous les membres d’une clinique vétérinaire soient conscients des signes de la violence et soient capables de communiquer leurs inquiétudes au personnel vétérinaire.
Utiliser l’affiche de l’ACMV « Violence envers les animaux : Comment les vétérinaires peuvent aider les animaux » comme point de départ d’une discussion et comme endroit où afficher les numéros de téléphone importants.

  • Rédigez une politique de la clinique en matière de déclaration de la violence envers les animaux.

Une politique écrite aidera tous les membres du personnel de la clinique vétérinaire à identifier leurs responsabilités pour reconnaître et déclarer la violence envers les animaux. Une structure d’autorité pourrait être nécessaire dans les grandes cliniques. On pourra demander à l’administrateur de la clinique ou au principal TSA de veiller à ce que les formulaires appropriés pour la documentation de la violence soient disponibles et qu’ils soient bien remplis. La politique de l’Atlantic Veterinary College peut servir de modèle.

  • Établissez une politique de la clinique et mettez en place une stratégie de suivi pour les cas marginaux.

Les cas marginaux de violence envers les animaux peuvent inclure des cas de négligence qui peuvent être corrigés par une sensibilisation des clients plutôt qu’en signalant le cas aux autorités de protection des animaux ou des cas suspects de blessure ou de maladie non accidentelle. Dans ces cas, il est important qu’il y ait un membre du personnel désigné afin d’assurer que le client en question suive les recommandations relatives aux soins, aux rendez-vous de suivi, etc. Cela peut être particulièrement important dans les cliniques d’urgence ou de soins spécialisés.