Table des matières et résumésjuin 2017, Vol. 58, No. 6

Scientific

Articles

Ovariectomie laparascopique canine en utilisant deux sites d'accès de 3 et de 5 mm : un essai clinique randomisé prospectif

Juan-Ramón Granados, Jesús Usón-Casaus, José-Manuel Martínez, Francisco Sánchez-Margallo, Eva Pérez-Merino (page 565)

Une ovarioectomie laparoscopique (LapOve) a été réalisée dans 3 groupes (forceps bipolaires 2,7-mm/télescope 5-mm, 5-mm/3-mm et 5-mm/5-mm) de petits chiens (n = 60). La durée de la chirurgie, les taux de saignement, les complications et la visualisation laparoscopique ont été consignés et comparés entre les groupes. L'usage des forceps bipolaires de 3 mm a augmenté significativement la durée de la chirurgie et a affiché des taux de saignement supérieurs comparativement aux forceps bipolaires de 5 mm. Le télescope de 2,7 mm a significativement réduit la vue laparascopique. Des complications n'ont pas été observées dans aucun groupe. En conclusion, le télescope 30° de 2,7 mm ou les forceps bipolaires de 3 mm combinés aux instruments de 5 mm pourraient être utilisés comme technique de remplacement pour la LapOve chez les chiens pesant jusqu'à 10 kg. Le télescope de 2,7 mm avec le forceps bipolaire de 5 mm était la combinaison la plus efficace basée sur la durée de la chirurgie.

Pratiques de biosécurité et causes d'entérite dans des fermes d'élevage de lapins de l'Ontario

Jennifer Kylie, Marina Brash, Ashley Whiteman, Brian Tapscott, Durda Slavic, J. Scott Weese, Patricia V. Turner (page 571)

L'entérocolite infectieuse est une cause importante de mortalité chez les lapins d'élevage. Le risque de maladie est accru par des pratiques d'élevage intensives et une mauvaise biosécurité à la ferme. Cette enquête a été entreprise chez des lapins d'élevage durant une éclosion d'entérite à l'échelle de l'Ontario qui présentait un taux de mortalité élevé afin de déterminer la prévalence des agents étiologiques. On a aussi réalisé un sondage évaluant les pratiques de biosécurité à la ferme afin d'identifier les modes potentiels de contamination des agents pathogènes et les risques zoonotiques. Des évaluations pathologiques macroscopiques et microscopiques combinées à des tests microbiologiques ont été réalisés sur 95 lapins au cours des mois d'été et d'hiver. Escherichia coli et Clostridium spiroforme étaient le plus communément associés à l'entérite chez les lapins sans égard à l'âge ou à la saison et les lésions étaient significativement plus graves chez les lapines adultes (P < 0,0001). Les résultats du sondage ont démontré l'absence de pratiques de biosécurité uniformes à la ferme. La nature infectieuse de la maladie entérique des lapins et de mauvaises pratiques de biosécurité peuvent contribuer à la transmission de la maladie dans les fermes et entre ces dernières.

Technique modifiée pour la fixation interne de fractures de côtes chez le poulain nouveau-né avec des attaches de câbles en nylon

T. Boullhesen Williams, Jarred M. Williams, Dwayne H. Rodgerson (page 579)

Cet article décrit une technique pour réparer les fractures de côtes chez le poulain nouveau-né en utilisant des attaches de câbles en nylon. Sous anesthésie générale, une incision verticale a été faite et les côtes fracturées ont été exposées. Une mèche de perceuse a été utilisée pour faire des trous dans les fragments dorsaux et ventraux des côtes fracturées, approximativement 5 à 10 mm de la ligne de fracture. Le câble a été introduit dans le trou du fragment dorsal et ensuite dans le trou du fragment ventral. Les attaches de câbles ont été resserrées. Les fractures n'ont pas été réduites et les fragments dorsaux chevauchaient les fragments ventraux. Cette technique a été utilisée sans complications chez quatre poulains nouveau-nés.


