Table des matières et résumésOctobre 2017, Vol. 81, No.4

Articles

Reduced activities of thiamine-dependent and cytochrome c oxidase enzymes in cerebral cortex of cattle affected by sulfur-induced polioencephalomalacia

Samat Amat, Steve Hendrick, Igor Moshynskyy, Elemir Simko (page 242)

La polio-encéphalomalacie (PEM) induite par le souffre est une maladie importante affectant les bovins dans certaines régions géographiques. Toutefois, la pathogenèse des dommages cérébraux n'est pas complètement comprise. Nous avons observé antérieurement qu'un excès de souffre alimentaire peu influencer le statut de la thiamine et le métabolisme altéré de la thiamine pourrait être impliqué dans la pathogenèse de la PEM induite par le souffre chez les bovins. Dans la présente étude nous avons évalué les activités d'enzymes dépendant de la thiamine [α-kétoglutarate déshydrogénase (α-KGDH) et pyruvate déshydrogénase (PDH)] et du cytochrome c oxydase (COX) dans le cortex cérébral de bovins affectés de PEM induite par le souffre (n = 9) et de bovins cliniquement normaux (n = 8, chaque groupe) exposés à des quantités faibles (LS) ou élevés (HS) de souffre alimentaire (LS = 0,30 % vs HS = 0,67 % souffre sur une base de matière sèche). L'activité enzymatique dans les cerveaux PEM était mesurée à partir de régions du tissu cérébral et examinée à l'aide d'une lampe à rayons ultraviolets (UV) pour montrer les régions fluorescentes et non-fluorescentes. Aucun changement macroscopique n'était apparent à l'examen sous éclairage régulier ou lumière UV, et aucun changement histopathologique indicateur de PEM ne fut détecté dans les cerveaux des bovins exposés à des diètes LS ou HS. L'activité de PDH, de α-KGDH, et de COX ne différait pas entre les cerveaux LS et HS, mais tous les enzymes montraient une activité significativement plus faible (P < 0,05) dans les régions positive aux UV dans les cerveaux PEM comparativement aux cerveaux LS et HS. Les régions UV négative des cerveaux PEM avaient des activités PDH similaires à celles des cerveaux LS et HS, mais les activités de α-KGDH et de COX étaient significativement plus faibles que dans les cerveaux LS et HS. Les résultats de cette étude suggèrent que la réduction d'activités de PDH, α-KGDH et de COX du cerveau est associée avec la pathogenèse de PEM induite par le souffre.

Xylazine infusion in isoflurane-anesthetized and ventilated healthy horses: Effects on cardiovascular parameters and intestinal perfusion

Klaus Hopster, Liza Wittenberg-Voges, Sabine B.R. Kästner (page 249)

Afin d'étudier les effets d'une infusion de xylazine durant une anesthésie à l'isoflurane sur les paramètres globaux de perfusion ainsi que d'oxygénation et micro-perfusion gastro-intestinale, huit chevaux Warmblood adultes ont reçu une sédation avec de la xylazine et l'anesthésie induite avec du midazolam et de la kétamine. Les chevaux ont été ventilés mécaniquement durant l'anesthésie. Après 3 h d'anesthésie stable à l'isoflurane (FEIso 1,3 Vol %) une infusion de xylazine à 1 mg/kg de poids corporel par heure a été débutée pour 1 h puis arrêtée. Avant, durant et après l'infusion de xylazine, le rythme cardiaque (RC), la pression artérielle (PA), le débit cardiaque (DC), la pression veineuse centrale (PVC), et la pression artérielle pulmonaire (PAP) ont été mesurés et la résistance vasculaire systémique (RVS) fut calculée. Les gaz sanguins artériels ont été pris et l'apport en oxygène (AO) et l'espace mort alvéolaire (EMA) calculés. On mesura également l'oxygène intestinal et la micro-perfusion en utilisant la spectroscopie à la lumière blanche et la débitmétrie Doppler au laser. Des sondes de surface ont été placées via laparotomie médiane sur l'estomac, le jéjunum, et le côlon. Le test de somme de rangs de Wilcoxon a été utilisé pour comparer les valeurs dans le temps (P < 0,05).

