ACMV | SCVMA Representatives
CVMA-ACMV

Représentants des étudiants auprès de l’ACMV

Le Comité des étudiants de l’ACMV (ÉACMV) fait partie intégrante de l’ACMV qui met en œuvre diverses initiatives dirigées par les ÉACMV tout au long de l’année scolaire. Ces initiatives sont conçues pour rassembler et informer les étudiants afin de favoriser les relations et de rapprocher l’ACMV, le Conseil de l’ACMV et leurs universités respectives.

Le Comité des ÉACMV est composé d’un représentant senior élu pour chaque école vétérinaire canadienne, qui est soutenu par un représentant junior élu et un membre du corps professoral qui est aussi membre du groupe consultatif de liaison avec les étudiants.

Tous les représentants commencent leur mandat d’un an lors du Congrès annuel de l’ACMV en juillet. Le représentant junior deviendra automatiquement le représentant senior l’année suivante.

Voici les nouveaux représentants seniors!

Farnaz Farnaghi, étudiante en médecine vétérinaire à l’Atlantic Veterinary College (AVC), a grandi juste à l’extérieur de Toronto, en Ontario. Elle veut devenir vétérinaire depuis aussi longtemps qu’elle se souvienne. Bien qu’elle n’ait pas eu d’animaux de compagnie durant son enfance, son amour pour les animaux s’est intensifié la première fois qu’elle est entrée dans une écurie à l’âge de 9 ans. Elle était fascinée par la façon dont les gens pouvaient communiquer avec les chevaux et comprendre ce qu’ils pensaient et ressentaient. En grandissant, elle a essayé de s’impliquer auprès des animaux de toutes les manières possibles, allant de la participation à un camp d’aspirants vétérinaires au bénévolat dans des refuges pour animaux. Ce qui était d’abord un passe-temps s’est transformé en passion et sera maintenant sa carrière.

Farnaz a toujours eu un vif intérêt pour la science, ce qui l’a amenée à s’inscrire en sciences biomédicales à l’Université de Guelph. Les défis qu’elle a dû relever et les expériences qu’elle a vécues ont renforcé sa décision de vouloir être admise en médecine vétérinaire et elle a toujours gardé le cap sur son objectif.

Tout au long de son baccalauréat, Farnaz s’est impliquée dans divers groupes et clubs étudiants. Elle a aidé à planifier le Symposium sur la santé humaine et les sciences de la nutrition N à l’Université de Guelph. Après avoir obtenu son baccalauréat en sciences en 2019, Farnaz a passé un an à travailler dans une clinique vétérinaire pour petits animaux et à décider où elle voulait étudier la médecine vétérinaire. Pendant ce temps, elle a pu s’adonner à ses passe-temps tels que la randonnée, la peinture et la broderie. En 2020, elle a entrepris ses études vétérinaires à l’AVC à Charlottetown, à l’Île-du-Prince-Édouard.

Farnaz s’intéresse surtout à la médecine des animaux de compagnie, en particulier aux soins d’urgence et aux soins intensifs. Cet intérêt s’est manifesté après avoir passé un été à travailler à l’unité de soins intensifs de l’Ontario Veterinary College et y avoir constaté le rythme rapide du travail et la complexité des cas. Elle est passionnée par le lien humain-animal et est ouverte aux autres domaines qui pourraient l’intéresser durant son parcours menant à l’obtention de son diplôme.

Le fait d’être membre du Comité des ÉACMV lui a ouvert les yeux sur la cohésion du programme à l’échelle nationale et sur les possibilités offertes par la collaboration. Farnaz est heureuse d’avoir l’occasion d’échanger avec des étudiants de partout au pays et est reconnaissante de représenter l’AVC au sein du Comité des ÉACMV.

