Table des matières et résumésmai 2017, Vol. 58, No. 5

Scientific

Articles

Complications et facteurs de risque de la castration avec fermeture des plaies par première intention : étude rétrospective chez 159 chevaux

Mickaël P. Robert, Ronan J.J. Chapuis, Claire de Fourmestraux, Olivier J. Geffroy (page 466)

La castration avec fermeture des plaies par première intention a un taux de complications plus faible et une période de convalescence plus courte que la castration avec cicatrisation par seconde intention. Cependant, on en sait peu sur les facteurs de risque associés aux complications en utilisant la technique de fermeture des plaies par première intention. Les dossiers médicaux de 159 chevaux castrés de cette façon ont été examinés. Les complications à court terme sont les suivantes: hématome scrotal chez 12 chevaux (7,6 %), signes de coliques chez 6 chevaux (3,8 %), fièvre chez 4 chevaux (2,5 %) et de l'œdème péri-incisionel chez 3 chevaux (1,9 %). En ce qui concerne les complications à long terme, 24 sur 105 (23 %) chevaux ont présenté un certain degré d'œdème. Un cheval a été euthanasié à cause d'un probable abcès inguinal. Parmi les paramètres testés, les chevaux âgés de 3 à 6 ans et les Trotteurs Français semblent être plus à risque de développer des complications. En outre, la ligature peropératoire du muscle crémaster et l'utilisation du bistouri électrique semblent prévenir les complications. Dans l'ensemble, la satisfaction des clients était excellente (98 %).

Taux de traitement pour la tiamuline et la lincomycine injectables en tant qu'estimation de la morbidité dans un troupeau porcin atteint de dysenterie porcine

Krysia Walczak, Robert Friendship, Egan Brockoff, Amy Greer, Zvonimir Poljak (page 472)

Le traitement peut servir de mesure indirecte de la morbidité et les dossiers de traitement peuvent être utilisés pour décrire les profils pathologiques au sein d'une population. Le but de cette étude consistait à décrire les taux de traitement à l'aide de la tiamuline et de la lincomycine par voie intramusculaire dans des cohortes de porcs affectées par la dysenterie porcine. Les données des dossiers de traitement provenant de 19 cohortes d'une porcherie de 1500 porcs d'engraissement ont été analysées en utilisant la régression de Poisson pour déterminer les facteurs associés aux taux de traitement. Des données sur les intervalles sériels et la reproduction ont été extraites. Les taux de traitement ont affiché une saisonnalité marquée. L'intervalle sériel moyen était estimé à 17 jours avec de la variabilité entre les groupes. Au début de la période de la plupart des cohortes, le nombre effectif de reproductions n'a pas dépassé 1 et l'estimation la plus élevée était de 2,15 (IC de 95 % : 1,46, 3,20). Le nombre moyen avant le premier traitement était de 4,8 jours, ce qui suggère que les porcs auraient pu être infectés au moment de l'arrivée. Les renseignements sur les sources possibles d'infection et la saisonnalité probable devraient être considérés lors de l'élaboration de mesures de contrôle de la maladie et de l'infection dans les porcheries affectées.

Besoins et sources d'information et prise de décisions par les producteurs d'œufs d'incubation et de poulets à griller : une étude qualitative en Alberta, au Canada

R. Michele Anholt, Margaret Russell, Tom Inglis, Darko Mitevski, David Hall (page 482)

La compréhension des sources et de l'utilisation de l'information par les producteurs d'œufs d'incubation et de poulets à griller ainsi que des contraintes et des besoins d'information non comblés pourrait aider à définir les programmes de recherche futurs. Ce document présente les résultats provenant d'une étude qualitative se basant sur des entrevues réalisées auprès de 11 producteurs d'œufs d'incubation et de 12 producteurs de poulets à griller en Alberta, au Canada. Nous avons utilisé une analyse thématique pour signaler et décrire les tendances. Les producteurs ont reconnu qu'il y avait plusieurs sources d'information qui étaient mises à leur disposition pour la gestion des maladies dans leurs troupeaux. Des problèmes de maladie complexes, comme une mortalité précoce, ont été discutés, mais beaucoup de producteurs ne croyaient pas qu'ils exerçaient une influence sur les résultats et ils n'envisageaient pas d'avantages provenant de renseignements additionnels afin d'améliorer les résultats. Ils ont décrit que l'expérience, la confiance envers la source d'information et l'utilité de l'information pour la prise de décisions étaient nécessaires pour l'assimilation de renseignements.