Pendant l'infusion de xylazine, la PA, la PVC, la PAP, la RVS et l'EMA ont augmenté significativement, alors que le DC, l'AO et la micro-perfusion intestinale ont diminué. L'oxygénation intestinale est demeurée inchangée. Tous les paramètres sont retournés aux valeurs pré-xylazine en dedans d'une heure après l'arrêt de l'infusion de xylaxine.

Chez les chevaux, une infusion de xylazine pendant une anesthésie constante à l'isoflurane affecte la perfusion totale et intestinale sans changer l'oxygénation des tissus chez des chevaux normoxiques en santé. Des études supplémentaires sont nécessaires toutefois pour évaluer si une réduction possible de la concentration d'isoflurane par infusion de xylazine améliorerait ces effets négatifs.


Rapports spéciaux

Quantitative assessment of muscle in dogs using a vertebral epaxial muscle score

Lisa M. Freeman, James Sutherland-Smith, Lori R. Prantil, Amy F. Sato, John E. Rush, Bruce A. Barton (page 255)

La perte musculaire associée à la maladie (cachexie) ou à l'âge (sarcopénie) est fréquente chez les chiens, mais des méthodes appropriées pour quantifier en clinique la perte de muscle sont requises. Nous avons validé précédemment une méthode par échographie pour quantifier la taille musculaire chez des chiens d'une seule race. L'objectif de la présente étude était d'évaluer la variabilité et la reproductibilité du pointage du muscle épi-axial vertébral (PMEV) chez d'autres races de chien. Des images échographiques statiques furent obtenues de 38 chiens stérilisés en santé de cinq races différentes et âgés entre 1 et 5 ans. La hauteur transverse maximale du muscle épi-axial droit et la surface à la hauteur de la 13e vertèbre thoracique (T13) ont été mesurées. La longueur de la 4e vertèbre thoracique (T4) a été mesurée à partir de radiographies thoraciques. Les ratios de la hauteur du muscle et de la surface à la longueur de la vertèbre (hauteur/T4 et surface/T4, respectivement) ont été calculés pour tenir compte des différences de la taille entre les différentes races. Un test de reproductibilité a été effectué chez deux chiens de chaque race (26 % du total) afin de déterminer la reproductibilité intra- et inter-investigateur, ainsi que la corrélation intra-classe. La moyenne du ratio hauteur/T4 était de 1,02 ± 0,18 et la moyenne du ratio surface/T4 était de 3,32 ± 1,68. Il n'y avait pas de différence significative parmi les races pour le ratio hauteur/T4 (P = 0,10), mais les races différaient significativement pour ce qui est du ratio surface/T4 (P < 0,001). Les corrélations intra-classes variaient entre 0,80 et 0,99. Les tests ont montré une meilleure reproductibilité pour le ratio hauteur/T4 comparativement au ratio surface/T4. Le PMEV utilisant le ratio hauteur/T4 était valide et reproductible pour des chiens en santé de différentes tailles et conformations corporelles. Des études évaluant cette technique chez de chiens avec une défaillance cardiaque congestive et autres maladies associées avec de la perte musculaire sont justifiées.


Articles

Equine pituitary pars intermedia dysfunction: An international survey of veterinarians' approach to diagnosis, management, and estimated prevalence

James L. Carmalt, Cheryl L. Waldner, Andrew L. Allen (page 261)