Émilie Lambert, étudiante à la Faculté de médecine vétérinaire (FMV) de l’Université de Montréal, a grandi à Laval, au Québec. Quand elle était plus jeune, elle avait une variété d’animaux, y compris des chats, des chiens, des oiseaux, des lapins et des canards, et un vif désir de sauver tous les animaux malades, ce qui a donné naissance à son ambition de devenir médecin vétérinaire. C’est son amour pour les animaux et sa détermination qui l’ont poussée à exceller sur le plan scolaire. Après avoir obtenu son diplôme d’études collégiales et un baccalauréat en nutrition, elle a été admise au doctorat en médecine vétérinaire en 2018.

Depuis le début du programme, Émilie s’implique activement dans la communauté étudiante. Elle contribue avec enthousiasme à la vie étudiante et elle est la trésorière de sa promotion. Elle s’implique également auprès de l’Association des étudiants en médecine vétérinaire du Québec en tant que coordonnatrice de la vie étudiante, ainsi qu’auprès de l’ACMV.

Émilie a acquis de l’expérience en faisant un stage d’été avec un médecin vétérinaire en pratique des grands animaux et elle a eu un coup de cœur pour les vaches. Elle a également réalisé un projet sur le bien-être animal dans un centre de recherche et travaille maintenant avec des animaux de compagnie dans un centre de référence, en plus d’occuper un emploi dans une clinique de quartier. Elle prévoit se lancer en pratique des animaux de compagnie après l’obtention de son diplôme.

Émilie est vraiment honorée de représenter les étudiants vétérinaires de la FMV au Comité des ÉACMV pour l’année scolaire 2021-2022.

Jeff Li, étudiant en médecine vétérinaire à l’Ontario Veterinary College (OVC), est originaire de Toronto, en Ontario, et il démontre une grande curiosité pour le monde naturel depuis son enfance. Voulant s’immerger davantage dans la majesté du sud de l’Ontario, il s’est inscrit à l’Université de Guelph en 2017 en sciences biomédicales. L’approche avant-gardiste et inclusive de l’Université pour incorporer la faune et les espaces verts dans le campus a catalysé davantage son intérêt et son amour pour les animaux.

À mesure qu’il progressait dans ses études de premier cycle, Jeff s’est impliqué dans des postes d’assistant de recherche sur la volaille et les rongeurs, ainsi que dans la gestion et la conservation de l’environnement en faisant du bénévolat auprès d’organisations à but non lucratif. L’une de ces organisations était Wild Ontario, où il s’est familiarisé avec la garde et l’entraînement de rapaces ne pouvant pas être remis en liberté. Il s’est initié à l’aspect clinique de la médecine vétérinaire en travaillant à l’unité de soins intensifs d’Animal Health Partners à Toronto, ce qui a cultivé son intérêt pour la médecine des animaux de compagnie, en particulier les soins d’urgence et critiques.

Depuis son admission au programme de médecine vétérinaire en 2020, il se plonge dans l’apprentissage de divers aspects de la médecine vétérinaire. Il siège actuellement à la Central Veterinary Student Association et est trésorier de la Student Veterinary Emergency and Critical Care Society.

Il consacre une grande partie de son temps libre à explorer des sentiers de randonnée de Guelph, en Ontario, ainsi qu’à participer à des ligues intra-universitaires de disque d’équipe, à jouer du piano et à essayer de nouvelles recettes de cuisine.

Jeff est honoré d’être le président des ÉACMV et de représenter les étudiants en médecine vétérinaire auprès de l’ACMV pour l’année scolaire 2021-2022.

Garrett Wachoski-Dark étudie à la Faculty of Veterinary Medicine de l’Université de Calgary (UCVM). Il a grandi à Calgary, en Alberta, entouré de chevaux, de chiens, de chats, de reptiles et d’autres animaux, ce qui a nourri son amour pour le monde biologique. Initialement, Garrett voulait devenir biologiste. N’ayant jamais envisagé une carrière en médecine vétérinaire comme une possibilité, il a fréquenté l’Université de Calgary où il a obtenu un baccalauréat en sciences avec une majeure en zoologie. Au cours de ses études, il s’est intéressé à la recherche en biologie. Il a complété deux thèses au cours de sa dernière année, avec l’intention de poursuivre des études supérieures en neurosciences.