Cataractes nucléaires congénitales dans un troupeau laitier Holstein

Stephanie Osinchuk, Lyall Petrie, Marina Leis, Fritz Schumann, Bianca Bauer, Lynne Sandmeyer, Kayla Madder, Fiona Buchanan, Bruce Grahn (page 488)

Cette étude rapporte les résultats d'une enquête sur des cataractes nucléaires congénitales et des lenticônes postérieurs dans un troupeau laitier fermé Holstein pur-sang au Canada. Des examens ophtalmiques ont été réalisés sur 30 bovins mâles et 249 bovins femelles qui étaient âgés de nouveau-né à 10 ans. Les étiologies nutritionnelles, infectieuses et toxiques ont été étudiées. Des nécropsies ont été effectuées pour trois veaux touchés et les yeux de deux veaux affectés additionnels ont été examinés à l'aide de microscopie photonique. Des cataractes nucléaires bilatérales ont été identifiées chez 53/279 (19 %) des animaux. Les anomalies congénitales additionnelles observées incluaient le lenticône postérieur, des membranes pupillaires persistantes de l'iris à la lentille (n = 7) et le colobome lenticulaire (n = 1). Les taures n'ont pas donné naissance à des veaux avec des cataractes nucléaires congénitales (0/105), tandis que l'incidence des veaux affectés nés de vaches multipares était de 31 % (53/171). Les animaux avec des cataractes nucléaires étaient âgés de nouveau-né à 8 ans. Les cataractes semblaient être non progressives ou minimalement progressives. Un examen à l'aide d'un microscope photonique de 10 globes affectés a confirmé la cataracte nucléaire avec un lenticône postérieur (n = 10). L'analyse du pedigree a été non-concluante. Une réaction d'amplification en chaîne par la polymérase et une analyse de séquence pour la suppression du gène NID1 ont été négatives. L'étiologie des anomalies lenticulaires congénitales n'a pas été déterminée.


Rapports De Cas

Carcinomatose ovarienne chez une chienne gérée par chirurgie et chimiothérapie intrapleurale, systémique et intrapéritonéale en utilisant des ports d'accès à demeure

Matthew P. Best, Angela E. Frimberger (page 493)

Une chienne Weimaraner âgée de 3 ans a été présentée avec un carcinome papillaire bilatéral et une carcinomatose abdominale. Le traitement a inclus l'ovariectomie, de la cisplatine intrapéritonéale et de la carboplatine systémique. Une carcinomatose pleurale 473 jours après la chirurgie a été traitée avec de la cisplatine intrapleurale par des ports d'accès pleuraux à demeure. L'euthanasie a été réalisée 1154 jours après la chirurgie en raison d'une effusion pleurale maligne sans épanchement péritonéal.

Ostectomie de la tête fémorale et desmotomie du ligament patellaire médial pour traiter une jument miniature gravide atteinte d'une luxation de l'articulation coxofémorale et d'une fixation supérieure de la rotule

Elsa K. Ludwig, Christopher R. Byron (page 498)

Une jument miniature non portante gravide de 8 semaines et âgée de 2 ans a été traitée pour une luxation de l'articulation coxofémorale gauche datant de 6 jours à l'aide d'une ostectomie de la tête fémorale. L'intervention n'a pas eu d'effets négatifs sur la gestation ou la parturition et 23 mois après la chirurgie, la jument présentait une boiterie minime.

Lipome du sinus maxillaire frontal et caudal chez un cheval

Elsa K. Ludwig, Christopher R. Byron, Kevin K. Lahmers, Marcos P. Santos (page 503)

Un cheval adulte a été diagnostiqué avec un lipome du sinus maxillaire frontal et caudal qui a été enlevé par chirurgie. Il s'agit du premier rapport d'un lipome de sinus chez un cheval. Les lipomes devraient être considérés dans les diagnostics différentiels des masses des sinus chez les équidés; l'excision chirurgicale complète semble être curative.


Communication Étudiante

Glaucome idiopathique chez une jument de race croisée âgée de 11 ans

Daniella Rizzo (page 508)

Une jument de race croisée âgée de 11 ans a été présentée avec une buphtalmie de l'œil gauche, une pupille mydriatique minimalement réactive, un œdème cornéen ventral important localement et une strie cornéenne. Les pressions intraoculaires dépassant 80 mmHg ont donné lieu à diagnostic présomptif de glaucome. Après plusieurs jours de traitement, il n'y avait aucune amélioration et l'énucléation a été réalisée.


TEST ÉCLAIR

(page 441)


RUBRIQUES SPÉCIALES

LE MOT DU PRÉSIDENT

Une réponse au «Pourquoi?»
Troy Bourque (page 433)

DÉONTOLOGIE VÉTÉRINAIRE

(page 437)

NOUVELLES

Heather Broughton, Isabelle Vallières (page 443)

RAPPORT SPÉCIAL

Lessons learned from the evolution of terrestrial animal health surveillance in Canada and options for creating a new collaborative national structure
V. Wayne Lees, Cameron Prince (page 459)

GESTION D'UNE CLINIQUE VÉTÉRINAIRE

Rétablissement généralisé : résultats du Sondage économique 2016 de l'ACMV auprès des propriétaires de pratique
Chris Doherty (page 511)

OPHTALMOLOGIE DIAGNOSTIQUE

Lynne S. Sandmeyer, Jerome Gagnon, Bianca S. Bauer (page 515)

COMPTE RENDU DE LIVRE

Current Therapy in Avian Medicine and Surgery
Lynn Smart-Ridgway (page 481)
 


ANNONCES

NOUVEAUX PRODUITS

(page 497)

INDEX DES ANNONCEURS

(page 471)

PETITES ANNONCES

(page 518)