Les objectifs de la présente étude étaient de déterminer si le diagnostic et le traitement de la dysfonction de l'hypophyse médiale équine (DHME) varient selon la région géographique et signalent la prévalence de la DHME chez les chevaux, comme l'ont observé les vétérinaires dans différentes localisations. Un questionnaire en ligne a été développé pour les vétérinaires qui traitent les chevaux. Les associations vétérinaires, en particulier les sous-groupes de spécialités équines, ont été contactées et un lien pour un sondage a été envoyé aux membres de chaque organisation. Les modèles linéaires généralisés ont été utilisés pour examiner si la méthode de diagnostic et de traitement de cette condition, ainsi que sa prévalence déclarée, différaient selon la région géographique. Les vétérinaires provenant de 426 cliniques distinctes dans 20 pays ont répondu au sondage. Le diagnostic de DHME variait selon la région, mais était généralement basé sur les signes cliniques et un test endocrinien complémentaire. Les chevaux atteints de DHME ont été traités médicalement par 63 % des vétérinaires et 75 % de ceux-ci utilisaient le mésylate de pergolide comme traitement. La prévalence médiane estimée était de 1 % et cela ne différait pas selon la situation géographique. La moitié des vétérinaires prenaient soin de 5 animaux ou plus avec DHME. Dans l'ensemble, l'approche diagnostique différait selon les régions géographiques. En général, les vétérinaires européens étaient plus susceptibles que ceux en Amérique du Nord de diagnostiquer la DHME en se basant uniquement sur les signes cliniques, sans utiliser un test de laboratoire complémentaire. Les vétérinaires ont signalé que les coûts et les responsabilités en matière de gestion étaient les principales préoccupations de leurs clients liées au traitement à long terme de cette maladie, ce qui indique un besoin d'options de traitement supplémentaires pour DHME.

Evaluation of a welfare assessment tool to examine practices for preventing, recognizing, and managing pain at companion-animal veterinary clinics

Lauren C. Dawson, Cate E. Dewey, Elizabeth A. Stone, Cornelia I. Mosley, Michele T. Guerin, Lee Niel (page 270)

Être en mesure de prévenir, reconnaitre, et traiter la douleur avec succès est essentiel pour assurer le bien-être des patients vétérinaires. Un outil d'évaluation du bien-être des chiens et des chats, incorporant une entrevue orale avec des vétérinaires avec des questions ouvertes, a été développé pour évaluer les pratiques de gestion de la douleur qui sauvegarde et améliore le bien-être des patients. L'outil a été évalué dans 30 cliniques vétérinaires pour animaux de compagnie et cliniques mixtes en Ontario afin de vérifier la fiabilité, la faisabilité, et la validité, tout en réalisant un étalonnage des pratiques actuelles. Les réponses ont été analysées selon un schéma de pointage basé sur la littérature publiée et l'opinion d'expert. Sur la base des statistiques kappa pondérées, les pointages des entrevues avaient un accord inter-observateur marqué (Kw = 0,83, 0,73) et un accord intra-observateur presque parfait (Kw = 0,92), ce qui suggère que l'outil a permis d'obtenir des informations fiables sur les pratiques de gestion de la douleur. Les entrevues ont été complétées dans toutes les cliniques recrutées, ce qui indiquait une excellente faisabilité pour les méthodes utilisées. La validité n'a pu être vérifiée car les participants étaient réfractaires à partager de l'information sur l'administration d'analgésique à partir de leurs dossiers médicaux. Les résultats indiquent que plusieurs vétérinaires agissent en concordance avec les bonnes pratiques de gestion de la douleur pour l'analgésie préventive et post-chirurgicale des patients subissant une ovariohystérectomie et les instructions pour les soins post-chirurgie. D'autres domaines ont été identifiés comme nécessitant des améliorations, e.g. former le personnel de la clinique à reconnaitre les signes de douleurs et la durée de l'analgésie chez les patients ayant eu une ovariohystérectomie après leur congé. De manière générale, sur la base de cet échantillonnage limité, la plupart des vétérinaires semble gérer la douleur de leurs patients de manière efficace, bien que des améliorations à faire aient été identifiées. De la recherche supplémentaire est requise pour évaluer les tendances dans un échantillonnage plus grand de participants.

Morphologic and molecular (28S rDNA) characterization of Dactylogyrus spp. in Cyprinus carpio and Ctenopharyngodon idella in Mashhad, Iran

Amin Ahmadi, Hassan Borji, Abolghasem Naghibi, Mohammad Reza Nasiri, Hassan Sharifiyazdi (page 280)