Rapports De Cas

Impaction buccale alimentaire et correction chirurgicale chez un renne en captivité

Bethany Holliday, Aimie Doyle, Michelle Oakley, Riley Wilson (page 582)

Un renne femelle en captivité âgée de 8 ans (Rangifer tarandus) (1) a été présenté pour l'évaluation d'une protrusion bilatérale des joues depuis une durée de 1 mois. Plusieurs membres du troupeau manifestaient des signes cliniques semblables. L'examen a révélé de l'étirement et de la laxité des muscles de la joue et une impaction buccale alimentaire. Le défaut de chaque joue a été réparé par une chirurgie sous l'effet d'une sédation puissante et d'une anesthésie locale selon des procédures par étapes; il n'y a eu aucune complication chirurgicale. La patiente s'est bien rétablie et le pronostic à long terme est positif. Ce rapport décrit le traitement chirurgical pour des animaux individuels souffrant de laxité de la joue et d'impaction buccale alimentaire.

Plaque supracutanée à l'aide d'une plaque de fixation pour le traitement d'une fracture tibiale chez un chat

Tommaso Nicetto, Federico Longo (page 585)

Des radiographies ont révélé une fracture tibiale diaphyséale longue et oblique légèrement déplacée avec des os fissurés distalement chez un chat de 4,5 kg âgé de 2 ans qui avait été heurté par une automobile. Un implant à angle stable a été appliqué d'une manière supracutanée. Le patient a toléré l'implant externe et a connu un rétablissement fonctionnel satisfaisant. Un suivi radiographique après 60 jours a révélé des signes d'union osseuse. Par conséquent, la plaque a été retirée. 

Mastocytome primaire pulmonaire présumé chez deux chiens

Olivier Campbell, Louis-Philippe de Lorimier, Guy Beauregard, Sébastien Overvelde, Shannon Johnson (page 591)

Deux chiens ont été présentés avec une volumineuse masse pulmonaire dont l'analyse cytopathologique confirma le diagnostic de mastocytome (MCT). L'un des chiens a été euthanasié suite au diagnostic. Un CT scan thoracique et une thoracotomie exploratrice du second chien ont révélé une masse pulmonaire droite nécessitant une résection pulmonaire radicale; le chien fut euthanasié. L'histopathologie a confirmé un MCT peu granulé avec des caractéristiques suggestives d'épithéliotropisme, une trouvaille inhabituelle lors de MCT. Il s'agit des premiers cas rapportés de MCT pulmonaires primaires présumés chez le chien.

Hernie diaphragmatique chez un chinchilla de compagnie (Chinchilla lanigera)

Jessica Aymen, Isabelle Langlois, Isabelle Lanthier (page 597)

Un chinchilla (Chinchilla lanigera) domestique mâle castré de 10 ans a été référé pour investigation échographique d'une masse thoracique. Basé sur les radiographies et l'échographie, il fut initialement pensé que la masse était un abcès ou une tumeur pulmonaire. L'analyse cytologique suggérait la présence d'une structure gastro-intestinale dans le thorax et la nécropsie a révélé une vraie hernie diaphragmatique qui divisait l'estomac en une partie thoracique et une partie abdominale.

Hyperthermie peropératoire chez un jeune taureau Angus produisant un résultat mortel

Alicia Skelding, Alexander Valverde (page 614)

Un taureau Black Angus en santé et âgé de 9 mois a été présenté pour une translocation pénile-préputiale non urgente et une épididymectomie caudale. Après la prémédication et l'induction, l'anesthésie générale a été maintenue avec un anesthésique par inhalation. Une heure après le début de la période d'anesthésie, le taureau a développé une hyperthermie et une hypercapnie graves qui ont entraîné la mort malgré des efforts de traitements.


Communication Brève

Infection par l'astrovirus bovin chez les bovins de parcs d'engraissement atteints d'une maladie neurologique dans l'Ouest canadien

Senija Selimovic-Hamza, Sergio Sanchez, Hélène Philibert, Edward G. Clark, Torsten Seuberlich (page 601)

Un nouvel astrovirus bovin (BoAstV CH13/NeuroS1) a été associé à l'encéphalite chez les bovins en Europe et aux États-Unis. Nous avons effectué une analyse rétrospective des bovins des parcs d'engraissement atteints d'encéphalite d'étiologie inconnue pour ce virus à l'aide d'une hybridation in situ. Les résultats suggèrent que BoAstV CH13/NeuroS1 est une cause majeure d'encéphalite chez les bovins des parcs d'engraissement dans l'Ouest canadien.