Or, l’une de ses thèses était supervisée par une incroyable vétérinaire et chercheuse biomédicale, la Dre Claudia Klein. C’est grâce à elle que Garrett s’est familiarisé avec la médecine vétérinaire et s’est rapidement intéressé à la recherche biomédicale vétérinaire.

Garrett a commencé son parcours en médecine vétérinaire par une maîtrise en sciences biomédicales vétérinaires à l’Université de Calgary sous la supervision du Dr Cameron Knight et de la Dre Claudia Klein. Il a étudié la relation entre un papillomavirus équin (EcPV-2) et le cancer génital chez les chevaux. Après avoir obtenu son diplôme, Garrett a travaillé pour Feedlot Health Management Services en tant que technicien sur le terrain avant d’être admis à l’UCVM.

À l’heure actuelle, Garrett s’intéresse à la santé des animaux de production, avec un accent particulier sur les abeilles et l’apiculture. Il a l’intention de poursuivre des études supérieures au programme de doctorat. Si vous ne savez pas où le trouver, allez voir au rucher!

Jack Krone, étudiant en médecine vétérinaire au Western College of Veterinary Medicine (WCVM), explique que son intérêt pour la médecine vétérinaire vient de son éducation dans le Hampshire rural (au Royaume-Uni). Sa mère gardait ses enfants occupés (et les empêchait de se mettre dans le pétrin) en les faisant prendre soin d’une variété d’animaux. C’est la grand-mère de Jack qui lui a appris la joie d’explorer la campagne à dos de poney, et certains de ses plus beaux souvenirs d’enfance tournent N autour du temps passé dans la ferme bovine familiale, alors qu’il aidait son grand-père et son oncle avec toutes leurs tâches, de l’entretien des clôtures aux vêlages. À 18 ans, Jack a eu l’opportunité de participer à Agriventure, un programme d’échange agricole international, ce qui l’a amené dans une ferme laitière dans l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande, dans un élevage de moutons et de bétail, et dans une porcherie dans le sud de l’Australie pendant un an et demi; cette expérience a élargi sa connaissance des pratiques agricoles et c’est là qu’il a rencontré sa merveilleuse épouse, Megan, qui participait au même programme.

Megan a emmené Jack à Saskatoon en 2015, où il a obtenu un baccalauréat en biosciences animales avant d’être admis au WCVM. Au cours de son programme de premier cycle, Jack a travaillé à la Rayner Dairy Barn, à Saskatoon Waterpaws (une piscine pour chiens) et au Prairie Swine Centre, où il a mené des recherches en nutrition porcine. L’été dernier, Jack a été embauché dans une pratique mixte rurale en Saskatchewan, et cette année, il travaille en sciences cliniques des grands animaux sur un projet portant sur la mise en œuvre des meilleures pratiques de régie de la mammite. Jack espère travailler dans le domaine de la médecine des animaux de production lorsqu’il aura obtenu son diplôme.

Pendant ses temps libres, Jack aime monter à cheval, lire, pratiquer la course à pied et passer du temps avec Megan et leur merveilleux chien Kodi.

Jack est un membre actif du groupe d’étudiants qui essaie d’améliorer la vie sur le campus en faisant sourire ses camarades de classe grâce à son travail avec le comité des sketches, en s’impliquant dans les nouveaux groupes WCVM Diverse et WCVM Pride qui s’efforcent de rendre le WCVM et la profession vétérinaire au sens large plus accessibles et équitables, et en aidant à organiser des événements tels que la récente Big Student Career Fair qui a réuni des étudiants et des praticiens du monde entier. Jack a vu le Comité des ÉACMV comme une prochaine étape logique dans la poursuite de cet objectif et est ravi de représenter le WCVM cette année.
 

Vous souhaitez en savoir plus sur le Comité des ÉACMV ou vous impliquer davantage? Visitez le site de l’ACMV (www.veterinairesaucanada.net/membership/students-cvma) et suivez-nous sur Instagram (@scvma-eacmv) et sur Facebook (@studentsoftheCVMA).