Les dactylogyrides sont un groupe de parasites monogéniques qui ont une intensité d'espèces élevée sur les ouïes des poissions cyprinidés. Dans la présente étude, 89 carpes communes (Cyprinus carpio) et 25 carpes de roseau (Ctenopharyngodon idella) ont été prélevées à Mashhad, dans le nord-est de l'Iran. Au total, 31 spécimens de Dactylogyrus, 20 et 11 spécimens provenant des ouïes de carpes communes et de carpe du roseau, respectivement, ont été obtenus et étudiés par analyse morphologique et analyse moléculaire basée sur l'ADNr 28S. Quatre lignées ont été révélées : D. anchoratus, D. extensus, D. lamellatus, et une nouvelle espèce. L'analyse phylogénétique a montré que deux espèces, nommément D. extensus et D. lamellatus, étaient identiques à celles déjà rapportées. De plus, le séquençage nucléotidique a montré que la plus grande homologie (93,01 %) de D. anchoratus était avec une espèce enregistrée comme D. inexpectatus dans la base de données BLAST. La nouvelle espèce de Dactylogyrus a formé un clade distinct unique dans le phylogramme. À partir des évidences morphologique, moléculaire, et phylogénétique, nous proposons que cet isolat représente une nouvelle espèce dans le genre Dactylogyrus. Toutefois, des analyses phylogénétiques supplémentaires, incluant l'incorporation de cibles moléculaires additionnelles, sont requises pour inférer des relations entre les espèces dans le genre Dactylogyrus.

Histological and functional characterizations of the digital cushion in Quarter horses

Babak Faramarzi, Linnea Lantz, Dongbin Lee, Wael Khamas (page 285)

Le coussinet plantaire (CP) joue un rôle en absorbant et diminuant les forces appliquées au pied et par conséquent supporte les structures internes telles que l'os naviculaire; pourtant son architecture n'est pas très bien connue. Le but de la présente étude était de caractériser la structure micro-anatomique du CP chez des chevaux avec des sabots cliniquement sains. Les deux pattes avants provenant de 12 chevaux Quarter Horse furent coupées et sectionnées et des échantillons des quatre régions suivantes du CP obtenus : axial proximal (AxProx), axial distal (AxDis), abaxial latéral (AbxLat), et abaxial médial (AbxMed). Les échantillons ont été traités et colorés avec hématoxyline et éosine, trichrome de Masson, et coloration de Weigert pour les fibres élastiques. Sur chaque lame, deux zones centrales de 3 × 3 mm ont été évaluées en microscopie et toutes les mesures effectuées dans cette zone de 9 mm2. Le nombre de paquets de collagène, de faisceaux nerveux, et de vaisseaux sanguins a été déterminé ainsi que les diamètres de l'épaisseur de la paroi et de la lumière des vaisseaux sanguins mesurés. Les profils des fibres élastiques ont été catégorisés sur la base de la densité relative des fibres élastiques détectées dans le champ. Le pourcentage d'échantillons dans lesquels des chondrocytes et du tissu adipeux étaient présents ou absents a été calculé. Des différences structurelles ont été identifiées parmi les quatre régions du CP. La région AxDis contenait plus de paquets de collagène (P < 0,0001) et moins de profils de fibres élastiques que la région AxProx (P < 0,0001). La région AxDis contenait également plus de paquets de collagène que les régions AbxMed et AbxLat (P < 0,0001). Nos résultats donnent un aperçu de la structure du CP de chevaux Quarter Horse matures. Les différences structurales parmi les différentes régions du CP sont probablement liées aux différentes propriétés fonctionnelles de ces régions; mais plus de recherche sont requises

Ultrasonography as a complementary diagnostic method for evaluating the skin of healthy cats

Giordana Zanna, Eric Zini, Fabia Scarampella, Anna Attanasi, Silvana Arrighi, Edoardo Auriemma (page 292)

L'échographie en dermatologie féline est actuellement peu utilisée. L'objectif de ce travail était d'estimer l'utilité et l'applicabilité de l'échographie pour l'évaluation de la peau chez 21 chats cliniquement sains. L'examen échographique a été effectué sur 4 régions cutanées (frontale, dorsale du cou, sacrée et abdominale) avec une sonde linéaire de 18 MHz. Les résultats ont été évalués en utilisant une analyse histomorphométrique établie comme référence standard. L'évaluation morphologique, les mesures d'épaisseur, la variabilité des mesures et la comparaison entre les régions et les sexes ont été effectuées. Le pattern échographique de la peau féline a été caractérisé par 3 couches distinctes pour échogénicité et échostructure différentes. La région dorsale du cou était la plus épaisse et l'abdominale la plus fine. Les régions frontale et dorsale du cou étaient plus épaisses chez le mâle. La variabilité était < 10 % en toutes les régions. Aucune correspondance apparente n'a été trouvée entre les mesures échographiques et histométrique. En général, ces résultats suggèrent que l'échographie représente une technique simple non invasive et reproductible, permettant d'identifier les couches cutanées et de mesurer l'épaisseur de la peau avec précision aussi chez les chats.