Utilisation d'un dispositif chirurgical non invasif pour la fermeture de la peau chez les chiens après une hémilaminectomie dorsolatérale

Christopher Corrie, Justin Shmalberg, Christine Senneca, Bobbi Conner (page 604)

Le dispositif chirurgical de fermeture de la peau ZipLine 16 (ZipLine 16; Zipline Medical, Campbell, Californie, États-Unis) permet de fermer une plaie chirurgicale de manière non invasive. Cette étude prospective a réalisé une enquête sur son utilisation chez les chiens subissant une hémilaminectomie dorsolatérale. Même si le dispositif a produit une guérison apositionnelle normale comparativement aux témoins, une dermatite traumatique inacceptable, qui est probablement associée à l'adhésif du dispositif, a été observée après l'enlèvement.

Identification de l'astrovirus bovin dans des cas d'encéphalite bovine non suppurative dans l'Est du Canada

Maria T. Spinato, Andrew Vince, Hugh Cai, Davor Ojkic (page 607)

L'astrovirus bovin (BoAstV) a été identifié par amplification en chaîne par la polymérase avec la transcriptase réverse sur des tissus du cerveau de 2 bovins de parcs d'engraissement qui étaient morts d'encéphalite non suppurative. Le séquençage a démontré un haut niveau d'homologie avec les souches neurotropiques américaine et suisse de BoAstV. À notre connaissance, il s'agit du premier rapport confirmé d'une encéphalite associée à BoAstV chez le bétail résidant dans l'Est du Canada.

Résultats chez les chiens atteints d'une présumée pneumonie bactérienne sans complication traitée à l'aide d'un traitement aux antibiotiques de courte ou de longue durée

Annie Wayne, Megan Davis, Virginia B. Sinnott, Kiko Bracker (page 610)

Il s'agit d'une enquête prospective observationnelle sans groupe placebo pour évaluer le taux de résolution de la pneumonie lors du recours à 14 jours ou moins de traitement antibiotique comparativement à des thérapies plus longues chez les chiens. Il n'y avait aucune différence significative dans la résolution radiographique ou les taux de rechute entre les 2 groupes de traitement.


Communication Étudiante

Traitement réussi de la blastomycose chez une chienne Golden retriever âgée de 7 ans à l'île Manitoulin, en Ontario

Rachael K. Needles (page 617)

Une chienne Golden retriever âgée de 7 ans a été présentée avec une anamnèse de 2 semaines de toux et d'inappétence. L'examen, les radiographies et l'analyse sanguine indiquaient des preuves classiques de blastomycose, qui a été confirmée par un test de détection d'antigène MVista EIA dans l'urine. Un régime de traitement de 2 mois à l'itraconazole et un traitement à la mirtazapine, au méloxicam, au furosémide et à la tétracycline ont produit des résultats fructueux.


TEST ÉCLAIR

(page 545)


RUBRIQUES SPÉCIALES

ÉDITORIAL

Diètes d'aliments crus pour les animaux de compagnie
Carlton Gyles (page 537)

DÉONTOLOGIE VÉTÉRINAIRE

(page 541)

NOUVELLES

Heather Broughton, Isabelle Vallières (page 547)

CE QUI NE S'ENSEIGNE PAS

Becoming a vet; What may be in your first year
Dr. Brianne Cantafio (page 620)

COMMENTAIRE

Comments on the Ethical Question of the Month: January 2017 (CVJ 2017;58:15)
CABV/ACVB Board of Directors (page 621)

L'ART DE LA PRATIQUE VÉTÉRINAIRE PRIVÉE

No-win communication
Myrna Milani (page 623)

DERMATOLOGIE DIAGNOSTIQUE

Cutaneous cytology and the dermatology patient
Jangi Bajwa (page 625)

LE COIN DES PRATICIENS

Mammary gland neoplasia in a Canadian mare: Challenges of diagnosis and treatment in a rural setting
Shannon D. Boyce, Shelley L. Goodwin (page 628)
 


ANNONCES

INDEX DES ANNONCEURS

(page 622)

PETITES ANNONCES

(page 631)