Protective efficacy of a Salmonella Typhimurium ghost vaccine candidate constructed with a recombinant lysozyme–PMAP36 fusion protein in a murine model

Ja Young Moon, So Young Kim, Won Kyong Kim, Zhili Rao, Jung Hee Park, Ji Young Mun, Boram Kim, Hyo Sun Choi, Jin Hur (page 297)

Un vaccin fantôme dirigé contre Salmonella Typhimurium a été construit en utilisant une protéine de fusion recombinante composée de lysozyme et du peptide myéloïde antimicrobien 36 d'origine porcine exprimée par le système de surexpression d'Escherichia coli. Après confirmation de son efficacité par microscopie électronique à transmission, le vaccin a été évalué dans un modèle murin. Soixante souris BALB/c ont été séparées en quatre groupes. Les souris du groupe A ont été inoculées par voie intramusculaire (IM) avec 100 µL de saline tamponnée stérile, alors que les souris des groupes B, C, et D ont été inoculées IM avec approximativement 1,0 × 104, 1,0 × 105, ou 1,0 × 106 cellules du vaccin fantôme S. Typhimurium, respectivement, dans des volumes de 100 µL. Les titres d'IgG sériques contre les protéines de la membrane externe de S. Typhimurium étaient significativement plus élevés dans les groupes B à D que dans le groupe A, de même que les concentrations d'interleukine-10 et d'interféron gamma dans les surnageants de splénocytes récoltés. Suite à une infection défi avec une souche sauvage de S. Typhimurium, les animaux de tous les groupes vaccinés étaient protégés de manière significative comparativement à ceux du groupe A, notamment une protection parfaite pour les groupes C et D. De manière générale, ces résultats montrent que la vaccination IM avec 1,0 × 105 de ce vaccin fantôme candidat fourni une protection efficace contre une infection systémique par une souche virulente de S. Typhimurium.


Communication Brève

Identification of Mycobacterium avium subspecies paratuberculosis strains isolated from dairy goats and dairy sheep in Ontario, Canada

Cathy A. Bauman, Andria Jones-Bitton, Christina Ahlstrom, Lucy Mutharia, Jeroen De Buck, Jocelyn Jansen, David Kelton, Paula Menzies (page 304)

L'objectif principal de la présente étude était d'identifier les souches circulantes de Mycobacterium avium sous-espèces paratuberculosis (MAP) dans des échantillons fécaux obtenus de populations de chèvre laitière (N = 29 fermes) et de brebis laitière (N = 21 fermes) en Ontario, Canada. Du sous-typage supplémentaire a été effectué afin de déterminer s'il y avait suffisamment de diversité entre les souches qui permettrait d'établir des patrons de transmission de MAP. Il a été déterminé que le Type C était la souche dominante d'isolats de MAP (95,2 %) chez les chèvres laitières (n = 21), alors que deux isolats ovins ont été identifiés comme étant du Type S/sous-type III (n = 2). Le sous-typage des souches du Type C, basé sur le nombre variable de séquences répétées en tandem (VNTR) et les unités répétitives entrecoupées des mycobactéries, a permis d'identifier trois types de VNTR : INMV 1 (n = 10), INMV 2 (n = 10), et un type encore non-identifié (n = 1). Les méthodes actuelles de typage ne permettent de démontrer que peu de diversité de MAP dans la population de chèvre laitière et sont ainsi d'utilité limitée pour étudier les patrons d'infection.

A recombinase polymerase amplification-based assay for rapid detection of African swine fever virus

Jianchang Wang, Jinfeng Wang, Yunyun Geng, Wanzhe Yuan (page 308)

Une méthode alliant la recombinase associée à l'amplification par la polymérase (RAP) fut développée pour la détection rapide et spécifique du virus de la peste porcine africaine (VPPA), l'agent étiologique de la peste porcine africaine, une maladie dévastatrice des porcs. Des amorces et une sonde exo ciblant la région conservée du gène P72 du VPPA ont été confectionnées et la réaction menée sur l'imageur Genie III. À l'aide d'un plasmide ADN recombinant contenant le gène P72 comme matrice, nous avons démontré que le produit d'amplification pouvait être détecté en moins de 10 min et que la limite de détection était de 102 copies d'ADN/réaction [même limite de détection que la réaction d'amplification en chaîne par la polymérase en temps réel (RAC)]. L'épreuve RAP ne montrait aucune réaction croisée avec les virus CSFV, PCV-2, PRV, PRRSV, ou FMDV, qui sont des virus fréquemment rencontrés chez les porcs. Des tests avec des échantillons de sérums artificiellement inoculés avec le plasmide recombinant ont montré que les tests RAP et RAC avaient la même valeur diagnostique. L'épreuve RAP, qui est simple, rapide et avec un coût acceptable, est une alternative prometteuse à l'épreuve RAC en temps réel pour la détection du VPPA.

Seroprevalence of Mycoplasma suis infection in pigs in eastern China as estimated by a blocking enzyme-linked immunosorbent assay

Liang Zhongyang, Zhang Jiansong, Shen Yijuan, Xia Yuting, Li Yufeng, Xu Jiarong (page 313)

L'anémie infectieuse porcine causée par Mycoplasma suis est une maladie largement répandue et entraine de sérieuses pertes économiques. Afin de déterminer la prévalence de l'infection par M. suis dans l'est de la Chine, une enquête sérologique transversale a été réalisée à partir de 3458 échantillons de sérum porcin obtenus de manière aléatoire entre janvier 2014 et août 2016. Les échantillons ont été testés à l'aide d'une épreuve immuno-enzymatique (ELISA) bloquante développée dans notre laboratoire. La séroprévalence était de 33,3 % pour l'échantillonnage total, et de 25,9 %, 37,8 % et 37,8 % pour 2014, 2015, et 2016, respectivement. La séroprévalence était nettement plus élevée à l'été (39,9 %) et à l'automne (42,0 %) qu'au printemps (28,9 %) ou à l'hiver (23,3 %). Shanghai était la région avec la séroprévalence la plus élevée (54,2 %) et Jiangsu la région avec la plus faible prévalence (23,0 %). La séroprévalence était nettement plus élevée chez les verrats (47,1 %), les truies pluripares (47,0 %), et les cochettes de remplacement (39,2 %) que chez les porcelets (24,2 %), les porcs en engraissement (17,2 %) et les porcs en pouponnière (12,5 %). Ces résultats démontrent que la prévalence de l'infection par M. suis augmente annuellement dans l'est de la Chine.

The role of active transport in the transcellular movement of the peripheral a2-adrenoceptor antagonist, MK-467: An in vitro pilot study

Rachel Bennett, Mari Palviainen, Marikki Peltoniemi, Lauri Vuorilehto, Mika Scheinin, Marja Raekallio, Outi Vainio (page 318)

L'objectif de la présente étude était d'évaluer si le MK-467 pourrait être un substrat pour un mécanisme de transport par efflux actif. En utilisant des cellules rénales canines (Madin-Darby Canine Kidney cells, MDCKII) et des cellules MDCKII transfectées par le gène humain 1 multi-résistant aux médicaments, le transport des médicaments a été évalué dans les 2 directions : apicale-basolatérale et basolatérale-apicale. Deux concentrations de MK-467 ont été évaluées : 200 et 1000 ng/mL. Les échantillons pour l'analyse ont été prélevés 15, 30, 45, 60 et 90 min après l'application du médicament. Les concentrations du MK-467 ont étés mesurées par la chromatographie en phase liquide et la spectrométrie de masse. MK-467 n'a pas démontré une perméabilité visible dans la direction apicale-basolatérale; le transport dans la direction basolatérale-apicale a été vérifié dans les 2 lignes cellulaires. Les ratios d'efflux n'ont pas été calculés. Cependant, le MK-467 semble subir un transport cellulaire actif. Pour clarifier le véhicule de la substance, des recherches plus approfondies (ultérieures) sont nécessaires.